Taizé (Deux-Sèvres)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taizé.
Taizé
Vue générale du bourg.
Vue générale du bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Bressuire
Canton Thouars-1
Intercommunalité Communauté de communes du Thouarsais
Maire
Mandat
Jean Thomas
2008-2014
Code postal 79100
Code commune 79321
Démographie
Population
municipale
772 hab. (2011)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 55′ 34″ N 0° 06′ 57″ O / 46.9261, -0.115833333333 ()46° 55′ 34″ Nord 0° 06′ 57″ Ouest / 46.9261, -0.115833333333 ()  
Altitude Min. 52 m – Max. 125 m
Superficie 21,23 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Taizé

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Taizé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Taizé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Taizé

Taizé est une commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Poitou-Charentes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Thouaret à Maulais

La commune de Taizé, commune rurale localisée au nord du département des Deux-Sèvres, à la confluence du Thouet et du Thouaret, est connue au-delà de ses frontières grâce à ses melons.

Elle se compose de cinq principaux villages : Auboué, Ligaine, Maranzais, Maulais (commune associée) et Taizé.

Le bourg de Taizé est implanté à dix kilomètres au sud-est de Thouars.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Missé Saint-Léger-de-Montbrun Rose des vents
N Oiron
O    Taizé    E
S
Luzay Saint-Généroux Irais

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Avec neuf dolmens et un tumulus, la commune de Taizé est le site mégalithique le plus important des Deux-Sèvres.

Au lieu-dit le fief de Boué, des constructions gallo-romaines ont été mises au jour[1].

En 1033, la butte de Montcoué fut le siège d'une bataille entre Angevins et Poitevins.

Par arrêté préfectoral du 8 décembre 1972 effectif le 1er janvier 1973, la commune de Maulais entre en fusion-association avec celle de Taizé[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ?  ? Raymond Jeault - -
 ? 1995 Joseph Sourisseau - -
1995 réélu en 2008[3] Jean Thomas - Enseignant

La commune de Taizé fait partie de la communauté de communes du Thouarsais et du syndicat du Pays Thouarsais.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1972, les communes de Maulais et Taizé étaient indépendantes[4].

Avant la fusion des communes de 1973[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 1973, Maulais s'associe avec Taizé[4].

Article connexe : Maulais.
Évolution démographique de Taizé
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
511 393 446 498 544 590 561 593
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
592 622 648 655 637 627 625 691
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
685 652 643 650 633 582 588 586
1936 1946 1954 1962 1968 - - -
586 590 589 547 505 - - -
À partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Source : Ldh/EHESS/Cassini [5].)


Après la fusion des communes[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Taizé, cela correspond à 2005, 2010, 2015[6], etc. Les autres dates de « recensements » (2006, 2009, etc.) sont des estimations légales.

Évolution démographique de Taizé
1975 1982 1990 1999 2005 2006 2009 - -
597 596 689 725 737 732 768 - -
De 1975 à 1999 : population sans doubles comptes ; à partir de 2005 : population municipale légale.
(Source : Insee : 1975-1999[7], 2005[8], 2006[9], 2009[10])


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Sites religieux :
    • église Notre-Dame au bourg de Taizé
    • église Saint Pierre de Maulais.

Plaque mémorial église de Maulais pour Nicolas Audet dit Lapointe http://inventaire.poitou-charentes.fr/nellefrance/nf/decouvrir/departements/79/taize/eglise_saint_pierre_de_maulais/f79_58_eglise_saint_pierre_de_maulais.pdf

    • chapelle de Maranzais, au bord du Thouet
  • Autres sites :
    • Une maison noble au lieu-dit Auzay
    • La butte de Montcoué, butte-témoin qui fut le siège en 1033 d'une bataille entre Angevins et Poitevins. Sur place, trois croix témoignent de cet événement.
    • Les rives du Thouet sont un tronçon du sentier de grande randonnée GR 36, en rive droite de Maranzais à Ligaine, puis en rive gauche au sud de Ligaine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Un des bassins du Site du Fief de Boué sur Wikisource
  2. Code officiel géographique - Fiche de la commune de Taizé sur le site de l'Insee, consulté le 27 novembre 2010.
  3. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  4. a et b Code officiel géographique de Maulais sur le site de l'Insee, consulté le 17 octobre 2013.
  5. « Notice communale de Taizé », sur Ldh/EHESS/Cassini (consulté le 27 novembre 2010)
  6. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 28 avril 2012)
  7. « Évolution et structure de la population », sur Insee (consulté le 28 avril 2012)
  8. « Recensements de la population de 2004 à 2007 », sur Insee (consulté le 28 avril 2012)
  9. « Populations légales 2006 des communes du département », sur Insee (consulté le 28 avril 2012)
  10. « Populations légales 2009 des communes du département », sur Insee (consulté le 28 avril 2012)