Tadjiks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cette page concerne le peuple des Tadjiks. Pour la langue tadjike ou bien les citoyens du Tadjikistan, voir l’article tadjik (homonymie).

Tadjiks

alt=Description de l'image Tajik people.jpg.
Populations significatives par région
Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan 6,2 millions (2012)[1]
Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan 18,2 millions (2012)[2]
Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan 14 million (2012)[3]
Drapeau de l'Iran Iran 500 000
Drapeau du Pakistan Pakistan 220 000[4]
Xinjiang (Drapeau de la République populaire de Chine Chine) 40 000
Population totale 44 millions
Autres
Langues

tadjik

Religions

Islam

Les Tadjiks (ou les Persans orientaux et Persans centrasiatiques) sont un peuple d'Asie centrale qui parle le tadjik, une langue iranienne et largement considéré un dialecte oriental de Persan. On les trouve au Tadjikistan et en Iran, au nord-est de l'Afghanistan, au nord-ouest de la Chine (Xinjiang) et à l'est de l'Ouzbékistan ; ils forment entre autres une partie importante de la population de Samarcande, et ils sont environ 1.000.000 en Russie dont 500.000 à Moscou[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte des ethnies de la région du Pamir.
Des enfants tadjiks.
Hammasa Kohistani (Miss Angleterre 2006).

Selon l'Encyclopédie Larousse, « ils sont issus des populations qui occupaient les plateaux iraniens au Néolithique et qui se sont déplacées vers le nord et l'est. Tôt sédentarisés, les Tadjiks ont développé une riche culture (littérature) marquée, à partir du Xe siècle, par leur relation complexe avec les peuples turcs d'Asie centrale. »

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Tadjikistan[modifier | modifier le code]

Afghanistan[modifier | modifier le code]

En Afghanistan, les Tadjiks s'ils sont concentrés au Nord-Est, se trouvent dans de nombreuses autres régions, ils constituent environ 42 % de la population[2] et ont marqué l'histoire récente du pays par leur participation active à la résistance contre les Soviétiques puis contre les taliban. Leur langue, appelée officiellement dari, est d'ailleurs la première langue officielle reconnue dans le pays et de nombreux autres peuples non Tadjiks l'utilisent.

Ouzbékistan[modifier | modifier le code]

Chine[modifier | modifier le code]

Les Tadjiks (pinyin : tǎjíkè zú) composent l'un des 56 groupes ethniques officiellement identifiées par la République populaire de Chine. Ce groupe, avec une population d'un peu plus de 40 000 individus[6], est situé principalement dans la région occidentale du Xinjiang, en Chine et 60 % vivent dans le district autonome de Taxkorgan. En Chine, le tadjik n'a aucune forme officielle écrite. La plupart des Tadjiks chinois parlent en réalité sariqoli (ou sariköli) ou wakhi et utilisent les langues ouïgoure et chinoise pour communiquer avec des personnes d'autres nationalités. Quelques Tadjiks chinois parlent wakhi. Les Tadjiks sont contraints par les autorités chinoises d'étudier dans la langue de l'ethnie dominante, l'ouïgour. Depuis toujours, les Tadjiks parlaient le persan, qu'ils écrivaient en caractères arabes. En 1928, leur territoire étant rattaché à la République soviétique du Turkestan, l'alphabet latin leur fut imposé. Dans les années 1940, Staline imposa l'alphabet cyrillique, en usage depuis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/ti.html 7,768,385 / 100 X 79.9 % = 6206939.615
  2. a et b Fiche sur l'Afghanistan du CIA World Factbook 31,419,928 / 100 X 42 % = 15 213 380.56
  3. https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/uz.html 28,394,180 / 100 X 35 % = 1419709
  4. The ethnic composition of the 1.7 million registered Afghan refugees living in Pakistan are believed to be 85% Pashtun and 15% Tajik, Uzbek and others. (en) « 2012 UNHCR country operations profile - Pakistan » (consulté en 2012=08-08)
  5. Boris Marois et Anaïs Gerbaud (Moscow Project), "RUSSIE : Les Tadjiks, ces indésirables", Le Nouvel Observateur du 7 février 2012.
  6. 41 028 exactement selon le recensement de 2000 : (en)(zh) « China Statistical Yearbook 2003 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-04-01, p. 48

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :