Takanori Nishikawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Takanori Nishikawa

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Takanori Nishikawa en concert - Otakon 2013

Informations générales
Surnom T.M. Revolution (Takanori Makes Revolution)

Haine (灰猫)

Nom de naissance 西川 貴教 (Nishikawa Takanori)
Naissance 19 septembre 1970 (44 ans)
Yasu, Shiga, Japon
Activité principale Musicien, réalisateur artistique
Activités annexes Acteur
Genre musical Electro Rock, synthpop, rock industriel, Dance Rock, alternative dance, post-punk, pop rock
Instruments Chant, Guitare
Années actives 1989-
Labels Antinos, Epic, Tofu

Takanori Nishikawa ((西川 貴教 Nishikawa Takanori) né le 19 septembre 1970 à Yasu dans la préfecture de Shiga au Japon) est un artiste et acteur japonais. Il est plus connu sous l’abréviation T.M.Revolution (TMR), qui signifie « Takanori Makes Revolution » (貴教が革命を起こすTakanori ga kakumei o okosu), bien que celui-ci puisse faire penser au groupe d’electro-pop japonais TM NETWORK. Bien que la majorité de ses chansons soient écrites par Akio Inoue et composées/arrangées par Daisuke Asakura, T.M Revolution est considéré comme le projet solo de Nishikawa. L’artiste est aussi connu pour ses contributions à des génériques d’anime et à des thèmes de jeux vidéo[1].

Nishikawa a débuté en tant que TMR lors de la sortie de son premier single « Dokusai (Monopolize) » (独裁 -monopolize-) en mai 1996. Dans la même année, son troisième single « Heart of Sword (Yoake Mae) » (HEART OF SWORD ~夜明け前~) fut utilisé en tant que générique de fin de l’anime Rurouni Kenshin, le rendant plus populaire. Six de ses chansons furent utilisées pour la franchise Mobile Suit Gundam SEED (trois pour Gundam SEED et trois pour Gundam SEED Destiny). Il a d’ailleurs doublé des personnages mineurs dans ces anime. En 2010, le single « Save the One, Save the All » fut utilisé en tant que générique de fin pour le film Bleach: Hell Verse. Il coopère aussi avec la série de jeux vidéo Sengoku Basara de Capcom, avec plusieurs de ses chansons qui sont utilisées comme Crosswise, Flags ou plus récemment en 2014, Count Zero.

Takanori Nishikawa est le premier artiste à avoir signé chez Tofu Records, un label de musique affilié à Sony Music Japan, faisant la promotion d'artistes de J-Pop en Amérique du Nord. Le label a sorti plusieurs de ses albums dont : Coordinate (2003), Seventh Heaven (2004), et vertical infinity (2005). Il a fait son premier concert en Amérique du Nord lors de l’édition 2003 de l’Otakon, une grande convention d’anime. Par la suite, il fit des concerts à la Pacific Media Expo en 2004 et au New Work Comic-Con en 2008. Dix ans après, il est revenu en 2013 à l’Otakon, à l’occasion du vingtième anniversaire du salon[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Takanori Nishikawa est né d’un père fonctionnaire et d’une mère dentiste[3],[4]. Il est allé à l’école primaire de Mikami (三上小学校 Mikami Shōgakkō)[5]. Il était proche de son grand-père (un policier retraité) auquel il rendait visite tous les jours après l’école, puisque ses parents travaillaient. Sous l’influence de son grand-père, Takanori a pratiqué le Kendo jusqu’à l’âge de 10 ans, lorsque son grand-père décéda[6].

Il est aussi allé au collège (野洲中学校 Yasu Chūgakkō)[7] et au lycée (滋賀県立野洲高等学校 Shiga Kenritsu Yasu Kōtō Gakkō) de Yasu[8]. Lorsqu’il était au collège, il envisagea une carrière dans la musique, et il abandonna ses études au lycée et quitta Shiga afin de poursuivre son rêve[9].

Il a aussi été marié avec Yumi Yoshimura du groupe Puffy AmiYumi entre 1999 et 2002. Ils ont divorcé lorsque l’infidélité de Yoshimura a été découverte.

