Téléthon en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Téléthon.
Téléthon
Logo du Téléthon
Logo du Téléthon

Réalisation Jean-Maurice Ooghe, Tristan Carné, Serge Bonafous, Nicolas Druet, Khalida Benchalal et Richard Valverde
Présentation Nagui et Sophie Davant
assistés de nombreux autres présentateurs de France Télévisions
Ancienne présentation Claude Sérillon, Michel Drucker, Gérard Holtz, Patrick Chêne et Patrice Laffont
Participants Patrick Bruel (parrain) (2013)
Musique Marc Goldfeder
Production
Lieu de tournage Paris (2011)
France Télévisions Studio C
Durée 30 heures
Diffusion
Diffusion France 2 (depuis 1987), France 3 (depuis 2006), France 4, France 5, France Ô et Outre-Mer 1re (depuis 2011)
Date de première diffusion 4 décembre 1987
Date de dernière diffusion 7 décembre 2013
Site web www.afm-telethon.fr/

En France, le Téléthon est organisé depuis 1987 par l'Association française contre les myopathies (AFM), pour financer des projets de recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires (Myopathies, myotonie de Steinert) essentiellement, mais aussi sur d'autres maladies génétiques rares. L'argent est également utilisé pour aider et accompagner les malades essentiellement atteints de myopathie. Le Téléthon est organisé avec France Télévisions qui met en place chaque année un marathon télévisuel sur ses chaînes.

Le Téléthon français, qui recueille 3 % des dons annuels des Français, est la plus grosse collecte populaire au monde[1].

Les origines[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, le Téléthon est, dans les années 1980, un marathon télévisé de vingt-deux heures en studio qui permet de récolter, en 1986, l'équivalent de 30 millions d'euros.

En 1985, lors d'un voyage aux États-Unis, Dorothée découvre cette émission qui l'a émue. Elle décide de l'importer en France, avec l'accord de son créateur Jerry Lewis. Elle s'investit dans ce projet qu'elle prépare avec le réalisateur Jean-Pierre Spiero, mais Antenne 2 lui répond que ce genre de programme ne marchera jamais en France et qu'elle n'est pas assez célèbre pour le présenter.

En août 1986, Pierre Birambeau[2] part mener l'enquête aux États-Unis avec sa femme, son fils aîné Rémi, quinze ans, et Damien, treize ans, atteint de myopathie. Le Conseil d'administration de l'AFM sous la Présidence de Bernard Barataud le charge d'organiser l'émission.

L'AFM choisit Antenne 2 et le Lions Club français dont les membres, bénévoles, répondront au téléphone. La première édition a eu lieu le 4 et 5 décembre 1987. Acceptée par Jean-Marie Cavada, alors directeur d'antenne et chargé d'information et de la programmation, confiée à son successeur Louis Bériot, produite par Pierre-Henri Arnstam et réalisée par Jean-Pierre Spiero, l'émission fera bientôt mieux que son grand frère américain. Pour la petite histoire, le compteur électronique de la première émission, en décembre 1987, n'était pourvu que de huit chiffres. Il fallut peindre le neuvième à la main sur du bois : 181 327 459 francs de promesses de dons. Une énorme machine venait de se mettre en marche, dont les conséquences n'ont pas fini d'étonner.

« Le Téléthon n'a pas été le fruit du hasard, insiste Pierre Birambeau. L'avancée sur la myopathie de Duchenne en 1986 (la découverte du gène) nous offrait quelque chose de concret. Il fallait se donner les moyens d'aller plus loin, beaucoup plus loin. Tout est venu d'une formidable intuition. Ça bougeait dans la recherche, il ne fallait pas passer à côté des occasions de progresser ». Le succès du premier Téléthon confirmé, l'AFM se lance dans l'aventure et invite le grand public à signer un pacte avec des scientifiques et à prendre un pari avec eux sur l'avenir. Le Téléthon aura désormais lieu tous les ans.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Téléthon est organisé par l'AFM et a lieu chaque année depuis 1987, généralement lors du premier week-end du mois de décembre (du vendredi en début de soirée au dimanche tôt le matin) sur la chaîne de télévision France 2 ainsi que sur France 3 depuis 2006. L'opération est désormais relayée sur l'ensemble des chaines de France Télévisions. En plus des artistes, des bénévoles et des scientifiques appuient les promesses de dons.

Hormis les éditions du Téléthon de 1991 et de 2010, les sommes récoltées ont souvent légèrement dépassé les promesses de don. Certaines différences ont pu être constaté à cause de retard de collecte de certains legs et donations ou changement de référence comptable, sachant qu'environ 85 % des promesses sont réalisées au cours du mois de décembre, et le reste se concrétise durant les mois suivants comptabilisés pour l'année fiscale et comptable suivante.

