Taban lo Liyong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Taban Lo Liyong, né Mokotiyang Rekenet en 1939, est un écrivain et critique littéraire acholis, fort défenseur de la culture africaine.

Né au Soudan, il fut emmené "sur le dos" en Ouganda un an plus tard. Il étudia à l'Université Howard et à l'Université d'Iowa, où il fut le premier africain à obtenir son diplôme en 1968. Le régime d'Idi Amin Dada l'empêcha de rentrer en Ouganda et il s'installa au Kenya et puis il donna des cours à l'Université de Nairobi et dans d'autres université en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Australie, au Japon et en Afrique du Sud.

Publications[modifier | modifier le code]

  • The Last Word (1969)
  • Meditations in Limbo (1970)
  • Franz Fanon’s Uneven Ribs (1971)
  • Another Nigger Dead (1972)
  • Ballads of Underdevelopment (1976)
  • Another Last Word (1990)

Références[modifier | modifier le code]

  • Norton Anthology of Theory and Criticism (Leitch),
  • The Uniformed Man (Liyong),
  • Ballads of Underdevelopment (Liyong)