Luis-Mary[modifier | modifier le code]

Takanori a rejoint le groupe de visual kei Luis-Mary en 1990 en tant que chanteur. Son nom de scène, Haine (灰猫) et ses costumes ont servi d’inspiration au personnage que Nishikawa double dans Gundam Seed Destiny (Heine Westenfluss). Luis-Mary a sorti trois singles : Rainy Blue, Whisper (In Your Eyes) et Drive Me Mad. Le groupe s’est dissout en 1993.

T.M.Revolution[modifier | modifier le code]

En 1995, Daisuke Asakura a signé Nishikawa sous le label FunHouse, maintenant détenu par BMG Japon. Il est sorti un single, Black or White ?, sous le nom de Daisuke Asakura expd. Takanori NIshikawa[10]. Cette chanson a été ré-enregistrée en 1997 et ré-arrangée en 2000 pour le douzième single de TMR (Black or White ? version 3.). La première version de la musique est aussi la troisième piste du premier album Makes Revolution (1996). Début 1996, Nishikawa a fait plusieurs interventions radio afin de faire la promotion de son projet solo. Le 22 mars 1996, le projet prit le nom de T.M.Revolution, avec Asakura en tant que producteur.

Makes Revolution[modifier | modifier le code]

Dokusai –monopolize- est sorti le 13 mai 1996 sous le label Antinos Records. Il a atteint la 28e place de l’Oricon[11]. La performance de Nishikawa à Pop Jam, une émission de variété produite par NHK a accéléré les ventrs du single, parvenant finalement à vendre toutes les copies de ce dernier. Son second single "Hesoshukujo –Venus- (臍淑女 -ヴィーナス-)" est sorti 2 mois après, suivi du premier album Makes Revolution un mois après.

Restoration Level➝3[modifier | modifier le code]

Heart of Sword ~Yoake Mae~ est sorti en novembre 1996 et a été utilisé en tant que générique de fin de l’anime Rurouni Kenshin. Il a aussi remplacé de nouveau pour le même anime le générique de fin « The Fourth Avenue Cafe », par L'Arc~en~Ciel à une affaire liée à la drogue à laquelle un des membres du groupe à l'époque était concerné. Heart of Sword ~Yoake Mae~ est devenu un classique et s’est vendu à 360 000 copies, atteignant ainsi la 16e place de l’Oricon. Le deuxième album restoration LEVEL➝3 est sorti en février 1997, atteignant la 5e place de l’Oricon[12].

Triple Joker[modifier | modifier le code]

Nishikawa a sorti trois singles en 1997 : "Level 4", "High Pressure" et "White Breath". "High Pressure" rencontra un énorme succès avec 800 000 copies vendues. White Breath s’est vendu à un million de copies et est devenu le premier single de TMR à atteindre la première place de l’Oricon[13]. Nishikawa a chanté White Breath lors de la 48e édition du Kōhaku Uta Gassen, un show de musique annuel organisé par NHK. Moins d’un mois après, son troisième album triple joker est sorti et s’est vendu à 2 millions d’exemplaires[14]. "Aoi Hekireki" (蒼い霹靂 Blue Lightning), la première piste de l’album est sortie en tant que single en février 1998 et a été utilisé dans un publicité de Yamaha JOG[15]. Triple Joker est aussi sorti dans d’autres parties de l’Asie, notamment Taïwan en avril 1998 où il s’est rendu afin d’en faire la promotion.

The Force[modifier | modifier le code]

Hot Limit, sorti en juin 1998, s’est vendu à 900 000 exemplaires et est devenu le second single de Nishikawa a atteindre la 1re place de l’Oricon[16]. Il a aussi chanté lors de la 49e édition du Kōhaku Uta Gassen. Son quatrième album, the force, est sorti en mars 1999 et contient les quatre singles sorti après Aoi Hekireki (Hot Limit, Thunderbird, Burnin’ Xmas et Wild Rush). Peu après la sortie de l’album, Nishikawa a effectué deux concerts au Tokyo Dome.

The End of Genesis T.M.Revolution Turbo Type D[modifier | modifier le code]

En 1999, Nishikawa annonce la fin de T.M.Revolution. Lui et Daisuke Asakura ont crées The End Of Genesis T.M.Revolution Turbo Type D (abrégé TMR-e)[15]. Le nom montre que c’est une évolution du projet T.M.Revolution. Asakura apparaît aussi dans les clips et joue en live aux côtés de Nishikawa. Trois singles sont sortis sous ce nom, tous en 1999 : Kagerō(陽炎 -KAGEROH-), Gekkō (月虹 -GEKKOH-), et Setsugen -winter dust-' (雪幻 -winter dust-). Leur seul album, Suite Season, est sorti en février 2000. Nishikawa et Asakura ont commencé a devenir de plus en plus distant l’un vers l’autre et Takanori est revenu à son nom de scène originel en avril 2000.