Depuis le début, le Téléthon bénéficie d'un numéro de téléphone national court unique, le 36 37 vers des « centres de promesse » répartis dans plusieurs villes de chacune des régions, et animés par des bénévoles recevant les promesses et expédiant les enveloppes. Le Téléthon reçoit aussi des promesses par Internet depuis 1995 via son site officiel ou les sites de France Télévisions, ainsi que par le site : https://don.telethon.fr/, avec cela 1 euro de plus est reversé pour la recherche, afin de recevoir les dons par moyens télématiques et économiser les frais de traitement des paiements et d'expédition des enveloppes. Toutefois les donateurs reçoivent un justificatif fiscal par courrier, et depuis 2007 par courriel s'ils le préfèrent (et font aussi économiser des coûts de traitement).

L'acheminement des courriers est largement pris en charge par La Poste, partenaire depuis le début.

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Logo de l'AFM Téléthon[modifier | modifier le code]

Logos de l'émission télévisée[modifier | modifier le code]

Les animateurs principaux du Téléthon depuis 1987[modifier | modifier le code]

Année De 1987 à 1989 De 1990 à 1993 De 1994 à 1996 De 1997 à 1999 De 2000 à 2001 De 2002 à 2003 Depuis 2004
Animateurs Claude Sérillon Sophie Davant
Gérard Holtz Patrick Chêne Patrice Laffont Gérard Holtz Nagui
Michel Drucker Michel Drucker

2013 Laurent Boyer

Bilan financier simplifié[modifier | modifier le code]

L’AFM a employé en 2006 :

Répartition des fonds Origine des fonds
  • Missions sociales : 83,30 %
    • Guérir : 62,8 % (guérison des maladies neuromusculaires)
      • Recherche et développement des thérapeutiques : 33,1 %
      • Laboratoire Généthon : 16,1 %
      • Institut de Myologie : 2,6 %
    • Aider : 34,3 % (Une stratégie pour réduire le handicap)
      • Actions auprès des malades et leurs familles : 13,7 %
      • Établissement de soins : 5,8 %
      • Actions revendicatives : 3,6 %
      • Actions et informations médicales et paramédicales : 3,1 %
      • Vie associative : 1,2 %
    • Actions de communication relatives aux missions sociales : 2,9 %
      • Centre de conférence Génocentre
      • VLM, le journal de l'Association
      • Sites Internet
      • Édition de documents d'information
  • Frais de collecte : 8,5 %
    • Frais d'appel à la générosité publique : 7,3 %
    • Frais de traitement des dons et legs : 3,5 %
    • Affranchissement des promesses de dons et reçus fiscaux
    • Participation à la production de l'émission : 14,8 % (2007)[3]
    • Équipement et logistique des 136 équipes de coordination
    • Mise en place du 3637
    • Mise en place du site de collecte telethon.fr
  • Frais de gestion de l'AFM : 7,2 %
    • Service de gestion
    • Fonctionnement des instances associatives
    • Assemblée générale
    • Communication financière (rapport annuel, comptes rendus)
  • Téléthon : 87,2 %
    • Dons par téléphone (36 37) et par minitel (3615 Telethon) : 43,9 %
    • Collecte par la force T (manifestations locales) : 33,3 %
    • Dons par l'internet : 5,1 %
    • Collecte par les partenaires (entreprises) : 4,9 %
  • Autres ressources : 12,8 %
    • Établissement de soins : 5,3 %
    • Legs et dons hors Téléthon : 2,1 %
    • Produits financiers : 4,0 %
    • Subventions collectivités publiques : 0,7 %
    • Produits divers : 0,5 %
    • Cotisations : 0,1 %
    • Produits exceptionnels : 0,1 %

Sommes récoltées depuis 1987[modifier | modifier le code]

