Formation ouverte et à distance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Télé-enseignement)
Aller à : navigation, rechercher
Enveloppe Educatel

La formation à distance, l'enseignement à distance ou formation ouverte et/ou à distance (FOAD) désigne l'ensemble des dispositifs de formation à distance que cela soit les cours par correspondance, les MOOC ou les formation en ligne. Elle s'applique tant à la formation continue qu'à la formation initiale, tant de manière individuelle que collective. Ces formations utilisent de plus en plus les outils numériques et les moyens de l'Internet.

Si la formation à distance peut répondre à des situations d'éloignement géographique avec la formation souhaitée, elle peut également être mise en avant pour les situations de handicap, la formation ne nécessitant pas de travaux pratiques, de non disponibilité horaire pour la personne souhaitant suivre une formation, de contraintes financières, etc. Elle peut concerner tant des élèves, des étudiants, des personnes en période d'inactivité que des personnes en période d'activité.

Les formations à distance se caractérisent souvent par leur flexibilité qui permet de les désigner comme "ouvertes". L'apprenant peut parfois gérer, de manière autonome, le temps consacré à son apprentissage et peut choisir d'entrer ou de sortir librement d'un dispositif. En outre, une formation est "ouverte" dans la mesure où elle est facilement accessible matériellement. Enfin, la formation "ouverte" se veut accessible au plus grand nombre, et à toute personne souhaitant suivre une formation.

Le tutorat, l'apprentissage et des séances de cours traditionnels en salle peuvent y être associés. Il existe des tutorats à distance.

Formation par coorespondance[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cours par correspondance.

Dans le cadre des cours par correspondance, la personne doit disposer d'une adresse pour recevoir les documents (DVD, livres, logiciels) et retourner ses travaux pour correction en utilisant un service de transport du courrier. La formation est alors effectuée en différé, de manière asynchrone.

Formation en ligne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Formation en ligne.

Ce type d'enseignement est récent (apparu dans les années 1990). Il a été permis par les progrès de l'informatique associés à ceux des moyens de télécommunication (téléphonie, visioconférence, Internet et courrier électronique, forum de discussion, messagerie instantanée...).

La formation en ligne permet aux enseignants d'envoyer des documents aux étudiants de manière simultanée, peu importe la distance. L'élève peut télécharger ou consulter en ligne des supports divers. Le cours peut offrir une plus grande interactivité, ce moyen permettant aux étudiants d'avoir des échanges en direct pour poser des questions ou y répondre. L'apprentissage à distance est donc un nouveau moyen pour augmenter la participation et la compréhension des étudiants.

Cela nécessite l'utilisation et souvent la possession d'un moyen de se connecter à l'Internet, mais permet l'accès en temps réel à de nombreux contenus selon les technologies utilisées sur la plate-forme pédagogique. Les organismes de formation à distance proposent souvent un accès à des vidéos et proposent des dispositifs en direct (chat, voip, visioconférence) selon une plage horaire bien définie.

Selon le cadre des cours, la personne peut avoir accès à de nombreux contenus et services mis à disposition par l'utilisation de nombreuses technologies de gestion de l'information (GED,CMS) et de communication (Messagerie), de partage d'information (Groupware, wiki, blog, syndication RSS), de l'organisation du temps/personnes/lieu (calendrier) et la prise en compte des demandes de l'apprenant (CRM). Un LMS a pour but de fournir la structure de base autour de laquelle seront liés des services propres à chaque contexte d'apprentissage.

Les principaux intérêts aux développements des formations en ligne sont: le coût, l'absence de contrainte géographique, les disponibilités horaires, une meilleure communication entre l'enseignant et l'étudiant, un suivi. L'emploi du télé-enseignement est apparu rapidement dans l'étude des langues. Grâce à l'informatique et au téléphone, il est possible de pouvoir suivre un cours en temps réel avec un enseignant. Il est devenu possible d'acquérir des compétences grâce à des formations non diplômantes, comme la comptabilité, et l'emploi d'outils (traitement de texte, tableur, ...).

