Tacuinum sanitatis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illustration du Tacuinum sanitatis, une ruche

Le Tacuinum sanitatis (également appelé Taccuinum sanitatis) est un manuel médiéval sur la santé, basé sur le Taqwin al‑sihha تقوين الصحة (Tableaux de santé), un traité médical arabe écrit par Ibn Butlân ; il existe dans nombreuses versions latines, les manuscrits sont profusément illustrés.

À la fin du Moyen Âge, le Taccuinum est très populaire en Europe de l'Ouest ; une indication de cette popularité est l'utilisation du mot taccuino en italien moderne qui désigne n'importe quel sorte de manuel de poche, guide ou cahier.

En plus de son importance pour l'étude de la médecine médiévale, le Taccuinum est également intéressant pour l'étude de l'agriculture et de la botanique. À titre d'exemple, on trouve la première illustration d'une carotte, qui est une plante moderne pour l'époque.

Contenu[modifier | modifier le code]

Les prescriptions du livre s'inspirent largement de la théorie des humeurs d'Hippocrate, elle-même basée sur la théorie des quatre éléments d'Aristote. Les aliments, mais aussi les phénomènes atmosphériques, les saisons et tous les facteurs d'environnement en général sont classés en différentes catégories selon les qualités des éléments qui les composent sur deux axes, chaud et froid, sec et humide, sur une échelle comprenant quatre degrés[1].

Saisons[modifier | modifier le code]

Aliments chauds et secs[modifier | modifier le code]

Aliments froids et humides[modifier | modifier le code]

Aliments froids et secs[modifier | modifier le code]

Aliments chauds et humides[modifier | modifier le code]

Exemplaires connus[modifier | modifier le code]

Il existe au moins six exemplaires connus dans des institutions publiques[2], qui sont maintenant souvent désignés par leur localisation :

  • le manuscrit Latin 6977 Tacuinum Sanitatis disponible sur Gallica, Bibliothèque Nationale de France, Paris, par Ibn Butlân, entre 1250 et 1300, 66 feuillets, 41 tables, non illustré ;
  • le manuscrit Nouvelle Acquisition Latine 1673, Bibliothèque Nationale de France, Paris, origine Pavie ou Milan, 1390-1400 (103 feuillets illustrés) consultable en ligne sur la base Mandragore ;
  • le Tacuinum de Liège, Bibliothèque Universitaire, ms 1041 (86 feuillets, 170 illustrations attribuées à Giovannino de' Grassi) ;
  • le Tacuinum de Vienne, codex vindobonensis series nova, Osterreischiche Nationalbibliothek, n. m. 2644 ;
  • le Tacuinum de Rome, Biblioteca Casanatense, cod. 4182 ;
  • le Tacuinum de Rouen, Bibliothèque municipale, Leber 1088 [3054] ;
  • Le manuscrit Latin 9333, Bibliothèque Nationale de France, Paris, origine Rhénanie, XVe siècle (104 feuillets illustrés) consultable en ligne sur la base Mandragore.

Reproductions modernes[modifier | modifier le code]

L'art de vivre en santé[modifier | modifier le code]

L'exemplaire de Liège est reproduit dans L'art de vivre en santé[3], accompagné de notes détaillées sur chaque feuillet et d'une introduction historique par Carmélia Opsomer, directrice du Département des manuscrits de l'Université de Liège[4].

Fac-similé du manuscrit de la BnF[modifier | modifier le code]

En 2008, la maison d’édition espagnole M. Moleiro Editor a publié un fac-similé du Tacuinum sanitatis, d'après le manuscrit conservé à la Bibliothèque nationale de France, dans une édition limitée à 987 exemplaires[5]. Cette édition s'accompagne d'un volume de commentaires par Alain Touwaide (Smithsonian Institution), Eberhard König (Université libre de Berlin) et Carlos Miranda García-Tejedor.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir la classification des qualités des aliments en quatre degrés pour chacune d'entre elles d'après la théorie des humeurs d'Hippocrate revue par Galien : ici.
  2. Clarisse Dire, Commerces et commerçants en Occident aux XIVe et XVe siècles, vus à travers les images des versions occidentales illustrées du Tacuinum sanitatis : Mémoire de Master, cultures de l’écrit et de l’image, Lyon, ENSSIB,‎ juin 2011 (lire en ligne [PDF])
  3. Carmélia Opsomer (Directrice du département des manuscrits de l'université de Liège), L'art de vivre en santé : Images et recettes du moyen âge, Liège, Éditions du Perron,‎ 1991, 208 p. (ISBN 2-87114-054-5)
  4. Bruno Laurioux, « Notes de lecture sur l'Art de vivre en santé », Médiévales, Presses universitaires de Vincennes, vol. 12, no 25,‎ 1993, p. 134-137 (ISSN 1777-5892, lire en ligne)
  5. Albino Mallo, « Moleiro clona códices de los siglos XI y XII con el arte de la perfección », Xornal, 2 janvier 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Autres projets[modifier | modifier le code]