Tahōtō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tahōtō à Ishiyama-dera, datant de 1194 et trésor national. Les caractères distinctifs sont la base carrée, le fossé stūpa, le mokoshi ou le toit inférieur en forme de jupe, le toit supérieur pyramidal et le sōrin ou finial.
Un hōtō
Plan du daitō à Negoro-ji De nombreux caractères sont communs au tahōtō; le daitō est plus large, avec cinq ken (baies) de chaque côté plutôt que trois.
Stūpa (仏舎利塔, busshari-tō?) au Ryūkō-ji (Fujisawa), préfecture de Kanagawa. Sans toit de protection, le plâtre se désagrège rapidement.
Sōrin de bronze ou finial à Iwawaki-dera, préfecture d'Ōsaka, comprenant un bol inversé, des pétales de lotus, neuf anneaux, une flamme et des bijoux.

Un tahōtō (多宝塔, lit. « pagode ornée de nombreux bijoux »?) est une forme de pagode japonaise trouvée principalement dans les temples bouddhistes des écoles Shingon et Tendai du bouddhisme Vajrayana. Cette forme est unique parmi les pagodes car elle comprend un nombre pair d'étages (deux). Le deuxième étage a une balustrade et semble habitable mais est néanmoins inaccessible et n'offre aucun espace utile[1]. Son nom renvoie à Prabhutaratna (en), représenté assis dans une « pagode ornée de nombreux bijoux » dans le onzième chapitre du sūtra du Lotus[2],[3]. Avec une partie inférieure carrée et une partie supérieure cylindrique, un toit « en jupe » mokoshi, un toit pyramidal et un finial, le tahōtō ou le plus grand daitō est un des shichidō garan d'un temple Shingon[4]. Après l'époque de Heian, la construction des pagodes décline en général et les nouvelles tahōtō se font rares. Six exemples, dont celui de Ishiyama-dera (1194) est le plus ancien, ont été désignés trésor national[5].

Il n'y a pas d'exemple dans le Bouddhisme chinois, que ce soit dans l'architecture chinoise ou la peinture chinoise de quoi que ce soit qui ressemble à un tahōtō, bien qu'il existe une référence textuelle de la dynastie Song à un tahōtō avec une chambre circulaire[6].

Hōtō[modifier | modifier le code]

Le hōtō (宝塔?), ou pagode du trésor, l'ancêtre du tahōtō, date de l'introduction au Japon du Bouddhisme Shingon et Tendai au neuvième siècle[2],[6]. Aucun hōtō en bois ne nous est parvenu bien qu'il en existe des copies modernes. Les exemplaires en pierre, en bronze ou en fer sont toujours miniatures et comprennent une pierre de fondation, un corps en forme de tonneau, un toit en pyramide et un faîteau[2],[7].

Daitō[modifier | modifier le code]

Tandis que le tahōtō comprend 3x3 ken (baies), il existe une version plus grande à 5x5 ken connue sous le nom daitō (大塔?) ou « grande pagode »[4]. C'est le seul type de tahōtō à conserver la structure originale avec une rangée de piliers ou un mur séparant le couloir (hisashi) à partir du noyau de la structure, disparue dans les petites pagodes[7],[8]. Les daitō étaient habituels mais de tous ceux qui ont été construits, seuls quelques-uns subsistent encore. L'un se trouve au Negoro-ji dans la préfecture de Wakayama, un autre au Kongōbu-ji, également à Wakayama, un autre encore à Kirihata-dera, préfecture de Tokushima, un autre au Narita-san à Chiba (voir la liste des entrées respectives.) Kūkai lui-même, fondateur de l'école Shingon, a construit le célèbre daitō de Kongōbu-ji au mont Kōya. Haut de presque cinquante mètres, les chroniques rapportent que « la puissance de son étage unique surpasse celle des pagodes à étages multiples »[3],[6],[9]. L'exemplaire trouvé à Negoro-ji (voir la photo ci-contre) fait 30,85 m de haut et constitue un trésor national.

Structure[modifier | modifier le code]

Étage unique[modifier | modifier le code]

Les pagodes japonaises ont un nombre impair d'étages[10]. Alors que le tahōto peut sembler avoir deux étages avec la balustrade, la partie supérieure est inaccessible et ne dispose pas de surface utilisable[1]. Le toit inférieur, appelé mokoshi, fournit un abri et l'apparence d'un étage additionnel[6],[11].

