Téléporteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le téléporteur est probablement le gadget technologique le plus emblématique de l'univers de science-fiction de Star Trek, en effet, c'est la seule série à avoir fait de la téléportation un moyen de transport courant.

En théorie, le téléporteur scanne un objet et enregistre sa structure dans une « mémoire tampon », le désassemble en particules élémentaires, fait transiter ces particules le long d'un rayon d'énergie jusqu'à un endroit défini et les y rematérialise selon le schéma enregistré dans sa mémoire tampon. Les téléporteurs ont une portée limitée, et ne peuvent passer au travers d'un bouclier, même lorsque l'on en possède la fréquence.

Une téléportation s'effectue normalement depuis une plate-forme de téléportation vers une position donnée, ou depuis une position donnée vers une plate-forme de téléportation. Une téléportation site-à-site s'effectue depuis une position jusqu'à une autre position sans rematérialisation intermédiaire sur une plate-forme de téléportation. Cette manœuvre est coûteuse en énergie et n'est donc utilisée qu'en de rares occasions.

Cette technologie, qui est devenue l'emblème de la série, ne doit son existence qu'à une question de budget : la série n'avait pas les moyens de financer l'effet spécial consistant à faire atterrir puis redécoller une navette à chaque épisode. L'idée du téléporteur qui, du point de vue des effets spéciaux, n'est qu'un simple collage, est donc née.

Mais comme souvent dans Star Trek, quand une bonne idée est lancée, elle est largement exploitée. Ainsi, ce qui n'était au début qu'un simple raccourci budgétaire est rapidement devenu le centre de plusieurs épisodes : accidents de téléporteurs qui dédoublent un personnage, ou qui l'envoient dans un univers parallèle, etc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]