Taboye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Taboye
Administration
Pays Drapeau du Mali Mali
Région Gao
Cercle Bourem
Maire Hamada Idoual (Adéma-Pasj)
élu(e) en 2009[1]
Démographie
Population 20 503 hab. (2009)
Population précédent recensement 16 372 hab. (1998)
Taux de croissance annuel moyen 2.1 %
Géographie
Coordonnées 16° 52′ 00″ N 0° 19′ 00″ O / 16.866667, -0.31666716° 52′ 00″ Nord 0° 19′ 00″ Ouest / 16.866667, -0.316667  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mali

Voir la carte administrative du Mali
City locator 14.svg
Taboye

Géolocalisation sur la carte : Mali

Voir la carte topographique du Mali
City locator 14.svg
Taboye

Taboye est une commune du Mali, dans le cercle de Bourem et la région de Gao.

Taboye signifie "la courbe" en Sonhraï c'est-à-dire que le fleuve Niger prend la forme d'une courbe à son niveau.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Taboye est limitée:

Sa population est estimée à 28.450 habitants. Elle est habitée par les Sonhraïs, les Tamasheques et les bozos.

Elle est composée de 8 villages et fractions: Bia, Hamane-Koira, Moudakane, Dengha, Ouani, Tondibi, Hâ et Kel Rhalla.

Création[modifier | modifier le code]

La commune de Taboye est une partie de la commune de Bourem-Foghas mais la loi n° 96-059 du 4 novembre 1996 a fait de Taboye une commune à part.

Histoire[modifier | modifier le code]

La guerre de Ouani : du 26 au 27 mars 1949 une insurrection contre les colons blancs fut déclenchée au niveau du village de Ouani avec à sa tête Cheick Moussa Amin.

Camp Pénal de Bia : lieu de pénitence des Askia, lieu de déportation des hamalistes mauritiens sous la colonisation.

La bataille de Dengha : Pour la succession de Soni Ali Ber mort dans le Sankarani de retour de bataille contre les Mossi opposition entre son fils Soni Bakari et Askia Mohamed Touré le 2 avril 1495.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Informations sur les élus », sur Ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales,‎ 12 août 2009 (consulté le 18 mars 2010)