Plan d'étage[modifier | modifier le code]

Élevé au-dessus du kamebara (« monticule tortue » (亀腹?), le rez-de-chaussée dispose d'un plan carré de 3x3 ken avec un noyau circulaire[7],[12]. À l'intérieur, une salle est marquée du signe shitenbashira ou « quatre piliers du ciel » (四天柱?), référence aux quatre rois célestes[7],[1]. L'objet de respect fondamental est souvent enchâssé à l'intérieur[7],[13].

Partie supérieure[modifier | modifier le code]

Au-dessus se trouve le second « monticule tortue », référence secondaire au stūpa[6]. Comme le plâtre à l'air libre se désagrège rapidement, une solution naturelle est de la protéger à l'aide d'un toit, le mokoshi[6],[14]. Toujours au-dessus, se trouvent une courte section cylindrique et un toit pyramidal supporté par quatre crochets étagés[1],[15].

Finial[modifier | modifier le code]

Comme toutes les pagodes japonaises, le tahōtō est surmonté d'un axe vertical appelé sōrin (相輪?)[16]. Cela comprend la base ou « bassin de rosée », un bol inversé décoré de pétales de lotus, neuf anneaux, une « flamme d'eau » et des bijoux[16]. La division finale en sections a une signification symbolique et sa structure dans son ensemble représente une pagode[17].

Versions miniatures[modifier | modifier le code]

Il existe un certain nombre de plus petites versions de tahōtō, en pierre, en bronze, en fer ou en bois et similaires au hōtō[18],[19].

Signification[modifier | modifier le code]

Un certain nombre de mandala montrent le stūpa de fer en Inde du sud où le patriarche Nāgārjuna a reçu les écritures ésotériques, comme une pagode à étage unique avec un corps cylindrique, un toit pyramidal et une flèche[6]. Les formes utilisées dans le tahōtō, à savoir le carré, le cercle, le triangle, le demi-cercle et le cercle représentent peut-être les cinq éléments ou les cinq préceptes[3],[6]. Le monticule stūpa en forme d’œuf ou aṇḍa (en) représente peut-être le mont Sumeru avec son faîte comme axe du monde ou, selon une interprétation populaire, la base carrée peut représenter une robe pliée, le dôme un bol de mendicité retourné et la flèche un bâton en bois (Kongō-zue)[3]. Le tahōtō ne sert pas comme tour reliquaire mais souvent comme salle pour icônes[7].

Exemples[modifier | modifier le code]

