Talatate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un talatate, c'est-à-dire un bloc de « trois » (en arabe talata) fois la largeur de la main, est une pierre de construction en grès, typique de la période amarnienne. Les talatates furent utilisés pour l’édification du temple d’Aton à Karnak et des monuments de Tell el-Amarna. Un talatate mesure idéalement une coudée royale de longueur sur ½ coudée de largeur et ½ coudée de hauteur. Appelée aussi grande coudée, par opposition à la petite coudée de 45 cm environ, la coudée royale correspond à 52,3 - 52,6 cm. Avec leurs dimensions modestes et un poids d'environ 50 kg, les talatates étaient faciles à transporter.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Après la destruction des monuments d’Akhénaton, sous Horemheb et ses successeurs, les talatates furent réutilisés à Hermopolis Magna et à Karnak, où ils servirent à la construction et au remplissage des 2e, 9e (par Horemheb) et 10e pylônes du temple d’Amon.

Au musée de Louxor, on a reconstitué une paroi du temple d’Aton à Karnak avec des talatates retirés du 9e pylône. On y reconnaît notamment les cuisines du palais ou une brasserie (?), des ouvriers qui s’affairent dans les entrepôts du temple, des paysans engraissant leur bétail.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luxor Museum. The Glory of Ancient Thebes (catalogue du musée de Louxor)
  • Dieter Arnold, The Encyclopedia of Ancient Egyptian Architecture, The American University in Cairo Press,‎ 2003
  • Dieter Arnold, Building in Egypt. Ancient Egyptian Stone Masonry, Oxford University Press,‎ 1991

Lien externe[modifier | modifier le code]