TPT (logiciel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir TPT.
Time Partition Testing (TPT)
Image illustrative de l'article TPT (logiciel)
Logo

Développeur PikeTec GmbH
Version avancée 5.1
Environnement Microsoft Windows
Langue Anglais
Type Logiciel de test
Licence Propriétaire
Site web Piketec.com

TPT (Time Partition Testing) est un outil de programmation (en) et une méthode pour faciliter les tests logiciels de type black box pour les systèmes à comportement continu. Le logiciel est développé depuis 2000, et est actuellement développé par la société PikeTec GmbH.

Historique[modifier | modifier le code]

À l'origine l'outil était développé par Daimler, dans le cadre de ses activités de recherche. En 2007 suite à la séparation de Daimler et de Chrysler, une nouvelle entreprise se crée pour continuer le développement de TPT : Piketec. Depuis TPT est proposé à d'autres entreprises. En 2011 TPT est utilisé principalement par l'industrie automobile, à savoir Bosch, BMW, Daimler AG, Hella, Continental AG...

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

TPT est un outil de test pour les Model-based testing, et notamment ces types de tests : tests unitaires, tests d'intégration, tests de validation et les tests de régression.

TPT comprend les fonctionnalités suivantes :

  • la modélisation graphique des cas de test ;
  • exécution des tests (entièrement automatique) ;
  • évaluation du résultat des tests ;
  • test de la documentation (en) ;
  • test de l'administration ;
  • traçabilité des exigences et des cas d'utilisation (de DOORS, par exemple).

Si vous avez besoin de vérifier la couverture du test en:code coverage, TPT peut interagir avec des outils à cet effet, tels que en:Testwell CTC++ à C (langage).

TPT permet aussi de tester l'utilisation de standards de communication. On pourra citer entre autres : CAN, LIN, EtherCAT.

TPT supporte les régulateurs et les systèmes dynamiques. C'est-à-dire des systèmes temps-réel qui échangent leurs valeurs avec l'environnement physique. La plupart des systèmes de contrôle et des systèmes de régulation appartiennent à cette catégorie de systèmes.

Les spécifications AUTOSAR sont aussi supportées. Cela permet les tests sur l’émulateur de bus DaVinci CT (de Vector Informatik) ou bien les tests avec le logiciel SystemDesk (de dSPACE (de)).

La machine virtuelle de TPT[modifier | modifier le code]

L'interface graphique est séparée de la machine virtuelle de TPT. Cela permet d'effectuer les tests sur différentes plateformes. Sont actuellement supportées : MATLAB/Simulink, TargetLink (en), ASCET (de). La machine virtuelle de TPT est codée en C. Cela permet d’exécuter du code binaire et d'adapter facilement TPT à beaucoup de plateformes différentes.

Méthodologie[modifier | modifier le code]

La méthode utilisée par TPT se base sur les automates hybrides. Tous les cas d'utilisation utilisent ce même automates, mais les états et les transitions seront différents, selon le cas d'utilisation. Les cas d'utilisation sont choisis avec les méthodes tests systématiques et tests réactifs. TPT est aussi conçu pour utiliser la méthode de classification par arbre (de)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « TPT (Software) » (voir la liste des auteurs)
  • Helmut Götz, Markus Nickolaus, Thomas Roßner et Knut Salomon, Modellierung und Generierung von Tests Grundlagen, Kriterien für Werkzeugeinsatz, Werkzeuge in der Übersicht, 2009, [Lire en ligne]
  • Justyna Zander-Nowicka, Abel Marrero Pérez, Ina Schieferdecker et Zhen Ru Dai, Test Design Patterns for Embedded Systems, 10th International Conference on Quality Engineering in Software Technology, CONQUEST 2007, Potsdam, Allemagne, septembre 2007 [Lire en ligne]
  • Karl J. Åström et Richard M. Murray (2008), Feedback Systems: An Introduction for Scientists and Engineers. Princeton University Press [Lire en ligne]
  • Menno Mennenga, Christian Dziobek, Iyad Bahous, Modell- und Software- Verifikation vereinfacht, 2009, Elektronik automotive, [Lire en ligne]
  1. Lehmann: Time Partition Testing: A Method for Testing Dynamical Functional Behavior IN: Proceedings of Test2000, Lindon, Grande-Bretagne, 2000

Liens externes[modifier | modifier le code]