Image Propriété Date Municipalité Préfecture Commentaires Désignation
Raigō-in (来迎院多宝塔?)[20],[21] 1556 Ryūgasaki Préfecture d'Ibaraki 3 ken, toit bardeau BCP
Rakuhoji temple Tahoto Tower.jpg Rakuhō-ji (楽法寺多宝塔 ?)[22] 1684 Sakuragawa Préfecture d'Ibaraki 3 ken; à l'origine une pagode à trois étages de 1254, puis en ruines et reconstruite
BannajiTahoto.JPG Banna-ji (鑁阿寺多宝塔 ?) Ashikaga Préfecture de Tochigi 3 ken
Kanasana Jinjya Tahōtō 2009.jpg Kanasana Jinja (金鑽神社多宝塔 ?)[23] 1534 Kamikawa Préfecture de Saitama 3 ken, toit bardeau BCP
Kitain-Tahoutou.jpg Kita-in (喜多院多宝塔 ?)[24] 1639 Kawagoe Préfecture de Saitama 3 ken, toit de tuiles
Nago-dera Tahoto old.jpg Nago-dera (那古寺多宝塔 ?)[25] 1761 Tateyama Préfecture de Chiba 3 ken, toit en cuivre
Ishidō-ji (石堂寺多宝塔 ?)[26] 1548 Minamibōsō Préfecture de Chiba 3 ken, toit bardeau BCP
Narita-san Great Pagoda of Peace.JPG Narita-san daitō (新勝寺大塔?) Narita Préfecture de Chiba 5 ken
Gokoku-ji (Tahoto).jpg Gokoku-ji (護国寺多宝塔 ?)[27] Bunkyō Tōkyō 3 ken, toit de tuiles; sur le modèle de Ishiyama-dera
Ikegami Honmon-ji hōtō.jpg Honmon-ji hōtō (池上本門寺宝塔?)[28] 1828 Ōta Tōkyō BCP
Turu daitoz.jpg Tsurugaoka Hachiman-gū daitō (鶴岡八幡宮大塔?) Kamakura Préfecture de Kanagawa 5 ken; détruite
Nichiryuubuji2008-13.jpg Nichiryūbu-ji (日竜峯寺多宝塔 ?)[29],[30] 1275-1332 Seki Préfecture de Gifu 3 ken, toit en hinoki BCP
Arako kannon 08.JPG Kannon-ji (観音寺多宝塔 ?)[31],[32] 1536 Nagoya Préfecture d'Aichi 3 ken, toit en cuivre BCP
Shōkai-ji (性海寺多宝塔 ?)[33],[34] 1393-1466 Inazawa Préfecture d'Aichi 3 ken, toit en cuivre BCP
Mantoku-ji (万徳寺多宝塔 ?)[35],[36] 1467-1572 Inazawa Préfecture d'Aichi 3 ken, toit en hinoki BCP
Tahoto at Senjoin 2010-02-27.JPG Senjō-in (泉浄院多宝塔 ?) Inuyama Préfecture d'Aichi 3 ken, toit de tuiles
Daijuji tahoto.jpg Daiju-ji (大樹寺多宝塔 ?)[37],[38] 1535 Okazaki Préfecture d'Aichi 3 ken, toit en hinoki BCP
Chiryū Jinja tahoto.jpg Chiryū Jinja (知立神社多宝塔 ?)[39],[40] 1509 Chiryū Préfecture d'Aichi 3 ken, toit bardeau BCP
Tōkannon-ji (東観音寺多宝塔 ?)[41],[42] 1528 Toyohashi Préfecture d'Aichi 3 ken, toit bardeau BCP
Mitsuzōin (Kasugai) 18.JPG Mitsuzō-in (密蔵院多宝塔 ?)[43],[44],[15] 1393-1466 Kasugai Préfecture d'Aichi 3 ken, toit bardeau démonté pour réparations en 1953, réparations du toit en 1977 BCP
Ishiyamadera5444.JPG Ishiyama-dera (石山寺多宝塔?)[45],[46],[47],[48] 1194 Ōtsu Préfecture de Shiga 3 ken, toit en hinoki; quatre piliers peints de l'époque de Kamakura (BCP); à l'intérieur se trouvent une statue en bois de l'époque de Heian et l'autre de l'époque de Kamakura de Dainichi Nyorai assis, les deux (BCP) Trésor National
Kontai-ji (金胎寺多宝塔 ?)[49] 1298 Wazuka, Kyoto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit bardeau BCP
Jojakkoji01s3200.jpg Jōjakō-ji tōba (常寂光寺塔婆(多宝塔)?)[49] 1620 Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit en hinoki BCP
