System of a Down

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis System Of A Down)
Aller à : navigation, rechercher

System of a Down

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

System of a Down en tournée aux États-Unis en août 2012.

Informations générales
Surnom SOAD, System
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Arménie Arménie
Genre musical Metal alternatif, rock progressif, hard rock, musique expérimentale
Années actives 19932006
Depuis 2010
Labels Sony BMG, American, Columbia
Site officiel systemofadown.com
Composition du groupe
Membres Daron Malakian
Serj Tankian
Shavo Odadjian
John Dolmayan
Anciens membres Andy Khachaturian
Logo

System of a Down (parfois abrégé en SOAD ou System) est un groupe de rock américain, originaire de Californie, formé en 1994. Le groupe est actuellement composé de quatre membres, tous d'origine arménienne : Daron Malakian, Serj Tankian, Shavo Odadjian, et John Dolmayan.

Le groupe rencontre un succès commercial considérable au fil de la sortie de ses cinq albums studios, trois d'entre eux ayant atteint la première place du Billboard 200. System of a Down est nommé pour quatre Grammy Awards, et remporte en 2006 celui de la meilleure performance hard rock avec le single B.Y.O.B.. La formation indique se mettre en pause en août 2006. Les membres du groupe se lancent alors dans des projets parallèles : Daron Malakian et John Dolmayan forment le groupe de metal alternatif Scars on Broadway, Serj Tankian se lance dans une carrière solo marquée par la sortie de cinq albums studios à ce jour, tandis que Shavo Odadjian fonde Achozen avec le rappeur RZA. Le groupe annonce sa réunion en novembre 2010 après quatre ans d'inactivité musicale collective, prévoyant une tournée mondiale de trois ans, où ils se produisent dans le cadre de nombreux festivals de rock prestigieux, dont Rock in Rio, Rock am Ring ou encore le Download Festival.

Biographie[modifier | modifier le code]

System of a Down (1994–2001)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : System of a Down.

C'est en 1994 que Soil, groupe formé en 1992 et qui n'avait produit aucun album et fait très peu de concerts, le groupe fondé par Serj Tankian, devient System of a Down. Le nom est tiré d'un poème de Daron Malakian, Victims of a Down. Dès son premier album éponyme en 1998, le groupe connait un certain succès. Leurs paroles engagées ont fait rapidement d'eux les porte-drapeaux de grandes causes, notamment la reconnaissance du génocide arménien. Des chansons comme Sugar (qui devient l'hymne du groupe avec Chop-Suey) et Spiders sortent en single. L'album est certifié disque de platine (1 000 000) aux États-Unis.

Toxicity (2001–2002)[modifier | modifier le code]

C’est en 2001, avec la sortie de Toxicity, que le groupe se révèle au grand public. L’album est porté par le tube Aerials, dont le clip est réalisé par Shavo Odadjian, le bassiste du groupe, de même que par la célèbre chanson Chop Suey!. Les chansons de Toxicity sont les plus souvent jouées sur scène lors des concerts, notamment avec Bounce, Prison Song, Psycho, Deer Dance ou Needles. L’album se vend[Quand ?] à plus de 3 millions d'exemplaires aux États-Unis et 12 millions dans le monde entier.

Steal This Album! et pause (2002–2005)[modifier | modifier le code]

Plusieurs morceaux composés pour Toxicity mais n'ayant pas été retenus sur l'album ont commencé à circuler sur Internet fin 2001. Le groupe annonça que les versions des titres qui circulaient n'étaient pas des versions définitives et sortit Steal This Album! en 2002, album composé de versions finales de la plupart des morceaux en question, mais aussi de nouveaux titres. Cet album est sorti simultanément dans cinq éditions différentes, dont seul le design de la pochette varie. Quatre de ces éditions sont des éditions rares. L'album a été certifié platinium (1 000 000 d'unités vendues) aux États-Unis.

