TKS (chenillette)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir TKS.
TKS
Une chenillette polonaise TKS.
Une chenillette polonaise TKS.
Caractéristiques de service
Service 1931-1945
Utilisateurs Drapeau de la Pologne Pologne
Drapeau de l'Estonie Estonie
Flag of Independent State of Croatia.svg État indépendant de Croatie
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Production
Concepteur Fabryka Samochodów PZInż
Caractéristiques générales
Équipage 2 (un commandant et un tireur)
Longueur 2.58 m
Largeur 1.78 m
Hauteur 1.32 m
Masse au combat
Blindage et armement
Blindage
Mobilité
Moteur Ford A / Polski FIAT-122 40/46 ch (30/34 kW)
Vitesse sur route
Puissance massique
Autonomie

Les TK (TK-3) et TKS sont des chenillettes polonaises de la Seconde Guerre mondiale. Créée sur la base de la chenillette Carden-Loyd, TK est une chenillette dont la TKS est sa version améliorée.

Utilisation au combat[modifier | modifier le code]

Chenillettes TKS de l'armée estonienne.

Construites à 575 exemplaires, elles forment le gros des forces blindées polonaises avant le déclenchement de la campagne de Pologne en 1939. Nombre d'entre elles sont détruites lors de l'invasion allemande en raison de leur armement léger (une unique mitrailleuse), qui ne pouvait pas rivaliser avec les panzers allemands mais leur petite taille leur permit de fournir un soutien à l'infanterie en menant notamment des missions de reconnaissance.

Seule la poignée de chenillettes armées de canons de 20 mm avait une chance de se battre contre les chars ennemis, ce fut le cas le 18 septembre 1939 lorsqu'elles détruisirent 3 blindés Panzerkampfwagen 35(t). Après la fin de la guerre de 1939, ces chenillettes sont utilisées par les Allemands dans le cadre d'entraînements et de maintien de l'ordre, ainsi que pour surveiller les aérodromes de la Luftwaffe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]