Takabisha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Takabisha

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Vue globale de l'attraction

Localisation Fuji-Q Highland, Drapeau du Japon Japon
Ouverture 16 juillet 2011
Constructeur Gerstlauer
Données techniques
Structure Métal
Type Montagnes russes assises
Modèle Euro-Fighter custom
Hauteur maximale 43 m
Longueur 1000 m
Vitesse maximale 100 km/h
Angle vertical max 121°
Durée du tour 1 min 52
Nombre d’inversion(s) 7
Taille minimale
requise pour l’accès
1,30 m
Coût 3 milliards de yens

Fiche de Takabisha sur rcdb.com

Images de Takabisha sur rcdb.com

Takabisha (高飛車 en japonais) est un parcours de montagnes russes construit en 2011 par Gerstlauer et situé dans le parc d'attractions Fuji-Q Highland au Japon. Il est connu pour détenir le record du monde de la chute la plus raide avec 121 °[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

L'annonce de la construction de Takabisha a été faite le 11 mai 2011[3],[4],[5]. Les premiers tests de l'attraction ont commencé le 8 juin 2011. Son inauguration officielle et la validation de son record ont eu lieu le 16 juillet 2011[6].

L'ancien record était détenu depuis seulement deux semaines par le parc d'attractions français Fraispertuis-City avec le parcours de montagnes russes Timber Drop et sa chute de 113,1°[7]. Ce record mondial fut le quatorzième de l'histoire de Fuji-Q Highland[3].

Parcours[modifier | modifier le code]

Takabisha est un parcours unique mais possédant plusieurs éléments des modèles Euro-Fighter. Le train quitte la gare d'embarquement et commence par une chute rapide dans le noir enchainée par un Heartline Roll. En deux secondes, le train est lancé par des moteurs linéaires dans un tunnel de 63 mètres de long à une vitesse de 100 kilomètres par heure. Il sort alors du bâtiment et exécute une grande inversion proche du cobra roll. Le train ralenti et fait un demi tour pour monter un lift vertical de 43 mètres de haut. Une fois au sommet, le train est freiné dans la descente et exécute la chute de 121°. Le train avec son élan fait un looping plongeant et un Immelmann et retourne en gare[8],[9],[10],[11].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Steepest roller coaster made from steel, Guinness World Records. Last accessed July 2011
  2. (en) Kate Schneider, « First look at world's steepest roller coaster the Takabisha », The Australian,‎ 11 juillet 2011 (lire en ligne)
  3. a et b (en) Joanna Tweedy, « Don't look down! Japanese theme park set to take the title of 'world's steepest rollercoaster' from UK's Flamingoland », Daily Mail,‎ 17 juin 2011 (lire en ligne)
  4. (en) « Takabisha, World's Steepest Rollercoaster, To Open In Japan (VIDEO) », Huffington Post,‎ 17 juin 2011 (lire en ligne)
  5. (en) Kate Midena, « Japan builds world's steepest roller coaster, Takabisha », News.com.au,‎ 16 juin 2011 (lire en ligne)
  6. (en) « World's steepest roller-coaster opens in Japan », The Telegraph,‎ 8 juillet 2011 (lire en ligne)
  7. (en) TechCrunch, « Takabisha: Japan Gets World’s Steepest Roller Coaster (Videos) », Washington Post,‎ 12 juillet 2011 (lire en ligne)
  8. (en) Fuji-Q Highland, « Guinness Record Pending Steepest Drop At 121° – A New Roller Coaster », Press Release, Japan National Tourism Organisation,‎ 2011 (consulté le 14 juillet 2011)
  9. (en) Qneighbor, « Takabisha-test-run.mp4 », Video, YouTube,‎ 11 juin 2011 (consulté le 13 juillet 2011)
  10. (en) purplefinale, « TAKABISHA onride 1 (front row) 高飛車 », Video, YouTube,‎ 8 juillet 2011 (consulté le 13 juillet 2011)
  11. (en) « Takabisha »lauer Amusement Rides », Gerstlauer,‎ juillet 2011 (consulté le 27 juillet 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]