Pour beaucoup le nom de l'album est perçu comme une preuve de cynisme et de démagogie, pour d'autres c'est une référence à Steal This Book, écrit par Abbie Hoffman, leader radical du mouvement hippie. Après la sortie de l'album, le groupe arrête les grosses tournées et fit très peu de concerts entre 2003 et 2005

Mezmerize/Hypnotize (2005–2006)[modifier | modifier le code]

System of a Down, au Download Festival, en mai 2005.

En 2005, après une période de quasi-silence de 3 ans, System of a Down décide d'expérimenter un nouveau concept : le double album qui sort en deux temps. Après avoir été repoussée de plus de six mois, la première partie, Mezmerize, est finalement sortie en mai 2005, soutenue par la chanson Cigaro (un extrait offert aux internautes), et son premier single, B.Y.O.B.. L'album s'est quant à lui classé en bonne place de nombreux hit-parade à travers le monde[1]. L'album s'est vendu a plus de 10 millions d'exemplaire dans le monde dont un million aux États-Unis.

Le clip de B.Y.O.B est réalisé par Jake Nava. Hypnotize, la deuxième partie, est sortie six mois plus tard, le 22 novembre. Son packaging particulier lui permet de s'imbriquer avec la pochette de Mezmerize, qui forment alors un véritable double album. On retrouve également cette volonté de cohérence dans les chansons. Par exemple, la première chanson de Mezmerize se nomme Soldier Side – Intro. D'une très courte durée, elle laisse son sens en suspens jusqu'à Soldier Side, la dernière chanson de Hypnotize. La jonction des deux pochettes nous permet de comprendre le dessin (à droite sur Mezmerize, à gauche sur Hypnotize et au centre des deux albums, qui crée alors des visages. Les visages s'opposent entre Mezmerize et Hypnotize. L'union visuelle se rend aux dessins sur et sous les CD (sur Mezmerize nous avons un œil-cadran, alors qu'en dessous nous trouvons un crâne-cadran, et c'est l'inverse pour Hypnotize). L'album s'est vendu à 8 millions d'exemplaires dans le monde dont 1 million aux États-Unis[réf. nécessaire].

Le groupe gagne en popularité grâce au single Lonely Day. Le rôle de Daron Malakian devient plus important dans Mezmerize et Hypnotize. Il écrit aussi maintenant la plupart des textes, s'arroge l'écriture des parties de guitare basse et les joue en studio d'enregistrement, et un bon quart des parties chantées. Il ne se cache pas de l'importance de sa contribution aux albums en spécifiant tout de même à quel point les autres membres du groupe sont impliqués dans le processus créatif. On peut cependant voir qu'en live, il prend beaucoup plus la parole et attire l'attention.

Inactivité (2006–2010)[modifier | modifier le code]

Daron Malakian, le guitariste du groupe, annonce officiellement qu'après l'Ozzfest, System of a Down se séparerait temporairement. Daron estime alors que la pause durerait sans doute quelques années. Serj Tankian se lance dans une carrière solo, Shavo Odadjian a formé le groupe Achozen avec RZA du Wu-Tang Clan et Daron Malakian a formé Scars on Broadway avec John Dolmayan. Le groupe s'unit pour un soir, sans Serj Tankian, au Roxy Halloween 2009 pour chanter 3 chansons : Suite-Pee (chanson du premier album), They Say (une chanson de ||Scars on Broadway]]) et une chanson inconnue[2]. Franky Perez de Scars on Broadway joua avec eux[3]. Le 20 novembre 2009, le groupe, encore une fois sans Serj Tankian, rejoignit les Deftones sur scène au Avalon de Hollywood lors du concert de solidarité au bassiste Chi Cheng et jouèrent Aerials et Toxicity[4].