Édit. Dates Parrains Campagnes Promesses de dons Sommes collectées[4],[5]
En €
En F En
1987 4 et 5 déc. Jerry Lewis La myopathie tue muscle après muscle. 181 327 459 27 643 193 ≈ 29 650 000
1988 2 et 3 déc. Mireille Mathieu Il faut que la force reste à la vie. ≈ 186 000 000 ≈ 28 360 000 ≈ 28 490 000
1989 8 et 9 déc. Alain Delon Contre les maladies génétiques, l'amour ça ne suffit pas. 256 310 754 ≈ 38 900 000 ≈ 40 930 000
1990 7 et 8 déc. Claudia Cardinale Maladies génétiques : les prochaines conquêtes. ≈ 307 000 000 ≈ 46 840 000 ≈ 46 510 000
1991 6 et 7 déc. Jerry Lewis, Mireille Mathieu, Alain Delon et Ornela Mutti Recherche génétique : les moyens de comprendre, la volonté de guérir. ≈ 240 000 000 ≈ 36 600 000 ≈ 36 850 000
1992 4 et 5 déc. Barbara Hendricks Grâce à vous, c'est le printemps de la génétique. 309 850 461 47 236 398 ≈ 47 870 000
1993 3 et 4 déc. Michel Sardou Des gènes pour guérir. 358 930 312 54 718 573 ≈ 55 600 000
1994 2 et 3 déc. Pierre Perret Parole donnée. 375 270 865 57 209 675 ≈ 57 520 000
1995 8 et 9 déc. Serge Lama L'audace d'y croire. 377 263 191 57 513 403 ≈ 56 763 000
1996 6 et 7 déc. Thierry Lhermitte Un combat, des résultats - Téléthon 96, vous avez raison. 388 225 047 59 184 527 ≈ 56 872 000
1997 5 et 6 déc. Robert Hossein Gènes-médicaments - un progrès pour la vie. 394 922 149 60 205 494 ≈ 63 043 000
1998 4 et 5 déc. Michel Boujenah La Grande Tentative. 450 978 233 68 751 888 ≈ 70 449 000
1999 3 et 4 déc. Pierre Perret La Grande Tentative : les premiers essais. 461 408 790 70 341 317 71 417 798
2000 8 et 9 déc. Patrick Sébastien Un pas de géant. 501 749 612 76 491 235 79 640 119
2001 7 et 8 déc. Jane Birkin Accélérons. 502 103 704 76 545 216 81 188 013
2002 6 et 7 déc. Axelle Red Ensemble pour faire reculer la maladie. 561 372 933 85 580 752 91 546 548
2003 5 et 6 déc. Sandrine Kiberlain 2 jours qui comptent pour des années. 623 815 107 95 150 783 97 657 833
2004 3 et 4 déc. Gérard Jugnot Moi je me bats et avec toi je gagne. 645 290 103 98 373 842 104 678 697
2005 2 et 3 déc. Yannick Noah Toi et moi en guerre contre la maladie. 649 686 871 99 044 125 104 078 464
2006 8 et 9 déc. Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte C'était notre espoir, maintenant c'est une certitude. 665 616 498 101 472 581 106 696 532
2007 7 et 8 déc. Kad Merad et Liane Foly La maladie, je la regarde droit dans les yeux et je ne baisserai pas le regard. 631 215 194 96 228 136 102 315 233
2008 5 et 6 déc. Julien Clerc Sa force, c'est nous ! 624 471 884 95 200 125 104 911 383
2009 4 et 5 déc. Daniel Auteuil Tous plus forts que tout ! 591 066 815 90 107 555 95 200 117
2010 3 et 4 déc. Anne Roumanoff On a tous raison(s) d'y croire ! 594 068 618 84 076 371 90 756 400
2011 2 et 3 déc. Gad Elmaleh 25 ans... et bien des victoires plus tard ! 564 906 397 86 119 425 94 091 902
2012 7 et 8 déc. Franck Dubosc Oser vaincre ! 531 753 110 81 065 238 88 156 400
2013 6 et 7 déc. Patrick Bruel Le combat des parents, La vie des enfants 513 887 202 78 341 598 89 327 268
2014 5 et 6 déc. Garou

¹ En 2010, le compteur est resté en activité après la fin des trente heures de direct (à l'issue desquelles il affichait 84 076 371 € de promesses de dons).

Ce qui fait un total de 1 868 024 098 € de promesses de dons après l'édition 2013.

Ce qui fait un total de 1 930 747 793 € en somme collectée après l'édition 2013 (+ 3.35 % par rapport aux promesses de dons).

Évolution des sommes récoltées par le Téléthon par année, depuis 1987 (en euros)

Téléthon depuis 2004[modifier | modifier le code]

Téléthon 2004[modifier | modifier le code]

Le Téléthon 2004 s'est achevé le dimanche 5 décembre peu après 2h50, après 31 h 30 d'antenne sur France 2 après un long marathon télévisé à la place du Trocadéro à Paris.

Téléthon 2005[modifier | modifier le code]

Le Téléthon 2005 s'est achevé le dimanche 4 décembre vers 2 h 45, après 30 h d'antenne sur France 2. Il a mobilisé 90 000 bénévoles en plus des organisateurs dans 22 000 manifestations à travers la France et le direct a du avoir lieu au Grand Palais de Paris.

Téléthon 2006[modifier | modifier le code]

Un débat s'est ouvert à la suite de la réflexion du diocèse de Fréjus-Toulon quant à l'éthique du Téléthon : est-il acceptable de financer des recherches scientifiques qui utilisent des embryons humains[6] ? La réponse du Téléthon s'est limitée à ce qui est légal. Ce qui ne répond pas à la question, d'après les contradicteurs, qui pensent qu'une véritable réflexion sur ce sujet permettrait aux donateurs d'exercer leur générosité en toute connaissance de cause.

Le Téléthon 2006 a commencé le vendredi 8 décembre 2006 à 19 heures et s'est achevé après 30 heures d'émission précisément, le dimanche 10 décembre à 1 h 05 avec le même lieu qu'en 2004, la Place du Trocadéro à Paris.

