Tachibana Dōsetsu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tachibana Dōsetsu
(立花 道雪
Portrait de Tachibana Dōsetsu
Portrait de Tachibana Dōsetsu

Prédécesseur Tachibana Akitoshi
Successeur Tachibana Ginchiyo
Biographie
Naissance 22 avril 1513
Château de Yoroigaoka, province de Bungo au Japon
Décès 2 novembre 1585 (à 72 ans)
Province de Chikugo
Tachibana Dōsetsu est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Tachibana, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Tachibana Dōsetsu (立花 道雪?) (22 avril 15132 novembre 1585, né Betsugi Akitsura (戸次鑑連?), also as Bekki Akitsura, and Bekki Dōsetsu[1] est un samouraï de la période Sengoku au service du clan Ōtomo. Il est le père de Tachibana Ginchiyo et père adoptif de Tachibana Muneshige[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il mène une attaque sur le clan Tachibana au château de Tachibana et prend à la fois leur château et leur nom de clan pour s'appeler Tachibana Dōsetsu. Il est connu comme un des plus sages des obligés Ōtomo et on se souvient de lui en partie pour une lettre qu'il envoie à d'autres serviteurs principaux du clan qui comprend une condamnation de la propagation du christianisme dans le domaine d'Ōtomo.

Il est connu pour avoir mené 37 combats alors que près de la moitié de son corps était paralysée. C'est la raison pour laquelle il est appelé Oni Dōsetsu. Il meurt en menant une attaque sur le château de Neko'o en 1585. Tachibana Dōsetsu était en possession d'une épée célèbre appelée Chidori(千鳥, « Un millier d'oiseaux »). Un jour, alors qu'il est encore jeune homme, il s'abrite sous un arbre tandis qu'il pleut. Soudain, un éclair l'atteint. Cependant, il utilise « Chidori » pour couper le dieu tonnerre à l'intérieur de l'éclair, ce qui lui sauve la vie. Après cet incident, il rebaptise « Chidori en Raikiri » (雷切, « coupeuse d'éclair »)[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nishizu Hiromi (1998). Honō no gunsen Tachibana Dōsetsu 炎の軍扇立花道雪. (Tokyo: Sōbunsha).

Notes et références[modifier | modifier le code]