Retour sur scène (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Le 28 novembre 2010, System of a Down annonce officiellement sur son site Internet que le groupe se reformera pour une tournée européenne en juin 2011 qui passera par Bercy les 6 et 8 juin (à savoir que suite à une vente de places qui aurait duré quelques minutes pour le 6 juin la date du 8 juin est ajouté). Juste avant les deux concerts en France, Shavo est interviewé par le magazine Bassist, et répond alors à la question d'un éventuel nouvel album : « Nous ne resterons ensemble que si nous sommes heureux ensemble. Si tout se passe bien, nous ferons un nouvel album ! Je croise les doigts ! »

Le groupe continue sa tournée européenne (on notera le passage à Rock am Ring), et passe en Amérique du Sud, notamment à Rock in Rio. Les setlists sont revues mais restent sensiblement semblables aux setlists de 2006. Le 7 octobre 2011, le groupe annonce via Facebook une tournée de cinq dates en Australie. Pour 2012, System of a Down a été annoncé pour le Heavy MTL Festival à Montréal (Québec). Les rumeurs sur un nouvel album s'intensifient mais Serj Tankian affirme en mai 2012 que le groupe n'a pas prévu d'enregistrer de nouveau disque cette année là [5]. System of a Down était à l'affiche de l'édition 2013 de Rock en Seine, en France.

Une date unique de concert est prévue en France en 2015 : le 14 avril à la Halle Tony Garnier, à Lyon[6].

Projets parallèles[modifier | modifier le code]

En parallèle au groupe, ses membres mènent tous des projets de leur côté.

Serj Tankian fait partie d'Axis of Justice, organisation militante (s'articulant autour d'une émission de radio) avec Tom Morello, quant à lui guitariste de Rage Against the Machine. Sont issus de cette union une tournée de financement et un album. En 2000 il participe au titre Patterns de l'album solo de Tony Iommi, le guitariste de Black Sabbath. Il fait l'album Serart avec Arto Tuncboyaciyan en 2003), disque issu du mélange des genres du chanteur et du multi-instrumentaliste arménien et auquel Shavo Odadjian, le bassiste de System of a Down, a un peu participé. En 2005, il a également travaillé avec le guitariste Buckethead en produisant l'album Enter the Chicken sous son label Serjical Strike et en chantant deux des chansons de l'album. Tankian collabore avec les Deftones sur le morceau Mein de leur album Saturday Night Wrist, sorti en 2006. En août 2006, Catherine Ringer annonce sur France Inter que le groupe a enregistré une chanson avec Serj Tankian. Le morceau s'intitule Terminal Beauty et est extrait de Variety, le dernier album des Rita Mitsouko. Selon le magazine Rock Mag, la seule condition imposée par Serj était de ne pas en faire un single.[réf. nécessaire] L'album solo de Serj Tankian, Elect the Dead, sort le 23 octobre 2007. Son deuxième album solo Elect the Dead Symphony sort le 9 mars 2010, reprise des chansons du même album (et trois inédits comme Gate 21 qui est également présente sur le troisième album, Imperfect Harmonies), The Charade et Blue reprise d'une chanson apparue dans les démos de System Of A Down)) avec l'orchestre Auckland Philharmonia Orchestra. Le troisième album, Imperfect Harmonies, est sorti le 21 septembre 2010, jour de la fête nationale en Arménie. Tankian travaille également avec le groupe Hed PE sur le morceau Feel Good dans lequel il chante. Son troisième album solo Harakiri est sorti le 10 juin 2012 et une tournée est dédiée à cet album, la date française est le 19 octobre 2012 au Zénith de Paris.

Daron coproduit l'album Death Before Musick du groupe Amen et produit l'album Lynch the Weirdo de Bad Acid Trip, tous les deux sortis en 2004. Après la séparation du groupe, Daron Malakian et John Dolmayan ont formé Scars on Broadway. En studio, Daron enregistre tous les instruments à part la batterie, qui est enregistrée par John, et compose tous les titres. En concert, John et Daron sont accompagnés de 3 autres musiciens, Franky Perez à la guitare rythmique et chœurs, Danny Shamoun au clavier et à la percussions, et enfin Dominic Cifarelli à la basse ; Daron est alors le chanteur et guitariste solo. Le groupe sori son premier album en 2008. Le premier single est They Say suivi de World Long Gone. À noter qu'en 2003, Daron et John avaient enregistré des démos sous le nom Scars on Broadway avec un certain Greg Kelso à la guitare rythmique, mais, en 2007, une lettre déclarant que ces démos ne sont en aucun cas affiliées à Scars on Broadway telle qu'elle existe aujourd'hui mais à un projet dissous quatre ans plus tôt, est publiée sur le site du groupe. Le groupe est en pause de 2008 à 2010. Le 29 juillet 2010, le groupe sort un nouveau morceau, Fucking. Le clip sort le 14 mars 2011, il est réalisé par Greg Watermann, photographe de System of a Down. Il est tourné durant le concert du 20 août 2010. On voit également la présence de Shavo dans le clip. Daron Malakian participe également à l'album Rise Up de Cypress Hill, sorti en 2010, sur la chanson Trouble Seeker. En mai 2014, on le retrouve également sur l'album The Hunting Party de Linkin Park sur le titre Rebellion.

