Tabula Cortonensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Tabula Cortonensis (littéralement « Table de Cortone ») est une tablette en bronze datant du IIe siècle av. J.-C. comportant un texte en langue étrusque, remise le 10 octobre 1992 aux carabiniers de Cortone, en Toscane par un homme affirmant l'avoir trouvée sur un chantier de construction.

Description[modifier | modifier le code]

Elle mesure 28,5 × 45,8 cm (50 cm avec la poignée) sur une épaisseur de 2-3 mm. Elle a été brisée en huit morceaux, dont seuls sept ont été découverts. Le texte de 206 mots[1] (le troisième texte étrusque par sa longueur, après le livre en lin de la momie de Zagreb et la Tabula Capuana[1]) est gravé sur les deux faces (32 lignes sur une, 8 sur l'autre) semble relater un acte juridique de la Cortone étrusque puisqu'il comporte un nom de famille qui n'est attesté que dans la région du lac de Trasimène.

Il s'agit d'un document officiel relatant un transfert de propriété (comme la stèle du cippo perugino), avec trois listes de personnes : celle des vendeurs, celle de acquéreurs et celle des garants du contrat avec, en tête, le nom du magistrat suprême de l'État.

Bien qu'elle ait été découverte en 1992, le public dut attendre jusqu'en 2000 pour pouvoir l'admirer pour la première fois à l'exposition «Gli Etruschi» au palais Grassi à Venise. Elle est conservée[2]aujourd’hui au Musée de l'Académie étrusque de Cortone.

Transcription du texte[modifier | modifier le code]

Endroit :

  1. et . petruiš . sce[...]veš . eliuntš . v
  2. inac . restmc . cen[...]u . tenθur . šar . cus
  3. uθuraš . larisalisula . pesc . spante . tenθur.
  4. sa šran . šarc . clθii . tersna . θui . spanθi . ml
  5. ešieθic . rašnas IIIC inni . pes . petruš . pav
  6. ac . traulac . tiur . ten[θ]urs . tenθa[š] . zacinat . pr
  7. iniserac . zal \\ cš . esiš vere cusuθuršum . p
  8. es[s] . petrušta . scev[aš] \\ nuθanatur . lart petr
  9. uni . arnt . pini . lart . [v]ipi . lusce . laris . salini .v
  10. etnal . lart . velara . larθalisa . lart velara
  11. aulesa . vel . pumpu . pruciu . aule celatina . se
  12. tmnal . arnza . felšni . velθinal . vel . luisna
  13. lusce . vel uslna . nufresa . laru . slanzu . larz
  14. a lartle vel aveš arnt . petru . raufe \\ epru
  15. š . ame . velχe . cusu larisal . cleniarc . laris
  16. [c]usu . l[a]risalisa larizac clan . larisal . petr
  17. u . sce[va]š arntlei . petruš . puia
  18. cen . zic . ziχuχe . sparzeštiš šazleiš in
  19. θuχti . cusuθuraš . suθiu . ame . tal suθive
  20. naš . ratm . θuχt . cešu . tl teltei . sianš . spa
  21. rzete . θui . saltzic . fratuce . cusuθuraš . la
  22. risalisula . petrušc . scevaš . pesš . tarχian
  23. eš \\ cnl . nuθe . malec . lart . cucrina . lausisa .
  24. zilaθ meχl . rašnal [la]ris . celatina lau
  25. sa [cla]nc . arnt luscni [a]rnθal . clanc . larz
  26. a . lart . turmna . salin[ial . larθ celatina . a]
  27. pnal . cleniarc . velχe[š][...][papal]
  28. šerc . velχe . cusu . aule[sa][...]
  29. aninalc . laris . fuln[...][clenia]
  30. rc . lart . petce . uslnal[...][cucr]
  31. inaθur . tecsinal . vel[...]
  32. uš . larisc . cus . uslna[l][...]

Envers :

  1. aule salini . cusual
  2. zilci . larθal . cusuś . titinal
  3. larisalc . saliniś . aulesla . celti nɜitis
  4. ś . tarsminaśś . sparza in θuχt ceśa.
  5. ratm . suθiu . suθiusa . vɜlχeś . cusuśa
  6. ulesla . vɜlθuruś . t[.]lniś . vɜlθurusla.
  7. larθalc . cɜlatinaś . vetnal . larisalc . cɜ
  8. latinaś . pitlnal

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Paul Thuillier, L'alphabet et la langue étrusques, juin 2004
  2. n° inv. 234918.D.R.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luciano Agostiniani et Francesco Nicosia, Tabula Cortonensis, Casa Editrice, L'"Erma" di Bretschneider, Rome, 2000 (ISBN 88-8265-090-1)
  • Dominique Briquel, « La Table de Cortone : La découverte d'un document épigraphique exceptionnel » in Les Dossiers d'archéologie, no 322, p. 124-127, 2007 (ISSN 1141-7137)

Liens externes[modifier | modifier le code]