Yoshiminedera04n4592.jpg Yoshimine-dera (善峰寺多宝塔 ?)[50] 1621 Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit en hinoki BCP
Hōtō-ji tōba (寶塔寺塔婆(多宝塔)?)[51] 1438 Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit de tuiles BCP
Honpoji01s3216.jpg Honpō-ji (本法寺多宝塔 ?)[52] 1808 Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit de tuiles
Horinji (Nishikyo-ku, Kyoto) tahoto.jpg Hōrin-ji (法輪寺多宝塔 ?) Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit en cuivre
Jingoji Kyoto Kyoto40n4592.jpg Jingo-ji (神護寺多宝塔 ?)[53],[54] 1935 Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit de tuiles; à l'intérieur se trouvent cinq statues en bois de l'époque de Heian représentant Kokuzō Bosatsu assis (trésor national)
Chion-in (Tahoto).jpg Chion-in (知恩院多宝塔 ?) Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit de tuiles
Eikando Zenrinji-temple Tahoto.JPG Eikan-dō Zenrin-ji (永観堂多宝塔 ?)[55] 1928 Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken
Osawaike Daikakuji Kyoto 001 JPN.jpg Daikaku-ji hōtō (大覚寺宝塔?)[56] Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit de tuiles
Kurama-dera Tahoto.jpg Kurama-dera (鞍馬寺多宝塔 ?)[57] 1960 Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken; le précédent tahōtō est détruit à la fin de la période Edo
Sanmyoin tahoto.jpg Sanmyō-in (三明院多宝塔 ?) Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit en cuivre
Seiryoji tahoto.jpg Seiryō-ji (清凉寺多宝塔 ?)[58] 1702 Kyōto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit de tuiles
Anaoji05s3200.jpg Anao-ji (穴太寺多宝塔 ?)[59] 1804 Kameoka Préfecture de Kyōto 3 ken, toit de tuiles
Daifukukō-ji (大福光寺多宝塔 ?)[60],[15] 1275-1332 Kyōtamba, Kyoto Préfecture de Kyōto 3 ken, toit en hinoki; démonté pour réparations en 1918, nouvelles réparations en 1955 BCP
Enryuji Maizuru05s3200.jpg Enryū-ji (円隆寺多宝塔 ?)[61] 1751 Maizuru Préfecture de Kyōto 3 ken, toit de tuiles
Chionji Tahōtō.jpg Chion-ji (智恩寺多宝塔 ?)[62] 1500 Miyazu Préfecture de Kyōto 3 ken, toit bardeau BCP
Aizendo Shomanin Osaka03s5s3200.jpg Shōman-in tōba (勝鬘院塔婆?)[63] 1597 Ōsaka Préfecture d'Ōsaka 3 ken, toit de tuiles BCP
Iwawakiji2.jpg Iwawaki-dera (岩湧寺多宝塔 ?)[64],[65] 1467-1572 Kawachinagano Préfecture d'Ōsaka 3 ken, toit en cuivre, à l'intérieur se trouve une statue en bois de l'époque de Heian représentant Dainichi Nyorai assis (BCP)
Amanosan kongou-ji3.JPG Kongō-ji (金剛寺多宝塔 ?)[66] 1086-1184 Kawachinagano Préfecture d'Ōsaka 3 ken, toit bardeau BCP
Jigenin Izumisano04s3200.jpg Jigen-in (慈眼院多宝塔 ?)[67] 1271 Izumisano Préfecture d'Ōsaka 3 ken, toit en hinoki Trésor National
Daiitokuji tahoto3.jpg Daiitoku-ji (大威徳寺多宝塔 ?)[68] 1515 Kishiwada Préfecture d'Ōsaka 3 ken, toit de tuiles BCP
Katsuo-jiF7398.jpg Katsuō-ji (勝尾寺多宝塔 ?)[69] 1987 Minoh Préfecture d'Ōsaka 3 ken, toit en cuivre
