Télescope géant Magellan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Télescope Géant Magellan)
Aller à : navigation, rechercher

Télescope géant Magellan

Description de l'image  Giant Magellan Telescope - artist's concept.jpg.
Caractéristiques
Organisation GMT Consortium
Lieu Observatoire de Las Campanas (Chili)
Coordonnées 29° 01.7′ S 70° 41.15′ O / -29.0283, -70.68583 ()29° 01.7′ S 70° 41.15′ O / -29.0283, -70.68583 ()
Altitude 2.516 m[1],[2]
Création En attente de financement
Clôture Pas encore à l'ordre du jour
Site http://www.gmto.org/

Le télescope géant Magellan (en anglais Giant Magellan Telescope, en abrégé GMT) est un projet de télescope terrestre dont la livraison est prévue pour 2020. Il sera constitué de sept miroirs primaires de 8,4 m de diamètre[3], avec la résolution spatiale d'un miroir primaire de 24,5 m de diamètre et une surface collectrice équivalente à celle d'un miroir de 21,4 m[4]. Ce télescope a une surface collectrice quatre fois supérieure au plus grand télescope actuel (2010).

Projet d'implantation[modifier | modifier le code]

Les responsables ont confirmé l’installation du télescope à l’Observatoire de Las Campanas[5] . Ce site est également celui où sont déjà installés les télescopes Magellan. Il est situé au Chili, à une centaine de kilomètres au nord-est de la ville de La Serena. Comme pour beaucoup de grands télescopes plus anciens, ce site a été retenu comme lieux d’implantation pour ce nouvel instrument du fait du climat très favorable et du grand nombre annuel de nuits claires[6]. De plus, la rareté des centres habités à proximité et d’autres caractéristiques géographiques favorables font que le ciel nocturne sur la majeure partie de cette région du désert d'Atacama est non seulement exempte de pollution atmosphérique, mais qu’elle se distingue également comme l’un des endroits au monde les moins affectés par la pollution lumineuse. Ces particularités locales en font l’un des meilleurs sites d’observation de longue durée sur Terre.

Particularités de conception[modifier | modifier le code]

Ce télescope est unique en ce qu’il utilisera sept segments de miroirs de 8,40 m de diamètre chacun. Ces segments seront disposés pour ne former qu’une seule surface optique, ce qui constitue un défi, car les six segments de miroirs extérieurs ne forment pas une symétrie radiale (c’est-à-dire qu’ils ont un système optique excentré[7], ce qui oblige à modifier légèrement la procédure habituelle de polissage. Bien que les six miroirs extérieurs soient individuellement excentrés, la conception exige une disposition centrée de la surface de réflexion de l’ensemble des sept miroirs, avec un miroir au centre et les six autres disposés symétriquement par rapport à ce centre, ce qui donne finalement un plan focal centré pour l’ensemble. Il est prévu de construire sept miroirs excentrés identiques[8] de façon qu’il y en reste un de rechange pour les opérations de retraitement des surfaces des segments, une opération nécessaire environ tous les deux ans et d’une durée d’une à deux semaines par segment[9].

Les miroirs sont en cours d’élaboration dans le Steward Observatory Mirror Lab (en) (SOML) à l’Université d'Arizona, dans un laboratoire situé sous le stade de football universitaire. La coulée du premier miroir, dans un four rotatif (en), s’est terminée le 3 novembre 2005, mais la mise en forme et le polissage, qui nécessitent beaucoup de temps, ne seront terminés qu’au début 2010.

Le télescope utilisera l’optique adaptative[10].

Organisations partenaires[modifier | modifier le code]

Voici la liste des membres du consortium participant au développement du télescope[11] :

Références[modifier | modifier le code]

  1. . José Terán U., Daniel H. Neff et Matt Johns, « SPIE 6267: Symposium on Astronomical Telescopes and Instrumentation », Orlando (Floride-USA), SPIE,‎ 29-25-2006 (consulté le 31-03-2008), p. 2
  2. Joanna Thomas-Osip, « Syposium on Seeing », Kona (Hawai'i-USA), AAS,‎ 20-03-2007 (consulté le 31-03-2008), p. 3
  3. « Giant Magellan Telescope Partner Institutions », GMT Consortium (consulté le 06-04-2007)
  4. (en) Maggie McKee, « Giant telescope in race to become world's largest », New Scientist,‎ 04-10-2007
  5. « Giant Magellan telescope site selected », Carnegie Institution (consulté le 10-05-2007)
  6. (en) Travis Robinson, « Eye on the sky », The Batallion (périodique) (en),‎ 04-03-2007
  7. en:Off-axis optical system : un système optique excentré est un système optique dans lequel l’axe optique d’ouverture ne correspond pas avec le centre mécanique de cette ouverture. Le principal intérêt d’un tel système est d’éviter l’obstruction de l’ouverture primaire par des éléments optiques secondaires (groupes d’instruments, senseurs,…). Ceci permet l’installation au foyer, plus accessible, de ces groupes d’instruments et senseurs, et augmente les performances de l’instrument en termes d’aberration des images.
  8. Le miroir central est nécessairement différent des miroirs périphériques : il doit être percé pour le passage du flux d’ondes observé.
  9. (en) GMT Conceptual Design Report,‎ février 2006 (lire en ligne), p. Chapitre Telescope Structure, Section 7.4.5, page 7-17
  10. « GMT Overview Chapter 2 »
  11. « Giant Magellan Telescope Partner Institutions », GMTO (consulté le 02-11-2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]