Politique en Écosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique en Écosse
Image illustrative de l'article Politique en Écosse




L'Écosse est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni qui ne possède pas une constitution écrite unique. Jusqu'à l'Acte d'Union de 1707, l'Écosse était une nation indépendante. Cependant, suite à ces Actes d'Union, les parlements anglais et écossais furent dissous et remplacés par un unique parlement pour toute la Grande-Bretagne qui utilisa les bâtiments et le système institutionnel de l'ancien parlement anglais. Les couronnes écossaises et anglaises furent réunies en 1603 par Jacques VI d'Écosse lorsqu'il devint Jacques Ier d'Angleterre. En 1801, l'Irlande fut à son tour intégrée au Royaume-Uni.

Jusqu'en 1999, l'Écosse n'a pas eu de législation spécifiquement nationale, malgré diverses tentatives au cours des ans d'implanter durablement une sorte de Home Rule.

Le Parlement écossais[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Parlement écossais.

L'élection du parti travailliste en 1997 avait assuré la tenue d'un referendum sur la mise en place d'un parlement écossais autonome. En septembre 1997, 75 % des Écossais votèrent en faveur de son instauration.

Le Parlement naquit à la suite du Scotland Act de 1998 du Parlement britannique. Cet act expose les sujets sur lesquels Westminster reste compétente, appelés reserved matters (« sujets réservés »), tels que la Défense, les Affaires étrangères, les politiques fiscales et économiques, les législations sur les stupéfiants et l'audiovisuel -pour en nommer quelques-uns. Tout ce qui n'est pas évoqué dans les « sujets réservés » tombe automatiquement sous l'autorité de l'Écosse, comme la santé, l'éducation, l'administration locale, et tout autre genre de questions. Il s'agit d'une des différences fondamentales entre le Scottish Act de 1998, couronné de succès, et celui de 1978, avorté.

Le Parlement est élu par scrutin proportionnel plurinominal, contrairement à celui de Westminster qui utilise encore un scrutin uninominal majoritaire à un tour. Des élections ont lieu tous les quatre ans pour choisir les 129 députés appelés Members of the Scottish Parliament (MSPs)

Le scrutin proportionnel plurinominal a permis l'élection de candidats de partis qui n'auraient pas été représentés selon le système précédent.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Leruez, L'Écosse. Vieille Nation, jeune État, Crozon, Éditions Armeline, 2000, (ISBN 2-910878-10-4)