Modalités de formation[modifier | modifier le code]

La formation à distance englobe des formations parfois très différentes. On distingue généralement 3 modalités de formations, certains auteurs en comptent 4 voire 5. Le point commun des différentes réflexions sur ces modalités de la formation à distance est qu'elles portent le curseur de l'analyse sur un axe présentiel - distance:

Le présentiel réduit

Il s'agit d'une forme très ouverte de FOAD puisqu'une majeure partie des apprentissages se font à distance. Il y donc une grande souplesse dans la gestion des temps d'apprentissage : l'apprenant choisit selon ses disponibilités, les moments qu'il consacre à la formation. Cette modalité semble donc assez adaptée aux salariés en reprise d'étude par exemple. Les locaux du centre de formations ne sont qu'occasionnellement utilisés. Apprenants et enseignants doivent maîtriser parfaitement les outils de e-learning (forum, mail etc...) et bénéficier d'un accès internet. L'apprenant devra également mobiliser une grande autonomie dans la gestion du travail. Avec le présentiel réduit, il est moins question d'envisager une simple transmission d'informations mais plutôt de créer des « conditions pédagogiques et organisationnelles favorables à l'apprenant » (Collectif de Chasseneuil (2001). Accompagner des formations ouvertes. Paris : L’Harmattan. Page 53). Le métier d'enseignant formateur doit être repensé pour s'adapter à cette modalité. Le volontariat semble donc un prérequis essentiel de l'engagement pour l'apprenant comme pour l'enseignant formateur. Certains risques sont inhérents à ce type de modalité où le paradigme dominant est l'autoformation : sentiment d'isolement, découragement, décrochage et abandon. Des stratégies d'étayages peuvent limiter ces risques. Il s'agit par exemple de créer une communauté d'apprenants via un ENT ou d'organiser un tutorat :

  • Le Tutorat peut prendre des formes synchrones (téléphone, visioconférence, classe virtuelle, chat) ou asynchrone (mail, forum de discussion, bureau virtuel).
  • Organiser une communauté d'apprenants peut également limiter les risques de décrochage. La communauté peut se retrouver sur un ENT dédié aux apprentissages et déclencher des phénomènes d'émulation, de stimulation, de création de réseau etc...
  • Enfin, quelques rencontres en présentiel pourront avoir plusieurs avantages : dynamiser la communauté, insister sur des points essentiels ou difficiles du cours, vérifier les apprentissages en mettant en place des mises en situations concrètes, des travaux dirigés etc...
Le présentiel amélioré

Il est ici question d'une forme hybride de FOAD où la diffusion des connaissances, et éventuellement leur évaluation, s'opèrent de manière relativement égale sur le double canal présentiel/distance. On retrouve ici des points communs à la modalité « présentiel réduit » : mise en place d'un ENT avec un éventuel tutorat, utilisation des outils de e-learning (forum, mail, chat, podcast, etc.) et usage impératif d'internet. La création et l'animation d'une communauté d'apprenants est un facteur de réussite indéniable. Les parties de cours diffusées par internet prennent une forme plus évoluée qu'un manuel classique : vidéo, quiz, exercices, cas pratiques ou tout autre élément téléchargeable. Comme en présentiel réduit, le métier d'enseignant formateur doit être repensé pour créer des « conditions pédagogiques et organisationnelles favorables à l'apprenant » (Carré 2001 page 53). Les locaux seront toutefois utilisés de manière plus intense lors de rassemblements. Dans ces parties présentielles de la formation, des documents plus traditionnels peuvent être utilisés (polycopiés). Tout en laissant une certaine autonomie dans la gestion du temps de travail de l'étudiant, le présentiel amélioré permet d'endiguer, dans une certaine mesure, les risques d'abandon. Les temps de présentiel permettent de baliser les apprentissages (le cursus est organisé en séquences) et offre une possibilité de soutien direct, individuel et régulier des parcours. Cependant, pour les apprenants salariés, la présence régulière dans les locaux de formation peut présenter des difficultés : un aménagement du temps de travail professionnel constitue un avantage.

