Taïpan du désert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oxyuranus microlepidotus

Oxyuranus microlepidotus

Description de cette image, également commentée ci-après

Taïpan du désert

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Elapidae
Genre Oxyuranus

Nom binominal

Oxyuranus microlepidotus
(McCoy, 1879)

Synonymes

  • Diemenia microlepidota McCoy, 1879
  • Diemenia ferox MacLay, 1882

Oxyuranus microlepidotus, le Taïpan du désert, est une espèce de serpents de la famille des Elapidae[1].

Description[modifier | modifier le code]

Couleur brune en hiver…
… ou olive en été

Ce serpent est de couleur brune, d'une teinte pouvant aller suivant les saisons d'un marron foncé à un beige tirant sur le vert-olive. Il est plus clair en été qu'en hiver ce qui lui permet d'accumuler plus de chaleur pendant les saisons froides. Son dos, ses côtés et sa queue peuvent avoir des nuances variées. Des écailles noirâtres dessinent sur les côtés et le dos des lignes qui en s'entrelaçant forment des chevrons de taille et d'inclinaison variables. La tête et le cou sont généralement plus foncés que le reste du corps. Les yeux sont de taille moyenne, avec un iris brun noir, sans anneau coloré autour de la pupille ronde. Il mesure souvent plus de 2 mètres de long.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le Taïpan du désert est carnivore, il se nourrit principalement de petits oiseaux et de rongeurs comme les rats et les souris qu'il tue par attaque surprise en leur injectant une dose de venin.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La femelle pond 12 à 24 œufs dans un terrier ou au fond d'une crevasse. Les œufs incubent pendant environ 2 mois.

Venin[modifier | modifier le code]

La virulence du venin du Taïpan du désert et sa rapidité d'action en font le serpent terrestre le plus venimeux du monde. Son venin est 100 fois plus toxique que celui du crotale diamantin et 25 fois plus que celui du cobra. Une dose de ce venin neurotoxique est capable de tuer 100 hommes adultes ou 250 000 souris[2].

Les accidents sont rares, mais toute personne mordue doit bénéficier dans les plus brefs délais d'une injection d'un sérum spécifique.

Jusqu'au milieu du XXe siècle, une morsure de taïpan était synonyme de mort. Le premier antidote a été développé en 1955. Cinq ans auparavant, un chasseur de serpents, Kevin Budden avait été mordu par un taïpan. Le jeune homme succomba aux effets du venin mais il eut le temps d'amener le serpent vivant à l'hôpital de Cairns où l'antidote allait être élaboré, puis développé au Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation de Melbourne.

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce est endémique d'Australie[1].

Il se rencontre dans les régions arides dans le sud-ouest du Queensland, dans le nord de l'Australie-Méridionale et dans l'ouest de la Nouvelle-Galles du Sud et du Victoria.

On peut le trouver au nord du lac Eyre et à l'ouest de la ligne formée par le fleuve Murray, la rivière Darling et la rivière Murrumbidgee.

Le Taïpan du désert et l'homme[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des autres serpents, ils ne sont pas agressifs envers l'homme et ne l'attaqueront que s'ils se sentent menacés, il peut alors se montrer très agressif, réagir fortement et frapper à plusieurs reprises.

Cependant, ce n’est pas l’espèce qui cause le plus de cas mortels. Les morsures ont souvent lieu lorsque l’on cherche à l’attraper. Les Acanthophis et Notechis sont bien plus incriminés que cette espèce dans l'ophidisme australien.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Dans le premier épisode de la première saison de NCIS : Enquêtes spéciales, 2 Marines américains sont empoisonnés après avoir été en contact avec du venin de taïpan.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • McCoy, 1879 : Small-scaled brown snake. Prodromus of The Zoology of Victoria, vol. 3, p. 12-13 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]