Hodoji (Sakai, Osaka) Tahoto.jpg Hōdō-ji (法道寺多宝塔 ?)[70],[15] 1368 Sakai Préfecture d'Ōsaka 3 ken, toit de tuiles; démonté pour réparations en 1921, réparations du toit en 1969 BCP
Eifukuji03s3200.jpg Eifuku-ji (叡福寺多宝塔 ?)[71] 1652 Taishi Préfecture d'Osaka 3 ken, toit de tuiles BCP
Sagamiji03s3200.jpg Sagami-ji (酒見寺多宝塔 ?)[72] 1662 Kasai Préfecture de Hyōgo 3 ken, toit inférieur en tuiles, toit supérieur en hinoki BCP
Okusan-ji (奥山寺多宝塔 ?)[73] 1709 Kasai Préfecture de Hyōgo 3 ken, toit de tuiles
Cyokoji05.JPG Chōkō-ji (奥山寺多宝塔 ?)[73] 1710 Katō, Hyōgo Préfecture de Hyōgo 3 ken, toit de tuiles
Tokkoin02 1024.jpg Tokkō-in (徳光院多宝塔 ?)[74] 1478 Kōbe Préfecture de Hyōgo 3 ken, toit de tuiles BCP
Gayain02.JPG Gaya-in (伽耶院多宝塔 ?)[75] 1648 Miki Préfecture de Hyōgo 3 ken, toit de tuiles BCP
Renge-ji (蓮花寺多宝塔 ?)[73] 1812 Miki Préfecture de Hyōgo 3 ken, toit en hinoki
Miki-tokoji03.JPG Tōkō-ji (蓮花寺多宝塔 ?)[73] Milieu de l'époque de Muromachi Miki Préfecture de Hyōgo 3 ken, toit supérieur en fer, toit inférieur en tuiles
Shōkon-ji (荘厳寺多宝塔 ?)[73] 1715 Nishiwaki Préfecture de Hyōgo 3 ken, toit en hinoki
Choonji (Amagasaki, Hyogo) tahoto.jpg Chōon-ji (長遠寺多宝塔 ?)[76] 1607 Amagasaki Préfecture de Hyōgo 3 ken, toit de tuiles BCP
Onsenji07 2816.jpg Onsen-ji (温泉寺多宝塔 ?) Toyooka Préfecture de Hyōgo 3 ken, toit de tuiles
Kichidenji Ikaruga Nara Pref03s3s4410.jpg Kichiden-ji (吉田寺多宝塔 ?)[77] 1463 Ikaruga Préfecture de Nara 3 ken, toit de tuiles BCP
Kume-dera (久米寺多宝塔 ?)[78] 1615-1660 Kashihara Préfecture de Nara 3 ken, toit bardeau BCP
Chyogosonshiji tahoto.jpg Chōgosonshi-ji (朝護孫子寺多宝塔?) Heguri, Nara Préfecture de Nara 3 ken, toit de tuiles
Hozanji tahoto.jpg Hōzan-ji (宝山寺多宝塔 ?) Ikoma Préfecture de Nara 3 ken, toit de tuiles
Tonanin Yoshino Nara02n4272.jpg Tōnan-in (東南院多宝塔 ?)[79] début ère Meiji Yoshino Préfecture de Nara 3 ken, toit bardeau
Jisonin tahoto.jpg Jison-in (慈尊院多宝塔?)[80] 1624 Kudoyama Préfecture de Wakayama 3 ken, toit en cuivre
Danjogaran Koyasan16n4272.jpg Kōyasan Danjō Garan daitō (大塔?)[3],[9] Kōya, Wakayama Préfecture de Wakayama 5 ken; cinq dhyani bouddhas du Taizōkai consacrés à l'intérieur, avec bodhisattva peint sur les colonnes en forme de mandala; le premier daitō est terminé en 837; Il est détruit par le feu comme quatre autres successeurs
Danjogaran Koyasan08n4272.jpg Kongōbu-ji Saitō (金剛峯寺西塔?)[9] 1834 Kōya, Wakayama Préfecture de Wakayama 5 ken, toit de tuiles; cinq Bouddhas du Taizōkai consacrés à l'intérieur
Danjogaran Koyasan23n3200.jpg Kongōbu-ji Tōtō (金剛峯寺東塔?) Kōya, Wakayama Préfecture de Wakayama 3 ken
KongouZanmaiin Tahoto.jpg Tahōtō de Kongō Sanmai-in (金剛三昧院多宝塔?)[81],[82] 1223 Kōya, Wakayama Préfecture de Wakayama 3 ken, toit en hinoki; à l'intérieur se trouvent des statues en bois de l'époque de Kamakura représentant les cinq Dhyani Bouddhas assis Trésor national
