Talal El Karkouri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Talal El Karkouri
Talal El Karkouri 2009.jpg
El Karkouri avec l'équipe du Maroc en février 2009
Biographie
Nationalité Drapeau : Maroc Marocain
Naissance 8 juillet 1976 (38 ans)
Lieu Casablanca
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 1995-2012
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1995-2000 Drapeau : Maroc Raja Casablanca
1996-1997 Drapeau : Maroc Ittihad Tanger
2000-2004 Drapeau : France Paris SG 113 0(2)
2001 Drapeau : Grèce Aris FC 011 0(0)
2003 Drapeau : Angleterre Sunderland 008 0(0)
2004-2007 Drapeau : Angleterre Charlton 078 0(8)
2006 Drapeau : Qatar Al-Gharafa SC
2007-2011 Drapeau : Qatar Qatar SC 077 (12)
2011-2012 Drapeau : Qatar Umm Salal SC
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2000-2009 Drapeau : Maroc Maroc 53 (5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Talal El Karkouri (طلال القرقوري), né le 8 juillet 1976, à Casablanca, est un footballeur international marocain.

Biographie[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Débuts professionnels au Raja (1995-2000)[modifier | modifier le code]

Né à Casablanca le 8 juillet 1976, Talal El Karkouri y passe toute mon enfance. Dès 12 ans, il intègre l'école des sportifs, un sport études où les pensionnaires ont neuf heures d'entraînement par semaine. À 18 ans, Talal intègre le Raja Casablanca tout en poursuivant ses études jusqu'à un niveau Bac +2[1].

Au Raja , Talal El Karkouri intègre l'équipe première en 1995 et est prêté une saison à l’Ittihad Tanger. Il commence à évoluer régulièrement dans son équipe d’origine à partir de 1997, où il est entraîné par un certain Vahid Halilhodžić. Au Raja, El Karkouri enchaîne les titres de champion du Maroc, et gagne deux Ligue des champions de la CAF en 1997 et 1999. Début 2000, il participe à la première Coupe du monde des clubs, et si son équipe perd tous ses matches, El Karkouri se distingue en effectuant une prestation solide face au Real Madrid CF. Le joueur ainsi mis en lumière est subitement convoité par plusieurs clubs européens mais il a signé un mois plus tôt un pré-contrat avec le Servette FC, et doit rejoindre son nouveau club à l’issue de la compétition[2].

Paris SG et divers prêts (2000-2004)[modifier | modifier le code]

En janvier 2000, le Paris Saint-Germain reçoit le RC Strasbourg. Godwin Okpara est à la CAN, César suspendu et Bruno Carotti parti du club. Paris ne compte plus qu’un seul défenseur central disponible : Éric Rabésandratana. Partenaire de longue date du club suisse[3] , le PSG demande à se faire prêter El Karkouri quelques semaines, le temps qu’Okpara et César reviennent. Le Marocain enchaîne les rencontres encourageantes en janvier et le PSG décide de l’acquérir définitivement. À leurs retours respectifs, César et Okpara doivent s’asseoir sur le banc car la charnière Rabé-Talal est jugée sécurisante. El Karkouri devient ainsi vice-champion de France 2000, et découvre la sélection marocaine[2].

Titulaire au début de la saison suivante, El Karkouri se fait petit à petit prendre sa place par Sylvain Distin. Talal marque son premier but parisien sur coup franc face à Helsingborg, mais disparaît progressivement de l’équipe. Jusqu’au retour de Luis Fernandez, qui le positionne stoppeur dans sa formation à cinq défenseurs. Malheureusement, lors du match très médiatisé du PSG à Istanbul face au Galatasaray, El Karkouri a le tort de commettre la faute qui provoque le penalty victorieux des Turcs. À partir de ce match, alors que les a priori à son égard étaient plutôt bons jusque-là, le joueur pâti d’une réputation de joueur limité. Il commence à se faire conspuer par le Parc des Princes et, en décembre 2000, est expulsé coup sur coup lors de deux rencontres à domicile. À l’ouverture du mercato hivernal, suite au recrutement de Vampeta, le PSG se retrouve avec un joueur extra-communautaire de trop. Il est donc suggéré à Talal d’aller se ressourcer en prêt : le défenseur part pour une demi-saison en Grèce à l’Aris Salonique, où il joue une dizaine de rencontres[2].