Progress[modifier | modifier le code]

"BLACK OR WHITE? version 3", une auto-reprise, est sortie en avril 2000. Deux autres singles [HEAT CAPACITY] et Madan ~Der Freischütz~ (魔弾 ~Der Freischütz~), un album de remix disco (DISCORdanza: Try My Remix Single Collections), et le cinquième album studio de TMR "Progress" sont aussi sorti en 2000.

Coordinate[modifier | modifier le code]

Boarding est sorti en février 2001. Le single a été utilisé en tant que générique pour le drama To Make Divided a House (別れさせ屋 Wakaresase Ya)[17]. Nishikawa a commencé à s’autoproduire, en sortant son seizième single (Out of Orbit ~Triple ZERO~) un an après. Une compilation nommée B☆E☆S☆T est sortie un mois après. Epic Records Japon rachète Antinos Records cette année-là, et tous les albums appartenant au catalogue d’Antinos fut re-sorti sous le label Epic le 1er juillet 2002[18]. Thunderbird incita le réalisateur d’anime Mitsuo Fukada à demander à Nishikawa de faire le premier générique de début de Gundam SEED. Invoke, sorti en septembre 2002, s’est vendu à 250 000 et a atteint la 2e place de l’Oricon. Nishikawa a doublé aussi le personnage de Miguel Aimann et a fait la narration d’un épisode résumé de Gundam SEED.

coordinate, son sixième album, est sorti en mars 2003. La pochette était un gros plan du GINN Orange que le personnage que Nishikawa doublait dans Gundam SEED pilotait. (L’Orange est la couleur préférée de Nishikawa[19]) Meteor” (Meteor -ミーティア-), une musique de l’album a été utilisé dans Gundam SEED. Plus tard cette année, Nishikawa est devenu le premier artiste à être signé sous le label Tofu Records, et coordinate fut le premier album à sortir sous le label. La version sortie par Tofus contenait aussi « HEART OF SWORD ~Yoake Mae~ » en tant que piste bonus. Nishikawa a fait ses débuts nord-américains en effectuant au concert à l’Otakon en août 2003 devant une grande foule qui remplissait la salle du Baltimore Convention Center où il se produisait[20].

Seventh Heaven[modifier | modifier le code]

Nishikawa a sorti son dix-huitième single, Albireo (Albireo -アルビレオ-), en février 2004. (Albireo est une étoile de la constellation de Cygnus). Albireo fut utilisé dans une émission de variété sur la Nippon Television appelée AX MUSIC-TV, où il était classé #49e sur la playlist de l’émission[21]. SEVENTH HEAVEN, son septième album, est sorti en mars 2004. Tofu Records sortit l’album quelques semaines après en Amérique et Nishikawa effectua un concert à Pacific Media Expo en mai 2004. Zips, une piste de l’album fut utilisé pour le film Mobile Suit Gundam SEED : Special Edition. Wheels of Fortune fut utilisé sur la Fuji Television en tant que générique pour l’émission Formula Nippon[21].

Vertical Infinity[modifier | modifier le code]

Nishikawa s’est vu proposer de chanter le générique de fin de la version japonaise du film Spider-Man 2, suite à son concert à Pacific Media Expo 2004 et ses relations avec Sony Music Japan. Web of Night, sorti fin juillet 2004 contenait aussi un nouvel arrangement de « Tears Macerate Reason » (présent dans Seventh Heaven), et une version anglaise de Web of Night. Nishikawa a tourné le clip Web of Night dans les deux langues. Il a assisté à la première mondiale de Spider-Man 2 habillé d’un kimono traditionnel japonais[22].

ignited (ignited -イグナイテッド-) fut utilisé en tant que premier générique pour Gundam Seed Destiny, qui débuta en octobre 2004. ignited fut le premier single de T.M.Revolution à atteindre la première place de l’Oricon depuis 1998, devenant le 900e single à atteindre cette place dans ce classement. Il fut classé 53e dans le classement des 100 Singles de l’Oricon, avec 161 324 copies vendues[22].

Nishikawa a aussi doublé la voix de Heine Westenfluss dans plusieurs épisodes de Gundam Seed Destiny. Son personnage fut directement modélisé à partir de Nishikawa lui-même, contrairement à Miguel Aiman. Les cheveux de Heine ressemblent à ceux de Nishikawa lorsqu’il faisait partie du groupe Luis-Mary, et son prénom est un jeu de mot avec le pseudonyme de Nishikawa qu’il utilisait avec le groupe. Les noms de familles de Nishikawa et Westenfluess signifient « rivière ouest », en japonais ((西川) ) et en allemand (Westenfluß).

Vertical infinity est sorti le 26 janvier 2005 sous le label Epic puis six mois plus tard sous Tofu Records. Le symbole infini tourné verticalement représente le chiffre 8. C’est aussi le nombre d’albums studio que Nishikawa avait sorti à l’époque. vertical infinity contient les version anglaises et japonaises de « Web of Night » ainsi que le single « ignited ». Il contient aussi deux chansons chantées en anglais, « Bring It On » (écrite par Nishikawa) et Chase / The Trill (écrite par Hobday). vertical infinity marque un changement radical dans le style de musique de T.M.Revolution, puisque l’arrangement de l’album n’a été réalisé qu’en partie par Daisuke Asakura, l’autre étant réalisée par Nishikawa lui-même[23].

UNDER:COVER[modifier | modifier le code]

Avec les préparatifs qu’engendraient le dixième anniversaire du projet T.M.Revolution en mai 2006, Nishikawa n’a pas pu aller se produire en Amérique du Nord en 2005. En avril 2005, il a commencé à co-animer l’émission de variété Pop Jam produit par NHK, en compagnie de Yuriko Murakami (村上 由利子) et du duo comique UN JASH (アンジャッシュ Anjasshu). Le 21e single de Nishikawa, vestige (vestige -ヴェスティージ-), est sorti en août 2005. Ce fut sont quatrième single, et le second consécutivement à atteindre la première place de l’Oricon. vestige fut utilisé dans Gundam Seed Destiny. Crosswise, l’autre piste fut utilisé en tant que thème pour le jeu Playstation 2 Sengoku Basara. vestige fut classé 54e dans le classement 2005 des 100 meilleurs titres de l’Oricon, avec 176 028 exemplaires vendus cette année.

Le single vestige fut vendu avec un mot-de-passe unique utilisable pour voter sur le site internet officiel de T.M.Revolution afin de décider quelles musiques devraient apparaître sur le prochain album d’auto-reprise. Ces musiques seraient ré-arrangées et ré-enregistrées. Dix musiques étaient prévues à la base mais en raison du nombre massif de votes, quinze pistes furent sélectionnées[24]. Cet album d’auto-reprise, UNDER :COVER, est sorti le 1er janvier 2006 et fut 8e au classement Oricon. UNDER :COVER fut vendu sous deux éditions, dont l’une limitée. La version de base contenait quatorze pistes. L’édition limitée se voyait rallongée d’une piste bonus sur un disque séparé contenant une version instrumentale de Meteor, la seule contribution de Daisuke Asakura sur l’album, et fut aussi dotée d’un poster[25]. La nouvelle version de Zips fut utilisée dans le film Mobile Suit Gundam SEED Destiny : Special Edition.

Nishikawa a chanté la version UNDER :COVER de WHITE BREATH lors de la 56e édition du Kōhaku Uta Gassen, sa troisième participation depuis 1998. Sa participation à l’émission Pop Jam s’est terminée en mars 2006. Le dixième anniversaire de sa carrière fut célébré aux Universal Studios Japan à Osaka le 13 mai 2006. Il annonça le même jour qu’il se produirait au même endroit pour son 36e anniversaire le 19 septembre 2006[26]. Une seconde compilation, 1000000000000, est sortie le 7 juin 2006. Elle était composée de 2 CD contenant tous les 21 singles sortis à cette date, et a atteint la 1re place de l’Oricon. Le DVD en écho avec cet album, sorti trois semaine après, contient tous les clips de T.M.Revolution sortis à cette date. En Automne 2006, il a joué dans un drama appelé Nursing Etoile[27].