La promesse de don fut de 101 472 581 € et il y eut 106 696 532 € de don reçu : un record

Téléthon 2007[modifier | modifier le code]

Le Téléthon 2007 a eu lieu au château de Vincennes du vendredi 7 décembre à 19 heures au dimanche 9 décembre 2007 à 1 h 50.

Ce marathon télévisuel se déploie sur tout le territoire à travers deux plateaux nationaux, à Paris et à Metz (samedi après-midi), et dans 13 villes ambassadrices France 3 qui rendront compte de la mobilisation populaire partout en France. L'affiche est différente de celle des années précédentes. Elle est composée principalement du slogan de cette édition « La maladie je la regarde droit dans les yeux et je ne baisserai pas le regard. » et en fond, la photo des yeux de la petite Julie, 8 ans, atteinte d'une maladie neuromusculaire. Cette édition est parrainée par Kad Merad accompagné de Liane Foly. Enfin, l'AFM a lancé, dès octobre, une campagne d'affichage pour recruter des organisateurs pour cette édition.

Évolution du compteur de promesses de dons (comparatif 2006/2007)

Heure Téléthon 2006 Téléthon 2007 Écart
21 h 3 048 332 € 3 009 531 € -1,3 %
23 h 7 053 767 € 6 260 034 € -11,3 %
1 h 9 013 828 € 7 644 884 € -15,2 %
3 h 9 400 000 € 8 054 641 € -14,3 %
5 h 9 500 000 € 8 152 614 € -14,2 %
7 h 9 717 794 € 8 181 222 € -15,8 %
9 h 12 451 831 € 9 800 000 € -21,3 %
11 h 15 138 075 € 13 240 854 € -12,5 %
Heure Téléthon 2006 Téléthon 2007 Écart
13 h 20 276 624 € 18 900 000 € -6,8 %
15 h 28 741 318 € 25 802 369 € -10,2 %
17 h 36 220 097 € 32 711 273 € -9,7 %
19 h 49 874 954 € 44 039 796 € -11,7 %
21 h 60 153 150 € 57 633 730 € -4,2 %
23 h 81 108 953 € 74 769 607 € -7,8 %
1 h 100 434 855 € 90 710 870 € -9,7 %
Final 101 472 581 € 96 228 136 € -5,2 %

Téléthon 2008[modifier | modifier le code]

La 22e édition du Téléthon a recueilli 95 200 125 euros de promesses de dons, au terme d'un marathon diffusé en alternance sur les chaînes publiques France 2 et France 3 le week-end du 5 décembre 2008. Le montant des dons du Téléthon 2008 est quasi-équivalent aux 96,2 millions d'euros promis en 2007. L'année précédente, les 96 228 136 euros de promesses de dons avaient abouti à une collecte finale de 102,3 millions d'euros, contre 106,7 millions en 2006.

Marathon de trente heures de direct, le téléthon 2008 avait pour parrain le chanteur Julien Clerc et pour porte-parole Thomas, un petit garçon de 8 ans atteint d'une myopathie qui le prive peu à peu de ses forces.

104 911 383 € : c’est le résultat final de l’édition 2008 du Téléthon, soit une concrétisation de plus de 110 % du compteur final, qui s’affichait, à la fin des trente heures d’émission, à 95 200 125 € de promesses de dons.

La collecte du Téléthon 2008 en détail :

  • Télématique : 57,7 M€, plus d’1 million de donateurs, dont 41,9 M€ via le 3637 et 15,8 M€ via internet ;
  • Animations sur le terrain : 41,7 M€, 22 000 animations partout en France et en Outre-mer ;
  • Partenaires : 5,5 M€, 80 partenaires nationaux (entreprises et fédérations).

Évolution du compteur de promesses de dons (comparatif 2007/2008)

Heure Téléthon 2007 Téléthon 2008 Écart
21 h 3 009 531 € 2 848 191 € -5,36 %
23 h 6 260 034 € 6 199 242 € -0,97 %
1 h 7 644 884 € 8 017 675 € +4,88 %
3 h 8 054 641 € 8 410 633 € +4,42 %
5 h 8 152 614 € 8 490 000 € +4,14 %
7 h 8 181 222 € 8 586 679 € +4,96 %
9 h 9 800 000 € 9 701 254 € -1,01 %
11 h 13 240 854 € 13 876 877 € +4,80 %
Heure Téléthon 2007 Téléthon 2008 Écart
13 h 18 900 000 € 19 852 410 € +5,04 %
15 h 25 802 369 € 26 561 072 € +2,94 %
17 h 32 711 273 € 33 748 923 € +3,17 %
19 h 44 039 796 € 44 103 562 € +0,14 %
21 h 57 633 730 € 58 431 430 € +1,38 %
23 h 74 769 607 € 75 581 170 € +1,08 %
1 h 90 710 870 € 92 023 606 € +1,45 %
Final 96 228 136 € 95 200 125 € -1,07 %