Revenu pour la saison 2001-2002, il n’entre pas dans les plans de Luis Fernandez et assiste du banc de touche à la réussite de la charnière argentine Heinze-Pochettino. C’est à partir de la treizième journée qu’El Karkouri rejoue pour Paris ; dès lors, il ne quitte que très peu l’équipe. Premier défenseur du banc à jouer en cas d’absence, il rend de précieux services à son club et dispute seize rencontres[2].

La saison suivante, El Karkouri joue de plus en plus souvent, et marque un but en championnat. Pourtant, peu de temps après, il est prêté pour six mois en Angleterre à Sunderland, où il joue moins qu’à Paris[2].

De retour à l’été 2003 pour sa dernière année de contrat, il retrouve son entraîneur du Raja Casablanca, Vahid Halilhodžić. Le Bosnien, s’il ne fait pas du Marocain un titulaire, s’appuie tout de même très largement sur lui. Régulièrement titulaire, El Karkouri fait à nouveau de nombreuses piges, dès qu’il y a un blessé, un suspendu, ou une modification tactique. À chacune de ses apparitions, l’ex-joueur du Raja se montre solide, et il réalise sa meilleure saison parisienne, mais aussi la plus dense avec 27 matches de championnats joués — malgré son absence durant la CAN, où il atteint la finale. Il est à nouveau vice-champion et gagne la Coupe de France. Il est titulaire en finale face à LB Châteauroux[2].

Charlton ensuite le Qatar (2004-2007)[modifier | modifier le code]

Libre, Talal El Karkouri s’engage à Charlton. Sa première saison est bonne ; il marque notamment cinq but. Son jeu agressif plaît et les supporters l’adoptent. Longtemps blessé lors de sa deuxième saison, le Marocain ne joue que douze fois de septembre à mars avec le club anglais et exprime le souhait de rejoindre le Qatar et le club d'Al-Gharafa SC. El Karkouri est prêté pour plusieurs mois au club qatari, avec option d'achat[4]. Il redevient ensuite titulaire en 2006-2007. El Karkouri ne peut toutefois pas empêcher la relégation de son équipe, et décide de tenter une nouvelle aventure : il signe en 2007 au Qatar SC[2].

Fin au Qatar (2007-2011)[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe du Maroc[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe du Maroc, El Karkouri débute en avril 2000[2]. Il est lancé par Henryk Kasperczak en Gambie, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2002. Il n'est ensuite pas utilisé par Humberto Coelho. C'est Badou Zaki qui relance El Karkouri en sélection en le positionnant en défense aux côtés de Ouaddou et Naybet. Dès lors, il est reconnu comme l'un des meilleurs défenseurs africains, réalisant des performances de très haut niveau lors des Coupes d'Afrique 2004 et 2006.

Capitaine de la sélection marocaine de 2006 à 2008, il se retire de la scène internationale au lendemain de la CAN 2008[2]. Il effectue un bref retour sur la scène internationale en Février et Mars 2009 au cours des matches opposant le Maroc à la République tchèque (0-0) et au Gabon (1-2). Il totalise finalement 53 sélections et 5 buts avec les Lions de l'Atlas.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les statistiques de Talal El Karkouri[5],[6],[7],[8],[9],[10].

