Tadahiro Nomura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nomura.
Tadahiro Nomura Judo pictogram.svg
Illustration manquante : importez-la
Contexte général
Sport pratiqué Judo
Biographie
Nationalité sportive Drapeau du Japon Japon
Naissance 10 décembre 1974 (40 ans)
Lieu de naissance Kōryō Drapeau : Japon
Taille 163 cm
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 3 0 0
Championnats du monde 1 0 1
Championnats d'Asie 0 0 0
Championnats du Japon 3 1 1
Meilleurs résultats en Grands Chelems
Tournoi Paris Moscou Rio Tokyo
Résultat médaille d'or : 2

Tadahiro Nomura (野村忠宏; Nomura Tadahiro), né le 10 décembre 1974 à Kōryō, est un judoka japonais combattant dans la catégorie des poids super-légers (moins de 60 kg), la plus légère chez les seniors. Il est le seul judoka à avoir remporté trois titres de champion olympique. Il est le neveu de Toyokazu Nomura.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sélectionné dans la dense équipe nippone de judo aux Jeux olympiques de 1996 à Atlanta, il remporte la médaille d'or contre l'Italien Girolamo Giovinazzo alors que son palmarès n'affichait jusqu'ici qu'une victoire en coupe du monde et une médaille mondiale chez les juniors[1]. Il enchaîne l'année suivante sur un titre mondial sénior à Paris lors de sa première participation aux championnats du monde, puis un titre mondial par équipe en 1999. Lors des Jeux olympiques de Sydney en 2000, le Japonais réussit à se qualifier pour la finale contre le Sud-coréen Bu-Kyung Jung, il bat ce dernier après seulement 14 secondes de combat sur ippon[2] et conserve son titre acquis quatre ans auparavant. Malgré plus de deux années d'inactivité, il revient en 2003 pour se préparer à la conquête d'un troisième titre olympique. Une médaille de bronze aux championnats du monde et une victoire au Tournoi de Paris et le Japonais gagne sa sélection pour les Jeux olympiques d'Athènes. Lors de la compétition, il se qualifie pour la finale contre le Géorgien Nestor Khergiani ; le Nippon l'emporte et décroche alors son troisième titre olympique consécutif. Il devient alors le premier judoka à réaliser cet exploit et s'extirpe du groupe des doubles champions olympiques de judo : Waldemar Legien, Hitoshi Saito, David Douillet ou Ryoko Tani[3]. Définitivement entré dans l'histoire de son sport par son palmarès, Tadahiro Nomura tente de gagner sa sélection pour ses quatrièmes Jeux olympiques et prétendre au gain d'une quatrième couronne[4]. Il effectue son retour à la compétition en mars 2006 en obtenant un succès dans un tournoi disputé à Prague. Champion du Japon en 2007, il est battu en demi-finale de cette même compétition l'année suivante par son jeune compatriote Daisuke Asano et voit donc la place de titulaire pour les Jeux olympiques de Pékin lui échapper au profit de Hiroaki Hiraoka[5],[6].

En 2013, Tadahiro Nomura revient à la compétition pour l'open de Suisse où il y termine premier. Il bat en finale le suisse Ludovic Chammartin vice-champion d'Europe 2013.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les performances de Tadahiro Nomura durant sa carrière
  2. [1], site alljudo.net.
  3. (es) « Japonés Tadahiro Nomura entró a la historia del judo olímpico », article du site cooperativa.cl.
  4. « Deux ans après son titre olympique, Tadahiro Nomura prépare son retour à la compétition », article du site alljudo.net.
  5. (en) Nomura's Olympic hopes take hard fall, sur yomiuri.co.jp, 6 avril 2008.
  6. « Judo - JO - Tani sera bien à Pékin », site Internet du quotidien français L'Équipe, 6 avril 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]