Téléthon 2009[modifier | modifier le code]

La 23e édition du Téléthon, parrainée par l'acteur Daniel Auteuil a lieu les 4 et 5 décembre au Pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne (94130) dans le Val-de-Marne (Île-de-France) et à Annecy (74000) dans la Haute-Savoie (Rhône-Alpes). Le slogan de cette année est « Tous plus forts que tout ». Comme ambassadeurs il y a Céleste (7 ans) et Léandre (10 ans). Le frère et la sœur sont tous deux atteints d'une même myopathie qui les prive, muscle après muscle, de leurs forces. Le « direct » s'est terminé vers 1 h 30.

Évolution du compteur de promesses de dons (comparatif 2008/2009)

Heure Téléthon 2008 Téléthon 2009 Écart
21 h 2 848 191 € 3 025 622 € +6,23 %
23 h 6 199 242 € 6 637 124 € +7,06 %
1 h 8 017 675 € 7 095 082 € -11,51 %
3 h 8 410 633 € 7 107 037 € -15,57 %
5 h 8 490 000 € 7 125 214 € -16,08 %
7 h 8 586 679 € 7 152 223 € -16,71 %
9 h 9 701 254 € 7 765 036 € -19,96 %
11 h 13 876 877 € 11 888 080 € -14,33 %
Heure Téléthon 2008 Téléthon 2009 Écart
13 h 19 852 410 € 17 828 494 € -10,20 %
15 h 26 561 072 € 23 856 494 € -10,18 %
17 h 33 748 923 € 30 697 041 € -9,04 %
19 h 44 103 562 € 39 868 426 € -9,60 %
21 h 58 431 430 € 55 555 994 € -4,92 %
23 h 75 581 170 € 73 444 192 € -2,82 %
1 h 92 123 606 € 88 001 255 € - 4,37 %
Final 95 200 125 € 90 107 555 € -5,35 %

Téléthon 2010[modifier | modifier le code]

La 24e édition du Téléthon a lieu les 3 et 4 décembre 2010 à Paris, Troyes, Pau et dans 12 autres villes ambassadrices[7]. Le slogan de cette année est « On a tous raison[S] d’y croire ». La marraine de ce Téléthon est Anne Roumanoff[8] et Juline, atteinte d’amyotrophie spinale, en est l'ambassadrice[9].

La mascotte du Téléthon 2010 s'appelle L'Eugène et a été imaginée par la société Atmedia[10]. Elle tire son nom des mots "Le gène" et sa forme du chromosome. Le "direct" s'est terminé à 2 h 05, le dimanche 5 décembre 2010, après plus de trente-et-une heures de « non-stop ». Le compteur indique alors 84 076 371 €. Il n'est bloqué qu'une semaine après la fin officielle du Téléthon, en raison des nombreux reports de manifestations sur le terrain à cause des conditions climatiques. Il indique alors 90 756 400 €[11].

Quelques jours avant cette 24e édition, le lancement du Généthon Bioprod a été annoncé le 30 novembre.

Outre la situation globale économique difficile, cette édition s'est tenue dans un contexte météorologique peu propice à la mobilisation sur le terrain. En effet, la France a été particulièrement touchée par le froid et la neige tout au long du marathon audiovisuel, ce qui a contraint l'annulation ou le report de certaines manifestations. Par ailleurs, les débats médiatiques autour de la place des associations à la télévision ont pu avoir un impact sur les dons effectués[réf. nécessaire].

Évolution du compteur de promesses de dons (comparatif 2009/2010)

Heure Téléthon 2009 Téléthon 2010 Écart
21 h 3 025 622 € 2 617 200 € - 13,50 %
23 h 6 637 124 € 5 050 597 € - 23,90 %
1 h 7 095 082 € 6 428 828 € - 9,39 %
3 h 7 107 037 € 6 502 831 € - 8,50 %
5 h 7 125 214 € 6 589 565 € - 7,52 %
7 h 7 152 223 € 6 651 077 € - 7,01 %
9 h 7 765 036 € 7 703 705 € - 0,79 %
11 h 11 888 080 € 11 425 214 € - 3,89 %
Heure Téléthon 2009 Téléthon 2010 Écart
13 h 17 828 494 € 16 606 668 € - 6,85 %
15 h 23 856 494 € 23 162 966 € - 2,91 %
17 h 30 697 041 € 29 536 399 € - 3,78 %
19 h 39 868 426 € 38 649 846 € - 3,06 %
21 h 55 555 994 € 51 672 101 € - 6,99 %
23 h 73 444 192 € 69 337 234 € - 5,59 %
1 h 88 001 255 € 78 680 269 € - 10,59 %
Final 90 107 555 € 84 076 371 € - 6,69 %

Téléthon 2011[modifier | modifier le code]

La 25e édition du Téléthon a lieu les 2 et 3 décembre 2011 aux Studios du Lendit à La Plaine Saint Denis.