Statistiques de Talal El Karkouri au 27 novembre 2014
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Mondial des clubs Drapeau : Maroc Maroc Total
Division M B M B M B C M B M B M B M B
1995-1996 Drapeau du Maroc Raja Casablanca Botola Pro 1 - - - - - - - - - - - - - 0 0
1996-1997 Drapeau du Maroc Ittihad Tanger (prêt) Botola Pro 1 - - - - - - - - - - - - - 0 0
1997-1998 Drapeau du Maroc Raja Casablanca Botola Pro 1 - - - - - - - - - - - - - 0 0
1998-1999 Drapeau du Maroc Raja Casablanca Botola Pro 1 - - - - - - - - - - - - - 0 0
1999-2000 Drapeau du Maroc Raja Casablanca Botola Pro 1 - - - - - - - - - 3 1 - - 3 1
2000 Drapeau de la France Paris Saint-Germain D1 10 0 2 0 4 0 - - - - - 2 0 18 0
2000-2001 Drapeau de la France Paris Saint-Germain D1 11 0 1 0 - - C1 4 1 - - - - 16 1
2001 Drapeau de la Grèce Aris FC (prêt) Superleague Elláda 11 0 - - - - - - - - - - - 11 0
2001-2002 Drapeau de la France Paris Saint-Germain D1 16 0 2 0 4 0 CI+C3 5+3 0+0 - - - - 30 0
2002-2003 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 13 1 2 0 1 0 C3 4 0 - - 4 0 24 1
2003 Drapeau de l'Angleterre Sunderland (prêt) Premier League 8 0 1 0 - - - - - - - 6 0 15 0
2003-2004 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Ligue 1 27 0 3 0 1 0 - - - - - 13 1 44 1
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Charlton Premier League 32 5 3 0 1 0 - - - - - 6 1 42 6
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Charlton Premier League 10 0 - - 2 0 - - - - - 8 2 20 2
2006 Drapeau du Qatar Al-Gharafa SC (prêt) Stars League - - - - - - - - - - - 3 0 3 0
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Charlton Premier League 36 3 1 0 2 0 - - - - - 5 0 44 3
2007-2008 Drapeau du Qatar Qatar SC Stars League 7 7 - - - - - - - - - 4 1 11 8
2008-2009 Drapeau du Qatar Qatar SC Stars League 4 1 - - - - - - - - - 2 0 6 1
2009-2010 Drapeau du Qatar Qatar SC Stars League 19 4 - - - - - - - - - - - 19 4
2010-2011 Drapeau du Qatar Qatar SC Stars League 14 0 - - - - - - - - - - - 14 0
2011-2012 Drapeau du Qatar Umm Salal SC Stars League - - - - - - - - - - - - - 0 0
Total sur la carrière 218 21 15 0 15 0 - 16 1 3 1 53 5 320 28

Palmarès[modifier | modifier le code]

Raja de Casablanca
Paris Saint-Germain
Drapeau : Maroc Maroc

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'autre visage de Talal El Karkouri », sur leparisien.fr,‎ 27 mars 2004 (consulté le 27/11/2014)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Portraits d’anciens du PSG : Benarbia, El Karkouri », sur psgmag.net,‎ 24 décembre 2010 (consulté le 27/11/2014)
  3. Les deux formations ayant le même actionnaire majoritaire, le groupe Canal+.
  4. « El Karkouri au Qatar », sur planetepsg.com,‎ 6 avril 2006 (consulté le 27/11/2014)
  5. « Statistiques de Talal El Karkouri », sur footballdatabase.eu (consulté le 27/11/2014)
  6. « Statistiques de Talal El Karkouri », sur lequipe.fr (consulté le 27/11/2014)
  7. « Fiche de Talal El Karkouri », sur lfp.fr (consulté le 27/11/2014)
  8. « Fiche de Talal El Karkouri », sur psg70.free.fr (consulté le 27/11/2014)
  9. (en) « Fiche de Talal El Karkouri », sur premierleague.com (consulté le 27/11/2014)
  10. (en) « Fiche de Talal El Karkouri », sur soccerbase.com (consulté le 27/11/2014)