Kimiidera Wakayama18n4272.jpg Kimii-dera (護国院多宝塔 ?)[83] 1449 Wakayama Préfecture de Wakayama 3 ken, toit de tuiles BCP
Kaizenin tahoto.jpg Kaizen-in (海禅院多宝塔 ?)[84] 1653 Wakayama Préfecture de Wakayama 3 ken, toit de tuiles
Negoroji03s3200.jpg Negoro-ji (daitō) (根来寺多宝塔(大塔)?)[85] 1492-1554 Iwade Préfecture de Wakayama 3 ken, toit hinoki Trésor National
Jomyoji Arida02n3200.jpg Jōmyō-ji (浄妙寺多宝塔 ?)[86],[15] 1275-1332 Arida Préfecture de Wakayama 3 ken, toit de tuiles; démonté pour réparations en 1935 BCP
Chohoji05s3200.jpg Chōhō-ji (長保寺多宝塔 ?)[87],[15] 1357 Kainan Préfecture de Wakayama 3 ken, toit de tuiles démonté pour réparations en 1927 Trésor National
Henshō-ji (遍照寺多宝塔 ?)[88] 1606 Kasaoka Préfecture d'Okayama 3 ken, toit de tuiles BCP
Rendaiji 09.jpg Rendai-ji (蓮台寺多宝塔 ?)[89] 1670 Kurashiki Préfecture d'Okayama 3 ken, toit de tuiles; reconstruit après une tempète en 1843
Anjū-in (安住院多宝塔 ?)[90] 1688-1703 Okayama Préfecture d'Okayama 3 ken, toit de tuiles
Shōen-ji tōba (静円寺塔婆(多宝塔) ?)[91] 1690 Setouchi Préfecture d'Okayama 3 ken, toit de tuiles
Mitaki-dera Taho-to.jpg Mitaki-dera (三瀧寺多宝塔 ?)[92],[93] 1526 Hiroshima Préfecture de Hiroshima 3 ken, toit de tuiles; originally part of a sanctuaire Hachiman dans la préfecture de Wakayama; déplacé en 1951 en l'honneur des victimes des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki
Tahoto Miyajima 2011.JPG Itsukushima-jinja (厳島神社多宝塔 ?)[94],[95] 1523 Hatsukaichi Préfecture de Hiroshima 3 ken, toit bardeau Trésor National
Onomichi Jodoji 08.JPG Jōdo-ji (浄土寺多宝塔 ?)[96],[97],[15] 1319-28 Onomichi Préfecture de Hiroshima 3 ken, toit de tuiles; démonté pour réparations en 1935, repeint en 1973 BCP
Kōsan-ji (耕三寺多宝塔 ?)[98] 1942 Onomichi Préfecture de Hiroshima 3 ken, toit en cuivre sur le modèle de Ishiyama-dera Protégé
Butsuji Tahoutou.jpg Buttsu-ji (佛通寺多宝塔 ?)[99] 1927 Mihara Préfecture de Hiroshima 3 ken, toit en cuivre Protégé
Akaibō (閼伽井坊多宝塔 ?)[100],[101] 1560 Kudamatsu Préfecture de Yamaguchi 3 ken, toit bardeau; inscription datée trouvée en 1928 BCP
Kirihataji 06.JPG Daitō du Kirihata-ji (Awa) daitō (切幡寺大塔?)[102],[4] 1618 Awa Préfecture de Tokushima 5 ken, deux étages, toit de tuiles; piliers inhabituellement ordonnés en un carré concentrique; déplacé de Sumiyoshi-taisha à Ōsaka durant l'ère Meiji BCP
Yakuoji 06 cropped.jpg Yakuō-ji yugitō (薬王寺瑜祇塔?)[103] 1963 Minami Préfecture de Tokushima
Kumataniji 04.JPG Kumadani-ji (Awa)tahōtō (熊谷寺多宝塔?)[104] Awa Préfecture de Tokushima 3 ken, toit de tuiles
Yodaji09s3872.jpg Yoda-ji (與田寺多宝塔 ?) Higashikagawa Préfecture de Kagawa 3 ken, toit de tuiles
Okuboji 08.JPG Ōkubo-ji (大窪寺多宝塔 ?) Sanuki Préfecture de Kagawa 3 ken
Doryuji 06.JPG Dōryū-ji (道隆寺多宝塔 ?) Tadotsu, Kagawa Préfecture de Kagawa 3 ken, toit de tuiles
Yakuriji 07.JPG Yakuri-ji (八栗寺多宝塔?) Takamatsu Préfecture de Kagawa 3 ken