Shavo Odadjian forme avec RZA du groupe Wu Tang Clan, le groupe Achozen. Shavo y compose la musique, écrit certains textes et joue de la basse. Ce projet s'articule autour d'une histoire dans laquelle le rappeur exposerait sa poésie sur une trame musicale, principalement occupée par une basse 6 cordes sans frettes.

Style musical[modifier | modifier le code]

La variété stylistique et le niveau d'expérimentations[7] dans la musique de System of a Down l'a rendu difficile à classer. Le style de la musique du groupe est très particulier et a été classé dans le metal alternatif[8], rock alternatif[9], art rock[10],[11], rock expérimental[12],[13], hard rock[8],[14], heavy metal[8], nu metal[15],[16], metal progressif[17],[18] et rock progressif[19],[20]. Pour les membres du groupe, leur musique n'appartient à aucun genre[21],[22],[23].

System of a Down utilise de nombreux instruments, parmi lesquels mandolines électriques, ouds, sitars, cithares, guitares barytones, guitares à douze cordes[24].

Les influences du groupe incluent la musique traditionnelle arménienne[25], The Beatles[22],[25], Dead Kennedys[26], Frank Zappa[27], Slayer[25] et Van Halen[26]. Daron Malakian a déclaré « Je suis un fan de musique, pas d'un groupe en particulier[28] », John Dolmayan déclare « Je ne pense pas qu'on sonne comme un autre groupe. Je nous considère comme System of a Down. » (citation originale : « I dont think we sound like anybody else. I consider us System of a Down. »)[29] et Shavo Odadjian a déclaré « Tu peux nous comparer à n'importe qui. Je m'en fiche. Les comparaisons et les étiquettes n'ont aucun effet sur le groupe. Nous sommes qui nous sommes et ils sont qui ils sont[29]. »

Engagements[modifier | modifier le code]

System of a Down est entré dans un silence de trois ans après la sortie de Steal This Album!, sa compilation de morceaux inédits, sans nouvel album ni grosse tournée. Le groupe n'a pourtant pas arrêté de sillonner les salles avec son propre festival de soutien aux causes qui lui tiennent à cœur, avec en priorité la reconnaissance du génocide arménien, ce qui s'est entre autres traduit par les titres PLUCK et Holy Mountain. Récemment, Serj Tankian s'est engagé à faire maintenir la reconnaissance du génocide arménien à la Chambre des représentants des États-Unis. Le groupe est aussi engagé dans la lutte contre la famine en Afrique et pour le pacifisme. En 2006, System of a Down a participé au mouvement anti-guerre Living with war today fondé par Neil Young aux côtés d'artistes comme James Blunt, Esther Galil, ou encore Pink. Boom! est une chanson contre la guerre en Irak et contre George W. Bush.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • En 2002, System of a Down est nommé pour un Grammy Award dans la section Best Metal Performance pour leur chanson Chop Suey!.
  • En 2003, System of a Down est nommé pour un Grammy Award dans la section Best Hard Rock Performance pour Aerials.
  • En 2005, System of a Down gagne dans la section Best Alternative Act des MTV Europe Music Awards.
  • En 2006, System of a Down gagne un Grammy Award dans la section Best Hard Rock Performance pour leur chanson B.Y.O.B..
  • En 2006, System of a Down gagne le "MTV Good Woodie Award" pour leur chanson Question!.
  • En 2006, la chanson Toxicity est classé 14e de la liste des 40 meilleurs chansons de metal selon VH1.
  • En 2007, System of a Down est nommé pour un Grammy Award dans la section Best Hard Rock Performance pour leur chanson Lonely Day.