Le présentiel enrichi

Les temps de formation en présentiel concentrent ici le cœur des apprentissages, on reste donc dans des pratiques pédagogiques plus classiques : unité de temps et de lieu pendant la formation entre enseignants et étudiants (les locaux de formation sont donc utilisés de manière assez soutenue). L'apprenant doit faire preuve d'une grande disponibilité vis-à-vis de la formation. Une activité professionnelle conjointe à la formation est très difficile. Les outils de e-learning sont utilisés, en général pour approfondir ou illustrer le cours. Il convient donc de distinguer, au stade de la conception de la formation, ce qui est essentiel et ce qui est enrichissement. Mais globalement, enseignants et élèves subissent moins de perturbations en présentiel enrichi qu'en présentiel réduit ou amélioré : les pratiques du présentiel enrichi sont plus traditionnelles. La mise en place d'un ENT est possible mais les temps de présentiel laissent en général la possibilité aux étudiants de s'échanger mail, téléphone voire de constituer des groupes par affinité et de travailler sur des outils qu'ils utilisaient avant l'entrée en formation (mail perso, réseau sociaux, etc.). Cependant, la mise à disposition de cours sous forme de diaporama par exemple sur l'ENT semble aujourd'hui incontournable. Une grande partie des formations universitaires sont aujourd'hui construites sur ce modèle. Les risques liés au présentiel réduit sont ici relativement maîtrisés par un suivi régulier, même si le risque d'abandon reste grand, en première année universitaire par exemple.

Les avantages et les inconvénients[modifier | modifier le code]

Ce mode d'apprentissage peut être un inconvénient ou un avantage selon la personnalité et la maturité, l'autonomie, la sociabilité de l'apprenant en dehors des facteurs liés au budget, à la distance et à l'emploi du temps de celui-ci.

Avantages (pour l’organisme et le participant)[modifier | modifier le code]

  • Approche pragmatique des sujets de formation ;
  • Échanges d’expérience ;
  • Configuration du programme à la carte ;
  • Aucune perturbation liée à l’absence du personnel.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

  • Manque de contact humain ;
  • Nécessité d'une bonne motivation, d'une discipline de travail soutenue.

Utilisation en France[modifier | modifier le code]

  • L'éducation nationale

Le Centre national d'enseignement à distance (CNED) concerne notamment élèves ne pouvant suivre une scolarité « classique », l'Éducation nationale par le CNED délivre des formations allant de la grande section de maternelle au baccalauréat. Le Cned offre également la possibilité de suivre des enseignements plus spécialisés et permet ainsi de se former tout au long de la vie.

  • Les alternatives au CNED

Depuis quelques années, le soutien scolaire à distance se développe soit par des cours et des exercices interactifs en ligne comme le propose gratuitement l'association Sesamath (uniquement pour les mathématiques) ou encore Maxicours, soit par des cours en ligne et en direct comme le propose Channel Progress[1] depuis 2010. Il existe aussi des spécialistes de l'apprentissage des langues à distance par télé-enseignement comme Telelangues ou elycee pour le développement du français à l'étranger. Depuis 2009, le premier établissement d'enseignement à distance en direct par Internet pour le secondaire a été créé : l'École Française en Ligne. Il s'agit d'un collège et d'un lycée qui propose aux enfants déscolarisés par contrainte ou par choix tous ses cours par télé-enseignement.

  • L'enseignement supérieur

Suite au développement des nouvelles technologies, un rapide développement du télé-enseignement auprès de l'enseignement supérieur est apparu. Auparavant, les formations étaient limitées à certains domaines de l'enseignement supérieur comme le droit, les lettres. L'apparition du télé-enseignement permit de rendre accessibles des formations techniques comme l'informatique, les mathématiques, la physique...

L'enseignement à distance fut encouragé par le ministère de l'Éducation nationale par la création de la FIED qui vise à regrouper les Centres de Télé-Enseignement Universitaires (CTEU), les Services d'Enseignement à Distance (SEAD)... Il existe une Fédération Interuniversitaire de l’Enseignement à Distance[2] et un Centre de Ressources et d’information sur les multimédias dans l’enseignement supérieur (CERIMES) [3].

Le CNAM propose à travers le CNED, des formations diplômantes de l'INTEC. Il propose aussi d'accéder à une partie de ses formations à travers sa plateforme numérique nommée Pleiad. En 2008, il est possible d'accéder à des formations allant du DAEU jusqu'au Master.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Référentiel de bonnes pratiques de la FOAD, AFNOR/FFFOD
  • Collectif de Chasseneuil (2001). Accompagner des formations ouvertes. Paris, L’Harmattan.
  • Bellier, S. (2001). Le e-learning. Paris, éditions Liaisons.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]