Talal El Karkouri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Talal El Karkouri
Talal El Karkouri 2009.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau du Maroc Maroc
Naissance 8 juillet 1976 (38 ans)
Lieu Casablanca
Taille 1,86 m (6 1)
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1995-1996 Drapeau : Maroc Raja de Casablanca - (-)
1996-1997 Drapeau : Maroc Ittihad Tanger - (-)
1997-2000 Drapeau : Maroc Raja de Casablanca - (-)
2000-2004 Drapeau : France Paris SG 113 (2)
2001-2001 Drapeau : Grèce Aris FC 11 (0)
2003-2003 Drapeau : Angleterre Sunderland 8 (0)
2004-2006 Drapeau : Angleterre Charlton 42 (5)
2006-2006 Drapeau : Qatar Al Gharrafa Doha - (-)
2006-2007 Drapeau : Angleterre Charlton 36 (3)
2007-2011 Drapeau : Qatar Qatar SC 77 (12)
2011-2012 Drapeau : Qatar Umm Salal SC
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2000-2009 Drapeau : Maroc Maroc 53 (5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Talal El Karkouri (طلال القرقوري), né le 8 juillet 1976, à Casablanca, est un footballeur marocain. Il mesure 1 m 86 pour un poids de 79 Kg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Début au Raja[modifier | modifier le code]

Talal El Karkouri commence le football à Casablanca. Il intègre l'équipe première du Raja de Casablanca en 1995. La saison suivante, il est prêté un an à Ittihad Tanger en D2 marocaine. Il revient au Raja en 1997 sous les ordres de Vahid Halilhodžić et Oscar Fullone entre autres. Il fait partie de la "dream-team" de l'époque qui gagne tout sur son passage.

Du Raja au PSG ...[modifier | modifier le code]

En décembre 1999, il signe un pré-contrat avec le Servette de Genève. Après la Coupe du monde des clubs en janvier 2000, plusieurs clubs sollicitent El Karkouri (Anderlecht, Standard de Liège, Paris-SG, Real Madrid, Sao Paulo et Flamengo). C'est finalement le Paris-SG (partenaire du Servette) qui rachète le pré-contrat de Talal. Les débuts de El Karkouri au PSG sont très appréciés, mais par la suite, le public lui reproche un jeu de relance défaillant et la presse sa supposée arrogance.

De Paris à la Grèce[modifier | modifier le code]

Au bout d'un an, et pour faciliter l'arrivée du Brésilien Vampeta, El-Karkouri (alors extra-communautaire) accepte d'être prêté en Grèce pour 4 mois. Il revient à Paris où pendant plus d'un an, il effectue des remplacements au sein de la défense de Luis Fernandez composée de Cristóbal, Heinze, Frédéric Déhu et Pochettino.

Retour au PSG[modifier | modifier le code]

Il est cependant en froid avec l'entraîneur et demande à être prêté à Sunderland en 2003. L'été suivant, Halilhodzic est nommé à la tête du PSG et fait revenir El Karkouri pour l'utiliser à 27 reprises en championnat ainsi qu'en finale de coupe de France au poste d'arrière gauche. Malgré la très bonne saison du club, c'est un El Karkouri rancunier qui quitte le PSG, en égratignant le public et la presse qui ne l'avaient pas manqué à une certaine période.

Charlton ensuite le Qatar[modifier | modifier le code]

El Karkouri signe alors un gros contrat financier avec les Londoniens du Charlton Athletic Football Club. En Angleterre, El Karkouri se montre incisif face aux meilleurs attaquants du monde et inscrit plusieurs buts sur coups-de-pieds arrêtés. Il est reconnu par la presse et le public qui le nomme "joueur du club" de l'année 2005 et 2007. Il joue par la suite au Qatar Sports Club.

Avec l'équipe du Maroc[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe du Maroc de football, El Karkouri débute en avril 2000. Il est lancé par Henryk Kasperczak en Gambie, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2002. Il n'est ensuite pas utilisé par Humberto Coelho. C'est Badou Zaki qui relance El Karkouri en sélection en le positionnant en défense aux côtés de Ouaddou et Naybet. Dès lors, il est reconnu comme l'un des meilleurs défenseurs africains, réalisant des performances de très haut niveau lors des Coupes d'Afrique 2004 et 2006.

Capitaine de la sélection marocaine de 2006 à 2008, il se retire de la scène internationale au lendemain de la CAN 2008. Il effectue un bref retour sur la scène internationale en Février et Mars 2009 au cours des matches opposant le Maroc à la République tchèque (0-0) et au Gabon (1-2). Il totalise au final 53 sélections et 5 buts avec les Lions de l'Atlas.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]