Tables séparées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tables séparées

Titre original Separate Tables
Réalisation Delbert Mann
Scénario John Gay
Terence Rattigan
Acteurs principaux
Sociétés de production Hecht-Hill-Lancaster
Clifton Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1958
Durée 100 minutes (1 h 40)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

David Niven a reçu l'Oscar du meilleur acteur en 1959 pour le film

Tables séparées (Separate tables) est un film américain réalisé par Delbert Mann, sorti en 1958.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans une station balnéaire à Bournemouth sur la côte sud de l’Angleterre, quelques pensionnaires ont élu résidence à l’hôtel Beauregard. L’établissement est tenu par Miss Cooper et parmi ses pensionnaires il y a Mme Railton-Bell et sa fille Sybil jeune fille timide dominée par sa mère, Le major Pollack ancien militaire passant son temps à raconter ses exploits guerriers et John Malcolm écrivain tourmenté, fiancé à Miss Cooper. Sous cette apparente tranquillité débarque une femme très chic Ann Shanland qui se révèle être l’ex-femme de John.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Rita Hayworth : Ann Shankland, l'ex-femme de John, venue prendre pension à l'hôtel Beauregard
  • Burt Lancaster : John Malcom, un écrivain américain déchu et alcoolique
  • Deborah Kerr : Sibyl Railton-Bell, une femme encore célibataire, sous la coupe de sa mère
  • David Niven : Le "major" Pollock, un pensionnaire de l'hôtel Beauregard, qui se vante de ses exploits guerriers
  • Wendy Hiller : Pat Cooper, la gérante de l'hôtel Beauregard, que courtise John
  • Gladys Cooper : Mme Railton-Bell, la mère autoritaire et pudibonde de Sibyl
  • Cathleen Nesbitt : Lady Matheson, une pensionnaire de l'hôtel Beauregard
  • Rod Taylor : Charles, un étudiant en médecine, le jeune mari de Jean
  • Audrey Dalton : Jean, sa jeune épouse, lasse de le voir étudier
  • Felix Aylmer : Mr Fowler, un professeur à la retraite, pensionnaire de l'hôtel Beauregard
  • May Hallat : Miss Meacham
  • Priscilla Morgan : Doreen
  • Hilda Plowright : Mabel

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film est tiré d’une pièce à succès de Terence Rattigan, jouée à Londres et à Broadway. Composée de deux courtes pièces en un acte, chacune était axée sur deux couples : le "major" Pollock et Sybil Railton-Bell, John Malcolm et Ann Shankland. Rattigan céda les droits de la pièce à la condition d’en écrire l’adaptation cinématographique. Avec l’aide de John Gay et de John Michael Hayes, il rassembla les deux histoires en une seule en rajoutant quelques personnages[1].
  • Burt Lancaster, qui avait fondé sa propre maison de production avec Harold Hecht et James Hill, produisit le film et engagea, pour conserver la touche britannique de la pièce, Laurence Olivier comme réalisateur et acteur pour le rôle du major Pollock, son épouse Vivien Leigh devant interpréter Ann Shankland[2]. Mais en raison « d’humeurs rédhibitoires »[3], des conflits éclatent entre Lancaster et Olivier qui se retire[2] avec sa femme[4] au profit de Delbert Mann qui avait emporté 4 oscars pour le film Marty, déjà une production Hecht-Hill-Lancaster. James Hill proposa Rita Hayworth, alors sa femme, pour le rôle d’Ann Shankland.
    Malgré leur différend, Laurence Olivier et Burt Lancaster, réconciliés[2], se retrouveront un an plus tard dans Au fil de l'épée une autre production de la Hecht-Hill-Lancaster[5].
  • Delbert Mann à propos de Rita Hayworth : « C’était un bon rôle pour elle à cause de l’âge du personnage, du fait qu’elle était toujours une femme fascinante, très élégante et raffinée, mais terriblement seule et effrayée. Ce sont aussi les caractéristiques du personnage, et elle pouvait donc les comprendre, se les approprier. J’avais l’impression, avec Rita, de quelqu’un qui cherchait quelque chose qu’elle ne trouvait pas dans sa vie personnelle, que plusieurs mariages malheureux ne lui avaient apporté. Le personnage de Tables séparées a peur d’être seul et a besoin de quelqu’un à qui s’accrocher, et c’est parce que Rita éprouvait ces mêmes sentiments qu’elle a su l’interpréter avec tant de véracité » [6]
  • Tables séparées fut un succès critique et commercial, il rapporta plusieurs millions de dollars à la Columbia[7] et une pluie de nominations aux Oscars.
  • Deux remakes avec le même titre furent tournés pour la télévision, l’un argentin en 1974 et l’autre américain en 1983 avec pour réalisateur John Schlesinger. Pour le téléfilm américain, les deux interprètes principaux jouent, comme dans la pièce, deux rôles à la fois. Ainsi Julie Christie joue Mme Shankland et Miss Railton-Bell, Alan Bates : John Malcolm et le Major Pollock et Claire Bloom : Miss Cooper.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Oscars[modifier | modifier le code]

Tables séparées a reçu sept nominations et remporta 2 Oscars en 1959 :

Il fut également nommé pour : meilleur film, meilleure actrice (Deborah Kerr), meilleur scénario adapté, meilleure photographie et meilleure musique de film.

Prix divers[modifier | modifier le code]

  • David Niven reçu le Golden Globe en 1959 du meilleur acteur dans un film dramatique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. wikipedia anglais
  2. a, b et c Burt Lancaster - Roland Lacourbe – Edilig (ISBN 2-85601-172-1)
  3. Le Cinéma Grande histoire illustrée du 7e art. Volume 7. Éditions Atlas
  4. Imdb
  5. allocine.fr
  6. Delbert Mann le réalisateur de Tables séparées : Rita Hayworth, Biographie - Barbara Leaming, Presses de la Renaissance. (ISBN 2-85616-554-0)
  7. Rita Hayworth Christian Dureau. Éditions PAC.(ISBN 2-85-336-260/4[à vérifier : isbn invalide]), p. 109.

Liens externes[modifier | modifier le code]