Tadeusz Sendzimir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tadeusz Sendzimir

Naissance 15 juillet 1894
Lwów (Ukraine)
Décès 1er septembre 1989
Waterbury (Connecticut) (États-Unis)
Nationalité Anglais
Champs Sidérurgie
Institutions École des mines et de la métallurgie de Cracovie
Diplôme Docteur honoris causa en 1975
Renommé pour Laminoirs, procédés de galvanisation à chaud, etc.
Distinctions Médaille d’or de Bessemer de 1965, médaille d’or de Brinell de 1974,

Tadeusz Sendzimir (en polonais Sędzimir[1]), né à Lwów (Ukraine) le 15 juillet 1894, décédé le 1er septembre 1989 à Waterbury (Connecticut) (États-Unis)[2], était un ingénieur qui a marqué le domaine de la sidérurgie. Il a déposé 120 brevets, dont 73 aux États-Unis[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Schéma de principe d'un laminoir Sendzimir.

Sendzimir était le fils aîné de Kazimierz Jaskółowski et Wanda Jaskółowska. Fasciné par les machines lorsqu'il était enfant, il fabriqua son premier appareil photo à l'âge de 13 ans.

Tadeusz Sendzimir a donné son nom à divers procédés de traitement de l'acier parmi lesquels un procédé de galvanisation à chaud de référence, notamment pour les matériaux utilisés dans les constructions métalliques tels que les poteaux et arceaux de serres.

Il est également l'inventeur d'un laminoir à 20 rouleaux. Le principe consiste à atteindre de hautes pressions de laminage tout en limitant les efforts, par l'utilisation de cylindres de travail de petit diamètre (quelques centimètres). La faible tenue à la flexion de ces cylindres est compensée par un empilement de rouleaux de soutien. Ce type de laminoir est très adapté au travail à froid d'aciers durs ou inoxydables, pour l'obtention de tôles de faible largeur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il a changé son nom en arrivant aux États-Unis.
  2. Selon d'autres (par exemple Polski Słownik Biograficzny) il serait décédé à Jupiter (Floride).
  3. Sarmatian Review XV.1.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Vanda Sendzimir, Steel Will: The Life of Tad Sendzimir, New York, Hippocrene Books, 1994.
  • (pl) M. Kalisz, Walcownia znaczy Sendzimir, Przekrój, 1973, nr. 1468.
  • (pl) O. Budrewicz, Ocynkowane życie, Perspektywy, 1974, nr. 38.

Article connexe[modifier | modifier le code]