Elle est diffusée sur l'ensemble des chaines du groupe France Télévisions : France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô et Outre-Mer 1re, assurant ainsi une continuité télévisuelle complète du début à la fin de l'édition. Le direct a commencé le vendredi 2 à 18 h 50 pour se terminer dimanche 4 vers 2 h 15.

Gad Elmaleh assure le parrainage aux côtés de Raphaël, enfant atteint de la myopathie de Duchenne. L'affiche de ce 25e Téléthon représente Raphaël au bord d'une plage déguisé en Superman. Elle fait référence à l'affiche du 1er Téléthon en 1987, qui représentait un jeune garçon au bord d'une plage, ayant ses pieds qui s'enfonce dans le sable (pour représenter la maladie). Le slogan est « 25 ans... et bien des victoires plus tard[12]».

Le montant des promesses de dons à la fin du direct est de 86 119 425 €, supérieur à celui de l'année précédente à la fin de l'émission mais inférieur au montant final des promesses du téléthon 2009.

Évolution du compteur de promesses de dons (comparatif 2010/2011)

Heure Téléthon 2010 Téléthon 2011 Écart
21 h 2 617 200 € 2 931 272 € + 10,70 %
23 h 5 050 597 € 5 060 817 € + 0,20 %
1 h 6 428 828 € 6 127 565 € - 4,69 %
3 h 6 502 831 € 6 200 177 € - 4,65 %
5 h 6 589 565 € 6 232 096 € - 5,42 %
7 h 6 651 077 € 6 325 089 € - 4,90 %
9 h 7 703 705 € 7 663 680 € - 0,52 %
11 h 11 425 214 € 11 452 526 € + 0,24 %
Heure Téléthon 2010 Téléthon 2011 Écart
13 h 16 606 668 € 16 821 596 € + 1,29 %
15 h 23 162 966 € 22 184 980 € - 4,22 %
17 h 29 536 399 € 29 724 248 € + 0,63 %
19 h 38 649 846 € 39 893 605 € + 3,22 %
21 h 51 672 101 € 52 154 686 € + 0,93 %
23 h 69 337 234 € 69 051 046 € - 0,41 %
1 h 78 680 269 € 82 322 361 € + 4,63 %
Final 84 076 371 € 86 119 425 € + 2,43 %

Téléthon 2012[modifier | modifier le code]

La 26e édition du Téléthon a lieu les 7 et 8 décembre 2012 aux Studios 107 à La Plaine Saint Denis ainsi que dans quatre villes ambassadrices  : Nice (Alpes-Maritimes), Dreux (Eure-et-Loir), Saint-Paul (La Réunion) et Moissac (Tarn-et-Garonne). Le slogan de cette année est « Oser Vaincre ! ». Le parrain de ce Téléthon est le comédien et humoriste Franck Dubosc[13].

Le 8 septembre 2012, place de la Bastille à Paris, un après-midi de mobilisation est organisé par l'AFM et France Télévisions pour le lancement médiatique de cette édition[14].

Le résultat final fut de 88 156 400 €

Évolution du compteur de promesses de dons (comparatif 2011/2012)

Heure Téléthon 2011 Téléthon 2012 Écart
21 h 2 931 272 € 2 867 570 € -2,17 %
23 h 5 060 817 € 4 100 082 € -18,98 %
1 h 6 127 565 € 5 023 759 € -18,01 %
3 h 6 200 177 € 5 275 691 € -14,91 %
5 h 6 232 096 € 5 380 695 € -13,66 %
7 h 6 325 089 € 5 432 928 € -14,11 %
9 h 7 663 680 € 6 289 210 € -17,93 %
11 h 11 452 526 € 8 500 420 € -25,78 %
Heure Téléthon 2011 Téléthon 2012 Écart
13 h 16 821 596 € 15 150 228 € -9,94 %
15 h 22 184 980 € 20 209 755 € -8,90 %
17 h 29 724 248 € 26 759 431 € -9,97 %
19 h 39 893 605 € 36 923 568 € -7,44 %
21 h 52 154 686 € 50 034 287 € -4,07 %
23 h 69 051 046 € 64 787 727 € -6,17 %
1 h 82 322 361 € 79 470 080 € -3,46 %
Final 86 119 425 € 81 065 239 € -5,87 %

Téléthon 2013[modifier | modifier le code]

La 27e édition du Téléthon a lieu les 6 et 7 décembre 2013 aux Studios 107 à La Plaine Saint-Denis avec Patrick Bruel comme parrain[15].

Cette année, il y a 5 familles ambassadrices pour ce Téléthon contrairement aux autres années.

Le résultat final fut de 89 327 268 €

Évolution du compteur de promesses de dons (comparatif 2012/2013)

Heure Téléthon 2012 Téléthon 2013 Écart
21 h 2 867 570 € 2 606 479 € - 9,11 %
23 h 4 100 082 € 4 600 936 € + 12,22 %
1 h 5 023 759 € 5 486 522 € + 9,21 %
3 h 5 275 691 € 5 667 308 € + 7,42 %
5 h 5 380 695 € N.C N.C *
7 h 5 432 928 € N.C N.C.*
9 h 6 289 210 € 6 611 155 € + 5,12 %
11 h 8 500 420 € 9 815 786 € + 15,47 %

* Non communiqué

Heure Téléthon 2012 Téléthon 2013 Écart
13 h 15 150 228 € 15 042 183 € - 0,72 %
15 h 20 209 755 € 20 544 580 € + 1,66 %
17 h 26 759 431 € 26 482 344 € - 1,04 %
19 h 36 923 568 € 36 048 006 € - 2,37 %
21h 50 034 287 € 48 623 827 € - 2,82 %
23h 64 787 727 € 62 839 978 € - 3,09 %
1h 79 470 080 € 73 625 145 € - 7,93 %
Final 81 065 236 € 78 341 598 € -3,36 %

Producteurs[modifier | modifier le code]

La musique du Téléthon[modifier | modifier le code]

La musique générique du Téléthon est une composition originale de Marc Goldfeder datant de 1987.

La chanson L'Appel du cœur (www.appelducoeur.com) en téléchargement gratuit, écrite et composée par Claude Pons en 1999, a fait l'objet de deux singles en 2001 et 2004.

La chanson Donnez-leur interprétée par Odréna et fil rouge du département de la Seine Saint Denis deux années de suite, en 2004 et en 2005, a fait l'objet de deux singles.

En 2009, Aimé Nouma a écrit Tous plus forts que tout, un slam reprenant le slogan de l'édition Téléthon de cette année.

En 2012, Julie Quintin chante Unissons-nous aujourd'hui.

En 2013, Patrick Bruel, Bénabar, Cali et Marina, une jeune femme atteinte d’amyotrophie spinale, chantent Arc-en-ciel. Le titre est téléchargeable sur iTunes au bénéfice du Téléthon.

Critiques formulées contre le Téléthon[modifier | modifier le code]

Débat sur les cellules souches[modifier | modifier le code]

Des évêques de France ont appelé en 2006 les fidèles à ne pas donner pour le Téléthon, car les fonds servent en partie à la recherche sur des cellules souches embryonnaires[16]. Dans une interpellation à l'Assemblée nationale, le 5 décembre 2006, le député socialiste Manuel Valls a violemment attaqué ces évêques, en demandant à l'Église de se taire[17]; ses opposants lui reprochent ne pas leur opposer une critique sur le fond. La plupart des hommes politiques ont défendu le Téléthon, évoquant souvent le principe de laïcité. L'Église catholique a jugé cette critique infondée, a revendiqué son droit à la liberté d'expression et a rappelé que son avis ne concerne que ses ouailles.

Dans son ouvrage intitulé Le vélo, le mur et le citoyen, le scientifique Jacques Testart reproche donc au Téléthon de ne pas mobiliser la solidarité en faveur de tous les handicaps :

« Depuis bientôt deux décennies, deux jours de programme d’une télévision publique sont exclusivement réservés chaque année à une opération remarquablement orchestrée, à laquelle contribuent tous les autres médias : le Téléthon. Ainsi, des pathologies, certes dramatiques mais qui concernent fort heureusement assez peu de personnes (deux ou trois fois moins que la seule trisomie 21 par exemple), mobilisent davantage la population et recueillent infiniment plus d’argent que des maladies tout aussi terribles et cent ou mille fois plus fréquentes. »

Critiques de Pierre Bergé[modifier | modifier le code]

En novembre 2009, Pierre Bergé, président du Sidaction[18], accuse le Téléthon de « parasiter la générosité des français[19] ». Line Renaud, vice-présidente de cette même association, interrogée par Europe 1, demande « au Téléthon de partager[20] ». Selon eux, pratiquement chaque année, toutes les ressources de l'AFM ne sont pas utilisées. Cela constitue une réserve nécessaire pour « pallier un éventuel échec du Téléthon[21] ». En 2008 des « produits financiers » ont rapporté 7,89 millions d'euros[22] en légère baisse à 6,60 millions en 2009[23], en grande partie causée par la baisse des dons et des reprises de réserves et provisions (investies sur des engagements pluriannuels) que ne compense pas la légère baisse des charges d'exploitation (survenue malgré la très légère hausse des charges de personnel), et par la hausse très sensible des charges exceptionnelles d'opérations de gestion (essentiellement des transferts de charge financière, en hausse de plus de 3 millions d'euros).