Membres[modifier | modifier le code]

Actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles/EP[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Titres inédits[modifier | modifier le code]

  • Marmalade, diffusé sur un CD de Rock Sound Select de 1998 et sur la trame sonore du film Strangeland. La chanson est également sortie sur le single Lonely Day en version EP et sur le single de la chanson Toxicity (Maxi-single).
  • The Metro, reprise du groupe Berlin, présente sur la bande originale des films Dracula 2001 (film intitulé Dracula 2000 dans sa version originale) et Sex Academy. La chanson est également sortie sur le single Lonely Day en version EP.
  • Snowblind, reprise de Black Sabbath pour l'album hommage à ces derniers, Nativity In Black II. Cette reprise est également sortie sur le single Lonely Day en version EP.
  • Storaged, diffusé sur le CD de la bande originale du film Heavy Metal 2000
  • Johnny, sorti en single. Elle est apparue également en tant que face B sur le single de Chop Suey!, sorti en 2001. La version japonaise de l'album Toxicity contient ce morceau en tant que bonus.
  • Arto, morceau bonus à la suite de Aerials (deuxième album), composé avec Arto Tunçboyaciyan, un arménien multi-instrumentaliste d'avant-garde aux tendances folk.

Démos[modifier | modifier le code]

  • Friik
  • Blue
  • Dam, datant de 1995
  • Honey, datant de 1997
  • Temper, datant de 1997
  • Flake, datant de 1995
  • Toast, datant de 1995
  • Fortress, aussi appelé Outer Space ou Forever. Cette chanson a été enregistrée pour Toxicity mais a été rejetée. Contrairement à quasiment toutes les chansons qui avaient été rejetées pour Toxicity, elle n'a pas été reprise pour Steal This Album!.
  • Virgin Tea, aussi appelée Cherry ou Virginity. Elle est dans le même cas que la chanson précédente.
Premières versions
  • Defy You (démo originale de Nüguns)
  • Everytime (démo originale de Boom!)
  • PIG ou "Side of the Freeway"(démo originale de Mr. Jack)

Titres associés à tort au groupe[modifier | modifier le code]

  • Une courte chanson reprenant le thème du jeu vidéo The Legend of Zelda est associé à System Of A Down sur la plupart des sites vidéos comme YouTube. C'est en fait The Rabbit Joint qui en est l'auteur.
  • Une reprise de la chanson Dammit de Blink-182 par le groupe Syd a été attribué à System of a Down via réseau P2P; ces mêmes réseaux leur attribuent Bodies de Drowning Pool, sous le titre "Let The Bodies Hit The Floor".
  • De nombreux sites web ou de téléchargement mettent en ligne une reprise de la chanson ...Baby One More Time de Britney Spears, au nom de System of a Down. C'est en fait Travis qui a fait cette reprise.
  • Les chansons auxquelles Daron Malakian ou Serj Tankian seul ont collaboré sont souvent attribués à System of a Down sur internet, notamment sur YouTube.

Collaborations[modifier | modifier le code]

Les collaborations de Serj Tankian sans les autres membres du groupe ne sont pas listés ici mais sur son article.

  • Will They Die 4 You, enregistré avec des Puff Daddy et Lil Kim pour la bande son de l'épisode Chef Aid de la série de dessins animés South Park. La bande son de cet épisode est sorti en CD sous le nom Chef Aid: The South Park Album en 1998.
  • Le groupe a repris Shame on a Nigga du groupe de hip-hop Wu-Tang Clan avec ces derniers. Cette reprise, dont le nom a été raccourci en Shame, est sortie en 2000 sur une compilation nommé Loud Rocks (en), dont l'idée était de mélanger des artistes rock avec des artistes de hip-hop et rap. Elle est également sortie sur le single Lonely Day en version EP en 2006.