Abingdon Boys School[modifier | modifier le code]

Nishikawa créa un nouveau groupe appelé Abingdon Boys School en 2005, nommé à partir de l’école où les membres de Radiohead se sont rencontrés. Le guitariste Hiroshi Shibasaki a rejoint le groupe aux côtés de Sunao et Toshiyuki Kishi. Abingdon Boys School est à l’origine de 7 titres ayant atteint les 10 premiers au classement Oricon et a sorti deux albums. Une tournée Européenne a eu lieu en 2009 et leurs albums sont sortis sous un label Allemand. Ils ont effectué un concert lors de l’évènement mondial Live Earth qui a eu lieu en même temps que de centaines d’autres concerts autour du monde le 7 juillet 2007 (07/07/07) [28]

Cloud Nine[modifier | modifier le code]

Nishikawa organisa le Real Time Countdown Party Revolution, un concert qu’il a fait en présence de ses fans pendant le réveillon, afin de compenser le manque de nouveauté. Son premier single « Resonance », qui contient dans son clip toutes les vidéos de ses plus grands succès et fait la promotion de produits Sony, est le générique de l’anime Soul Eater, et est sorti le 11 juin 2008. Le single a atteint la 4e place du classement Oricon le jour de sa sortie. Soul’s Crossing, titre présent sur le single fut utilisé en tant que thème pour le jeu vidéo Soul Eater sur Wii. T.M.Revolution fut présent lors du « hide memorial summit », un festival de musique organisé en l’honneur du dixième anniversaire de la mort du guitariste de X Japan, hide[29]. Le 23 mars 2009, T.M.Revolution a sorti un album hommage contenant ses singles de Dokusai –monopolize- à WILD RUSH. Ces singles furent à la base sorti sous la forme de minidisc, mais sont maintenant sous la forme de CD tout ce qu’il y a de plus commun. Le pack contient aussi un DVD bonus montrant des extraits de ses T.M.R. YEAR COUNTDOWN LIVE, ainsi qu’un livre de photo et des stickers. Le 3 mars 2010 est sorti le single « Lakers », en hommage à un lac issue de sa région natale. La musique était jouée en concert depuis 2009 mais n’avait jamais été sortie en tant que single auparavant. Le 11 août 2010 un single contenant les titres Naked Arms et Sword Summit est sorti. Naked Arms a été utilisé en tant que générique pour le jeu Sengoku Basara : Samurai Heroes (ou Sengoku Basara 3 au Japon) sur Playstation 3 et Wii. SWORD SUMMIT a été utilisé en tant que générique pour la seconde saison de l’anime Sengoku Basara[30]. Le neuvième album studio, Cloud Nine, de T.M.Revolution est sorti le 20 août 2011. Il en existe trois version différentes dont deux versions limité une version contenant CD+DVD, une autre limité contenant seulement le CD. L’édition CD+DVD ainsi que la version de base contienne la même setlist tandis que la deuxième édition limité contiens 6 pistes bonus qui n’ont jamais été sorties auparavant. Le DVD contient deux clips avec leurs trailers et making-of, ainsi qu’un live au INAZUMA ROCK FESTIVAL qui a eu lieu le 19 septembre 2010. Le festival a lie dans la ville de naissance de Nishikawa et il en est l’organisateur. C’est à ce festival que le titre Flags a été joué en concert pour la première fois. Tout comme vestige, toutes les versions limité étaient vendues avec un mot-de-passe unique permettant de choisir, sur le site officiel de T.M.Revolution, quelles pistes seraient sélectionnées dans le prochain album d’auto-reprise UNDER :COVER 2[31].

Un album live est sorti le 12 septembre 2013, il contient des chansons issues de la tournée découlant de la sortie de l’album Cloud Nine T.M.R.Live Revolution 11-12.

UNDER:COVER 2[modifier | modifier le code]

En 2012, il rejoint le groupe de J-Pop T.M.H.R, dont le nom est constitué des trois chanteurs qui le compose. Il rejoint ainsi Hitomi Shimatani et Miguel Guerreiro, un jeune chanteur portugais s’étant fait connaître dans une publicité japonaise en chantant le slogan de la marque. Ensemble, ils sortiront un album[32].

La même année, le 19 septembre, un DVD live « T.M.R. Live Revolution 12 -15th Anniversary Final-» célébrant le 15 anniversaire de sa carrière sort, tout comme il l’avait fait en 2006 pour ses 10 ans. Les concerts ont eu lieu au Yoyogi Stadium pendant les 12 et 13 mai 2012. La setlist présente des chansons anciennes mais jouées dans leur version UNDER:COVER[33].

Le 27 février 2013 sort le deuxième album d’auto-reprise de T.M.Revolution basé sur la requête des fans, UNDER :COVER 2. Il est sorti en cinq éditions différentes, dont une édition limité CD+DVD et trois autres limités contenant 2 CD et goodies. Les éditions contenant des goodies sont vendues avec un CD bonus ainsi que des sous-vêtements changeants selon la pochette de l’édition limité achetée. Cet album contient 15 pistes remasterisées par T.M.Revoltuion avec quelques collaborations (dont the GazettE, May J., Home Made Kazoku…), choisies à partir des votes des personnes ayant acheté l’édition limité de l’album Cloud Nine[31].

Il tourne une publicité pour chewing-gum Lotte Zeus Ice Menthol, pour laquelle il chante un nouveau titre Summer Blizzard, sorti en tant que single le 7 août 2013[34].

La même année, il entame en mai une collaboration avec la chanteuse et seiyū Nana Mizuki, avec laquelle il va sortir deux nouveaux singles. Dans une interview réalisée par MTV 81 il déclare à propos de Nana : « Je pensais que si je devais collaborer avec quelqu’un, cela devait être avec elle. Donc nous avons commencé à travailler ensemble. [...] Elle a toujours eu cette puissance vocale qui m’a touché »[35]. En mai sort leur premier single en commun T.M.Revolution X Nana Mizuki Preserved Roses. Le titre est accompagné d’un clip et sera classé 2e au classement Oricon pour un total de 103 582 exemplaires vendus. Pour ce titre Nana Mizuki a rejoint l’équipe de T.M.Revolution[36]. Le titre a été utilisé en tant que générique pour l’anime Valvrave the Liberator[37]. Le 23 octobre 2013 sort cette fois-ci sous l’appellation Nana Mizuki X T.M.Revolution le single Kakumei Dualism. Tout comme Preserved Roses, Kakumei Dualism atteint la seconde place de l’Oricon pour un total de 174 746 exemplaires vendus. Le single a été utilisé cette fois-ci comme générique de la deuxième saison de l’anime Valvrave the Liberator. T.M.Revolution a rejoint pour ce deuxième single l’équipe de Nana Mizuki[36],[37].

En septembre 2013 une nouvelle compilation est de sortie. Nommé Geisha Boy (Anime Song Experience)[38], l’album regroupe des titres de T.M.Revolution ayant servi à des anime.

Le 6 novembre 2013 sort un nouveau single HEAVEN ONLY KNOWS ~Get the Power~ [39].

Il continue toujours son étroite collaboration avec la série Sengoku Basara, pour laquelle il collabore de nouveau avec le titre Count Zero qui sortira sous forme de single partagé avec le titre Runners High du groupe Scandal, tous deux présents sur le jeu Sengoku Basara 4[40].

Ambassadeur de la préfecture de Shiga[modifier | modifier le code]

Takanori est ambassadeur de la culture de la préfecture de Shiga, sa région natale. Il en profite pour organiser un festival de musique, par la suite devenu annuel, appelé INAZUMA ROCK FESTIVAL. Il déclare dans une interview "Je suis né dans la préfecture de Shiga et j'ai voulu lui rendre ce qu'elle m'a donné. J'ai donc organisé l'INAZUMA ROCK FESTIVAL. [...] A Shiga il y a un grand lac qui nommé le Lac Biwa. C'est le plus grand lac du Japon. L'un des objectifs du festival est de préserver ce lac, et à travers ce lac, contribuer aux efforts faits à travers le monde pour protéger l'environnement[37].

Liste des artistes ayant participé au INAZUMA ROCK FESTIVAL sur la grande scène:

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Takanori Nishikawa.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Rurouni Kenshin (1996) ➝ Orochi no Ren (大蛇の煉?)
  • Little Shop of Horrors (1999) ➝ Seymour Krelborn (Japanese production)
  • Beautiful Life (2000) ➝ Satoru Kawamura (川村サトル Kawamura Satoru)
  • Mobile Suit Gundam SEED (2002/2003) ➝ Miguel Aiman / narrator (phase-26)
  • Mobile Suit Gundam SEED Destiny (2005) ➝ Heine Westenfluss
  • Nursing Étoile (介護エトワール Kaigo Etoile?, 2006) ➝ Takeo Baba (馬場竹雄 Baba Takeo?)
  • Corazon de Melon (2008) ➝ Hiromi

Émissions de télé[modifier | modifier le code]

  • Kōhaku Uta Gassen (1997/1998/2005)
  • Masaharu Fukuyama and Takanori Nishikawa’s All Night Nippon (2001)
  • Pop Jam (2005/2006)
  • Shin Domoto Kyoudai (2011~)

Drama[modifier | modifier le code]

  • Beautiful Life (2000)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. http://sgcafe.com/2012/11/t-m-revolution-raises-the-roof-at-afa2012s-i-love-anisong-concert/
  2. http://www.otakon.com/news_article.asp?id=767
  3. http://plaza.rakuten.co.jp/windsturbotrivia/diary/200604140003/
  4. http://www.pref.shiga.jp/koho/taishi/nishikawa/
  5. https://en.wikipedia.org/wiki/Takanori_Nishikawa#cite_note-5
  6. http://plaza.rakuten.co.jp/windsturbo/diary/200605070000/
  7. http://plaza.rakuten.co.jp/windsturbo/diary/200606210000/
  8. https://en.wikipedia.org/wiki/Takanori_Nishikawa#cite_note-8
  9. http://www.animenewsnetwork.com/sound-decision/2004-06-10
  10. http://community.livejournal.com/tmrevolutionist/141135.html
  11. http://www.generasia.com/wiki/Dokusai_-Monopolize-
  12. http://www.generasia.com/wiki/Restoration_Level_3_(album)
  13. http://www.generasia.com/wiki/White_Breath
  14. http://www.generasia.com/wiki/Triple_Joker
  15. a et b http://www.tm-revolution.com/bio/
  16. http://www.generasia.com/wiki/Hot_Limit
  17. https://en.wikipedia.org/wiki/Takanori_Nishikawa#cite_note-tmr-11
  18. https://itunes.apple.com/jp/artist/t.m.revolution/id326645508
  19. http://www.jpopasia.com/celebrity/tmrevolution/
  20. http://www.otakon.com/guests_musicsat.asp
  21. a et b http://www.sonymusic.co.jp/Music/Arch/ES/TMRevolution/ESCL-2679/
  22. a et b http://www.animenewsnetwork.com/sound-decision/2004-07-15
  23. http://ja.wikipedia.org/wiki/Vertical_infinity
  24. http://community.livejournal.com/tmrevolutionist/66312.html
  25. http://www.cdjapan.co.jp/detailview.html?KEY=ESCL-2755
  26. http://plaza.rakuten.co.jp/windsturbo/diary/200605140000/
  27. http://plaza.rakuten.co.jp/windsturbo/diary/200606100001/
  28. http://search.japantimes.co.jp/cgi-bin/fm20100115a1.html
  29. http://www.japantoday.com/category/entertainment/view/memorial-concerts-for-x-japan-guitarist-hide-to-be-held
  30. http://www.cdjapan.co.jp/detailview.html?KEY=ESCL-3480#
  31. a et b http://www.generasia.com/wiki/Cloud_Nine_(T.M.Revolution_album)
  32. http://www.generasia.com/wiki/T.M.H.R.
  33. [1]
  34. https://itunes.apple.com/jp/album/summer-blizzard-single/id679577483
  35. [2]
  36. a et b http://sgcafe.com/2013/05/nterview-t-m-revolution-muzuki-nana-strongest-combination-dream-team/
  37. a, b et c https://www.animenewsnetwork.com/convention/2013/otakon/13
  38. https://itunes.apple.com/jp/album/geisha-boy-anime-song-experience/id704973934
  39. https://itunes.apple.com/jp/album/heaven-only-knows-get-power/id732740871?i=732741057
  40. http://www.sonymusic.co.jp/artist/TMRevolution/discography/ESCL-4156
  41. http://inazumarock.com/2009/artist/
  42. http://inazumarock.com/2010/artist/
  43. http://inazumarock.com/2011/artist/
  44. http://inazumarock.com/2012/#!/artist
  45. http://inazumarock.com/#!/artists