Tailleur Chanel rose de Jacqueline Bouvier Kennedy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le tailleur rose de Jacqueline Kennedy, avec sa toque assortie.

Le Tailleur Chanel rose de Jacqueline Bouvier Kennedy est un Tailleur Chanel à double boutonnière, en lainage bouclette, de couleur rose bonbon et au col bleu marine, porté, à plusieurs reprises entre 1961 et 1963, par la Première dame des États-Unis Jacqueline Bouvier Kennedy. Un chapeau de même couleur était assorti à l'ensemble vestimentaire.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce tailleur est devenu emblématique à plusieurs titres ; c'est cet ensemble vestimentaire que la Première dame des États-Unis portait le 22 novembre 1963, jour de l'assassinat de son époux le président américain John F. Kennedy. Elle l'avait choisi à la place de son manteau Léopard car la météorologie annonçait un beau soleil à Dallas et l'avait déjà porté au moins à six autres reprises, aimant beaucoup ce modèle[1] et cette couleur. Le vêtement éclaboussé du sang de son mari, que la Première dame insiste pour le garder toute la journée, est resté l'une des images fortes de la tragédie, et un symbole de cet événement[2]. Jackie Kennedy est également, à cette époque, une icône de la mode, et cliente de la maison Chanel depuis 1955[1] De toute sa garde-robe, le tailleur Chanel rose est considéré comme son vêtement le plus revisité, et comme celui auquel il est fait le plus souvent référence[3]. Modèle de la collection automn/hiver 1961[1], il vient précisément de Chez Ninon, une boutique de luxe de Park Avenue qui fait officiellement des copies Chanel, se fournissant en jersey dans la maison française[4].

Le tailleur est conservé aux Archives nationales américaines[5], et ne sera pas accessible au public avant, au moins, l'année 2103, conformément aux vœux de Caroline Kennedy, seule héritière vivante de Jacqueline et John Kennedy[2],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Emma Baxter-Wright (trad. Laurence Le Charpentier), Le petit livre de Chanel [« The Little Book of Chanel »], Paris, Eyrolles,‎ septembre 2012, 160 p. (ISBN 978-2-212-13545-9), « Le réseau de célébrités », p. 89
  2. a et b Faye Fiore, « Jackie Kennedy's pink pillbox hat a missing piece of history », Los Angeles Times, 30 janvier 2011.
  3. Belinda White, « Giorgio Armani made a Chanel suit for Katie Holmes », The Daily Telegraph, 1er avril 2011.
  4. (en) Justine Picardie, Coco Chanel : The Legend and the Life, HarperCollins,‎ 2013, p. 304
  5. Steve Brawley, « Historic in Pink », Pink Pillbox.
  6. « L’incroyable destin du tailleur rose de Jackie Kennedy », sur vanityfair.fr, Condé Nast,‎ 22 novembre 2013 (consulté le 7 décembre 2013)
    « Cinquante ans après les faits, personne n’a revu la célèbre robe rose de Jackie - imitation Chanel, avec son col bleu marine. Elle est conservée - avec les traces de sang - dans une pièce sans fenêtre du bâtiment des Archives nationales, dans le Maryland, protégée du regard public par la volonté de Caroline Kennedy. Seul héritier vivant, elle a signé en 2003 une lettre garantissant la confidentialité du vêtement jusqu’en… 2103. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Federico Rocca (textes) et Valeria Manferto de Fabianis (dir.) (trad. Cécile Breffort, préf. Alberta Ferreti), La mode : Accessoires mythiques [« Essential Fashion »], Paris, Gründ,‎ octobre 2013, 223 p. (ISBN 978-2-324-00621-0, présentation en ligne), « Le Tailleur Chanel », p. 152

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]