Le rapport financier de 2009 fait aussi apparaître pour la première fois les montants des engagements pluriannuels sur des projets stratégiques de recherche, à hauteur de 13,3 millions d'euros (qui devront être réalisés dans l'exercice 2010 qui est donc déjà bien entamé avant même le début de la collecte et nécessite le maintien de réserves couvrant un peu plus de la totalité du budget nécessaire pour l'exercice 2010).

Expérimentation animale[modifier | modifier le code]

L’AFM-Téléthon est accusée, par des groupes anti-vivisection, de financer des tests sur les animaux. Face à  ces accusations, l’association répond par son objectif premier qui est de combattre, grâce à la recherche et aux dons du Téléthon, les maladies rares qui touchent 3 millions de personnes en France. Et les résultats sont là : l’AFM a, par exemple, publié le 22 janvier dernier les résultats d’une thérapie génique, qui a permis de guérir des chiens atteints d’une grave myopathie. Dans le cadre de l’expérimentation animale, le Code de la Santé publique (article L.1121-2) implique des conditions très strictes dans la pratique de l’expérimentation sur les animaux et doit revêtir un caractère nécessaire et non remplaçable par toute autre méthode n’impliquant pas d’animaux[24],[25],[26].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. lci.tf1.fr - Les dons s'essoufflent pour le Téléthon - 5 décembre 2009
  2. Naissance du Téléthon français
  3. Augustin Scalbert, « Oui, le Téléthon verse bien de l'argent à France Télévisions », sur Rue89,‎ 17 janvier 2009 (consulté le 18 janvier 2009)
  4. http://www.afm-france.org/ewb_pages/c/communiques_de_presse.php – Communiqués de presse de l'AFM et rapports annuels
  5. http://www.ccomptes.fr/CC/documents/Fiches/DossierAfm.pdf – rapports de la Cour des comptes 2004 sur l'AFM.
  6. « France : « Téléthon : appel à la vigilance du diocèse du Var » », sur Catholique.org,‎ 9 novembre 2006 (consulté le 24 septembre 2010)
  7. « Au programme des villes ambassadrices », sur le site de l’AFM (consulté le 27 novembre 2010)
  8. « Communiqué de Presse pour le Téléthon 2010 », sur le site de l’AFM (consulté le 24 septembre 2010)
  9. « Juline, l'ambassadrice du Téléthon 2010 », sur le site officiel du Téléthon (consulté le 24 septembre 2010)
  10. « Atmedia, créateur de l’Eugène, mascotte du Téléthon 2010 », sur le site officiel d'Atmedia Communication (consulté le 3 décembre 2010)
  11. « Le compteur du Téléthon continue à grimper ! », sur le site de l’AFM (consulté le 8 décembre 2010)
  12. Source du parrain, slogan, affiche : Annonce faite aux Journées des Familles 2011 de l'AFM, le 25 juin 2011 à Paris
  13. Association française contre les myopathies (AFM), « Franck Dubosc, parrain du Téléthon 2012 », sur AFM-Telethon.fr,‎ 7 septembre 2012 (consulté le 7 septembre 2012).
  14. .Le direct avait eu lieu dans un bus qui circulait dans Paris et le grand direct avait eu lieu au studio 101 de la Plaine Saint-Denis. Association française contre les myopathies (AFM), « Ensemble, osons prendre la Bastille », sur AFM-Telethon.fr,‎ 20 juillet 2012 (consulté le 7 septembre 2012).
  15. http://www.francetvinfo.fr/culture/tv/video-l-appel-de-patrick-bruel-parrain-du-telethon_475948.html
  16. Sophie De Ravine, « La polémique enfle entre l'Église et le Téléthon », Le Figaro,‎ 15 octobre 2007 (consulté le 25 juin 2008)
  17. « Questions au gouvernement du 5 décembre 2006 », sur le site de l'Assemblée nationale (consulté le 25 septembre 2010)
  18. Page d’accueil du sidaction
  19. David Abiker, « Pierre Bergé et ses combats », sur France Info,‎ 20 novembre 2009
  20. Laure Dautriche et Patrice Thomas, « Line Renaud : « Je demande au Téléthon de partager » », sur Europe 1,‎ 23 novembre 2009
  21. Selon l'AFM, dans le Rapport de la cour des comptes 2004, pages 152-153
  22. Rapport d'activité de l'AFM 2008, page 99.
  23. Rapport d'activité de l'AFM 2009, page 74.
  24. http://extranet.inserm.fr/recherche-pre-clinique/l-experimentation-animale/conditions-de-legalite-de-l-experimentation-animale Condition de légalité de l’expérimentation animale
  25. http://extranet.inserm.fr/recherche-pre-clinique/l-experimentation-animale/la-regle-des-3-r-reduire-raffiner-remplacer
  26. http://www.afm-telethon.fr/actualites/efficacite-therapie-genique-demontree-dans-modeles-myopathie-rare-severe-2540 Thérapie génique efficace sur des animaux