Reprises sur scène[modifier | modifier le code]

System of a Down a repris sur scène des titres de différents artistes, de façon parfois improvisée. Notamment :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.hitparade.ch/showitem.asp?interpret=System+Of+A+Down&titel=Mezmerize&cat=a
  2. http://www.soad-fr.com/news.php?subaction=showfull&id=1257156528&archive=&start_from=&ucat=&
  3. http://www.ultimate-guitar.com/news/general_music_news/soad_reunion_at_halloween_performance.html
  4. http://www.soad-fr.com/news.php?subaction=showfull&id=1258893690&archive=&start_from=&ucat=&
  5. http://www.themorningmusic.com/2012/05/09/system-of-a-down-na-pas-de-nouvel-album-en-vue/
  6. http://main.systemofadown.com/tour
  7. (en) Chris Nettleton, « Review of System of a Down », Drowned in Sound (consulté le 2007-07-25)
  8. a, b et c (en) Stephen Thomas Erlewine, « Biography of System of a Down », Allmusic (consulté le 2 avril 2009).
  9. (en) Spence D., « Review of Mesmerize », IGN,‎ 3 juin 2005 (consulté le 2 avril 2009).
  10. (en) Robert Christgau, « Reviews of System of a Down » (consulté le 2 avril 2009)
  11. (en) Christian Hoard, « Review of Elect the Dead », Rolling Stone,‎ November 1, 2007 (consulté le 2 avril 2009).
  12. (en) Dan Aquilante, « This Week's CDs: Hypnotize », New York Post,‎ 20 novembre 2005 (lire en ligne).
  13. (en) Gary Friedman, « System of a Down leader releases first solo album », Los Angeles Times,‎ 27 octobre 2007 (lire en ligne).
  14. (en) « Review of Hypnotize », Rolling Stone,‎ 17 novembre 2005 (consulté le 2 avril 2009).
  15. (en) Essi Berelian, The Rough Guide to Heavy Metal, Rough Guides,‎ 2005, 1e éd., poche (ISBN 978-1-84353-415-0, LCCN 2005283222), p. 349.
  16. (en) Ian Christe, The Sound of the Beast, Allison and Bubsy,‎ 2004, relié (ISBN 978-0-7490-8351-9), p. 329
  17. (en) Evelyn McDonnell, « System of a Down carves a distinct path with prog-thrash sound. », The Miami Herald,‎ 16 août 2005 (lire en ligne).
  18. (en) Evan Serpick, « System of a Down — Prog-metal Radicals », Rolling Stone,‎ 15 déc. 2005 (consulté le 24 juillet 2007).
  19. (en) Tom Sinclair, « Review of Toxicity », Entertainment Weekly,‎ 2 septembre 2001 (consulté le 2 avril 2009).
  20. (en) Dorian Lynskey, « Review of Hypnotize », The Guardian,‎ 18 novembre 2005 (consulté le 2 avril 2009).
  21. (en) Jim DeRogatis, « They're an Armenian band », The Chicago Tribune,‎ 14 septembre 2001 (lire en ligne).
  22. a et b (en) Steve Morse, « Pounding out a blistering attack: System of a Down lashes out at Hollywood, war, and hypocrisy », The Boston Globe,‎ 26 août 2005 (lire en ligne).
  23. (en) Megan Perry, Wired: musicians' home studios : tools & techniques of the musical mavericks, Hal Leonard Corporation,‎ 2004, poche (ISBN 978-0-87930-794-3, LCCN 2004009027), « Daron's Guitar Tunings », p. 79.
  24. (en) « System of a Down biography », 8notes.com (consulté le 2 avril 2009).
  25. a, b et c (en) Bob Nalbandian, « Interview with System of a Down », Shockwaves Online (consulté le 21 juillet 2007).
  26. a et b (it) Gianni Candellari, « System of a Down: Rabbia armena », Ondarock,‎ 2007 (lire en ligne).
  27. (en) Greg Prato, « Zappas Making Zappa Film », sur RollingStone.com,‎ 7 juillet 2005.
  28. (en) « Many musical influences in System of a Down », Long Beach Press-Telegram,‎ 3 août 2005 (lire en ligne).
  29. a et b (en) « Official System of a Down MySpace », myspace.com/soad (consulté le 21 juillet 2007).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :