TIROS-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

TIROS-1

Description de cette image, également commentée ci-après

Réplique du TIROS-1 au National Air and Space Museum de Washington

Caractéristiques
Organisation NASA
Domaine Observation météorologique
Masse 122,5 kg
Lancement 1er avril 1960 à 11:45 UTC
Lanceur Thor
Fin de mission 15 juin 1960
Durée 78 jours
Orbite Orbite terrestre
Périapside 696 km
Apoapside 756 km
Période 98,3 min
Inclinaison 48,4°
Excentricité 0,004012
Programme TIROS
Index NSSDC 1960-002B
Principaux instruments
1er 2 caméras de télévision
2e 2 enregistreurs à rubans magnétiques

TIROS-1 (ou TIROS-I) est le premier satellite météorologique à avoir été lancé et être opérationnel[1]. Son prédécesseur, le Vanguard 2, n'ayant pu se stabiliser en orbite pour prendre des photos. Il fut le premier de la série des « Television InfraRed Observation Satellite » d'où son acronyme TIROS. La NASA voulait vérifier des appareils de prise de vue télévisée de l'atmosphère et des systèmes y évoluant.

Il fut lancé le 1er avril 1960 de Cap Canaveral (Floride) et demeura opérationnel 78 jours. Malgré cette courte durée de vie, il put démontrer l'utilité de telles images. Durant ces 1302 révolutions, il envoya 22 592 photos[2] qui furent utilisées par les météorologues pour la prévision quotidienne. Son remplaçant, TIROS-2, fut lancé le [3] et est toujours en orbite en 2008[4] bien que hors d'usage.

Description[modifier | modifier le code]

Instrumentation de TIROS-1

Le TIROS-1 a été lancé par la NASA à partir de Cap Canaveral sur une orbite elliptique (696 km × 756 km) d'une période de 98,3 minutes, inclinée de 48,4 degrés par rapport au plan de l'équateur[5]. Il avait une forme cylindrique à 18 côtés sur lesquels étaient montés 9 200 cellules photovoltaïques. Il mesurait 1,07 mètre par 0,56 mètre, incluant les objectifs. Il pesait 128,4 kilogrammes, incluant la batterie d'accumulateurs et le carburant solide pour un propulseur stabilisant la rotation[3].

TIROS-1 était muni de deux caméras de télévision à balayage lent prenant des photos de la Terre sous le satellite, jusqu'à une photo toutes les dix secondes. Les caméras étaient de construction robuste et pesaient moins de 2 kg, en incluant les objectifs. La première était équipée d'une objectif grand angle avec un champ de vision de 1 207 km de chaque côté du point sous le satellite et la seconde d'un zoom avec un angle de vision de 129 km[3].

La prise d'images était pré-programmée et les photos étaient emmagasinées sur deux unités à bande magnétique, une pour chaque caméra, pour diffusion ultérieure lorsque le satellite était éloigné d'une antenne réceptrice. Chaque ruban mesurait 122 mètres de long, soit assez pour enregistrer 32 photos. Par contre, les images étaient envoyées en direct lors du passage au-dessus d'une station de réception et le contrôle au sol pouvait alors commander de prendre des photos chaque 10 ou 30 secondes[3].

Réception[modifier | modifier le code]

Première image télé de la Terre depuis l'espace

Deux stations terrestres recevaient les données de TIROS-1. La première située à Belmar (New Jersey), appartenait au Army Signal Corps (corps de transmission de l'Armée américaine) et la seconde, à Kaena Point (Hawaï), à la US Air Force. Une troisième station, à Hightstown (New Jersey), servait en cas de non disponibilité d'une des deux premières, appartenant à la firme Radio Corporation of America (RCA) qui avait construit le satellite[3].

Les données transmises depuis le satellite étaient captées par l'une ou l'autre des stations, puis enregistrées sur des films 35 mm pour reproduction ultérieure. Les techniciens en météorologie analysaient les couvertures nuageuses à partir de ces photos et produisaient des cartes, à la main, afin d'être envoyés par télécopieur au centre météorologique principal du National Weather Service près de Washington DC. Ce ne fut qu'en 1962, avec les TIROS-4 et 5 que les photos furent envoyées directement au centre principal et à certains bureaux à travers les États-Unis[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Personnel de rédaction, « 50th Anniversary of the Satellite that “Forever Changed Weather Forecasting” », NOAA,‎ 1er avril 2010 (lire en ligne)
  2. (en) « SP-168 Exploring space with a camera », sur www.nasa.gov
  3. a, b, c, d, e et f (en) Satellite Services Division, « April 1, 1960 -- TIROS I is Launched », National Oceanic and Atmospheric Administration,‎ 12 mars 2008 (consulté en 2008-02-12)
  4. (en) Ralf Vandebergh, « Tiros 2:satellite from 1960, 48 years spaceflight », sur www.cloudynights.com - Photo
  5. (fr) « T.I.R.O.S-1 », Encyclopédie Universalis (consulté en 2008-03-12)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]