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (ja) Nihon Kenchiku-shi, Shōwa-dō,‎ 10 avril 1990 [détail de l’édition] (ISBN 4-8122-9805-9)
  2. a, b et c « Houtou », Japanese Architecture and Art Net Users System
  3. a, b, c, d et e (en) Nicoloff, Philip L., Sacred Koyasan: A pilgrimage to the Mountain Temple of Saint Kōbō Daishi and the Great Sun Buddha, State University of New York Press,‎ 2008 (ISBN 978-0-7914-7259-0), p. 124–131, 301–3
  4. a, b et c « Daitou », Japanese Architecture and Art Net Users System
  5. « Database of National Cultural Properties (多宝塔) », Agence pour les affaires culturelles
  6. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Soper, Alexander Coburn, The Evolution of Buddhist Architecture in Japan, Princeton University Press,‎ 1942, p. 194–7
  7. a, b, c, d, e et f « Tahoutou », Japanese Architecture and Art Net Users System
  8. (ja) Masashi Hamashima, Jisha Kenchiku no Kanshō Kiso Chishiki, Tokyo, Shibundō,‎ 1999, 74 p.
  9. a, b et c (en) Bogel, Cynthea J., With a Single Glance: Buddhist Icon and Early Mikkyō Vision, Seattle, University of Washington Press,‎ 2009, 1e éd. (ISBN 978-0-295-98920-4), p. 256f
  10. « Tasoutou », Japanese Architecture and Art Net Users System
  11. « Mokoshi », Japanese Architecture and Art Net Users System
  12. « Kamebara », Japanese Architecture and Art Net Users System
  13. « Shitenbashira », Japanese Architecture and Art Net Users System
  14. (en) Suzuki, Kakichi, Early Buddhist Architecture in Japan, New York, Kodansha,‎ 1980 (ISBN 978-0-87011-386-4), p. 18f
  15. a, b, c, d, e, f et g Parent, Mary, The Roof in Japanese Buddhist Architecture, Weatherhill,‎ 1983, 128, 292f p. (ISBN 0-8348-0186-8)
  16. a et b « Sourin », Japanese Architecture and Art Net Users System
  17. (ja) Masashi Hamashima, Jisha Kenchiku no Kanshō Kiso Chishiki, Tokyo, Shibundō,‎ 1999, 224 p.
  18. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  19. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  20. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  21. « Ibaraki bunkazai », Préfecture d'Ibaraki
  22. « Ibaraki bunkazai », Préfecture d'Ibaraki
  23. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  24. « Saitama bunkazai », Préfecture de Saitama
  25. « Chiba bunkazai », Préfecture de Chiba
  26. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  27. « Gokokuji tahoto », Gokokuji
  28. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  29. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  30. « Gifu bunkazai », Préfecture de Gifu
  31. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  32. « Kannonji tahoto », Préfecture d'Aichi
  33. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  34. « Shokaiji tahoto », Préfecture d'Aichi
  35. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  36. « Mantokuji tahoto », Préfecture d'Aichi
  37. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  38. « Daijuji tahoto », Préfecture d'Aichi
  39. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  40. « Chiryu Jinja tahoto », Préfecture d'Aichi
  41. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  42. « Tokannonji tahoto », Préfecture d'Aichi
  43. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  44. « Mitsuzoin tahoto », Préfecture d'Aichi
  45. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  46. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  47. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  48. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  49. a et b « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  50. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  51. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  52. « Honpoji tahoto », Préfecture de Kyoto
  53. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  54. « Jingoji tahoto », Jingo-ji
  55. « Eikando - History », Eikan-dō Zenrin-ji
  56. « Daikakuji - Buildings », Daikaku-ji
  57. « Kuramadera tahoto », Kurama-dera
  58. « Seiryoji tahoto », préfecture de Kyoto
  59. « Anaoji tahoto », Préfecture de Kyoto
  60. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  61. « Maizuru tahoto », Préfecture de Kyoto
  62. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  63. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  64. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  65. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  66. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  67. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  68. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  69. « Katsuoji tahoto », Katsuō-ji
  70. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  71. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  72. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  73. a, b, c, d et e « Hyōgo bunkazai », Préfecture de Hyōgo
  74. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  75. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  76. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  77. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  78. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  79. « Tonanin tahoto », Tōnan-in
  80. « Wakayama bunkazai », Préfecture de Wakayama
  81. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  82. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  83. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  84. « Kaizenin tahoto », Researcher
  85. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  86. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  87. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  88. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  89. « Rendaiji tahoto », Kurashiki
  90. « Anjuin tahoto », Okayama
  91. « Shoenji tahoto », Setouchi
  92. « Mitaki-dera », Hiroshima
  93. « Mitakidera tahoto », Préfecture de Hiroshima
  94. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  95. « Itsukushima Jinja tahoto », Préfecture de Hiroshima
  96. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  97. « Jodoji tahoto », Préfecture de Hiroshima
  98. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  99. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  100. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  101. « Akaibo tahoto », Préfecture de Yamaguchi
  102. « Database of National Cultural Properties », Agence pour les affaires culturelles
  103. « Yakuoji », Yakuōji
  104. « Tokushima bunkazai », Préfecture de Tokushima

Source de la traduction[modifier | modifier le code]