Télèphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Télèphe (homonymie).
Hercule et Télèphe, copie romaine d'un original grec, musée du Louvre

Dans la mythologie grecque, Télèphe (en grec ancien Τήλεφος / Tếlephos) est le fils d'Héraclès et d'Augé, fille d'Aléos, roi de Tégée en Arcadie. La ville de Pergame, en Mysie (Asie mineure), le revendique comme son fondateur. Sa geste héroïque est à la fois complexe et mal connue.

Légende[modifier | modifier le code]

Aléos, roi de Tégée en Arcadie, est prévenu par un oracle contre la naissance d'un petit-fils. Il fait donc de sa fille Augé une prêtresse d'Athéna, vouée à la chasteté. Violée par Héraclès, qui avait trop bu, elle donne naissance à Télèphe. Découverte, elle est abandonnée à la mer dans une barque, cependant que Télèphe est exposé sur le mont Parthénion. En fait, Augé est recueillie par Teuthras, roi de Mysie, et Télèphe élevé par un berger. Devenu adulte, Télèphe retrouve son père et part en Mysie où il rencontre sa mère. Choisi pour roi par la population, il repousse le premier débarquement des Achéens venus assiéger Troie mais arrivés par erreur en Mysie. Cependant, il trébuche sur une vigne suscitée par Dionysos et est frappé par la lance d'Achille. À ce moment, les argiens, informés de la nature de leur ennemi, lui envoient comme émissaire Tlépolème, son propre frère. Liés par son mariage à Astyoche, un princesse troyenne, il ne peut accepter l'offre de son frère de le suivre a la guerre. Informé plus tard par un oracle que sa blessure ne peut être guérie que par la lance d'Achille, Télèphe s'introduit déguisé chez les Grecs, à Argos, prend le jeune Oreste en otage et est finalement guéri. En échange, il explique aux Achéens le chemin vers Troie.

Il s'agit là de la version la plus connue de la légende, mais il existe de très nombreuses variantes. Selon le Catalogue des femmes, attribué à Hésiode, Augé est adoptée sur ordre divin par Teuthras, roi de Mysie. Héraclès visite ce dernier alors qu'il vient chercher les chevaux que lui a promis Laomédon.

Selon Pausanias, citant probablement Hécatée de Milet, Augé est séduite par Héraclès et donne naissance à Télèphe. Furieux, Aléos enferme mère et enfant dans un coffre qu'il fait jeter à la mer. Le coffre est conduit par les flots jusqu'en Asie mineure, où il est recueilli Teuthras. Celui-ci épouse Augé et adopte Télèphe.

Selon le prologue du Télèphe d'Euripide, seule partie que nous ayons conservée, Augé donne naissance à Télèphe près du mont Parthénion. Mère et fils sont ensuite séparés avant de se retrouver en Mysie.

Représentations artistiques et littéraires[modifier | modifier le code]

Bas-relief de Télèphe trouvé à Herculanum

Télèphe est le héros de deux tragédies d'Eschyle, Les Mysiens et Télèphe, qui traitent de la blessure de Télèphe et de son voyage à Argos. Il est probable qu'une troisième pièce ait été rédigée sur le même sujet, mais aucun titre pertinent n'a été conservé. Dans Les Acharniens, Aristophane raille le Télèphe : il montre son héros cherchant au magasin d'accessoires les guenilles de Télèphe pour plaider sa cause, et prend peu après en otage un sac de charbon, parodie de la prise en otage d'Oreste par Télèphe.

Sa geste héroïque est représentée dans la cour intérieure du Grand Autel de Pergame ; elle comprend des scènes inconnues par ailleurs. Sans doute se conforme-t-elle à une œuvre de cour. Sur les vases, l'épisode de la prise en otage est souvent représenté. Sa variante burlesque est tout aussi populaire.

Un bas-relief représentant Télèphe a été retrouvé dans les fouilles d'Herculanum, dans une luxueuse maison à laquelle il a donné son nom.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :