Système de visualisation des cartes électroniques et d'information

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ECDIS (Acronyme anglais de Electronic Charts Display Information System) est un Système de visualisation des cartes électroniques et d'information.

C'est un système électronique capable de visualiser la position d'un mobile sur la représentation d'une carte à l'écran. Le système ECDIS répond à des normes de l'Organisation maritime internationale (résolution OMI A817(19)). Certifié, accompagné de systèmes de sauvegarde, son usage peut permettre de se passer de la carte papier. Ce système fournit un grand nombre de fonctions annexes, est très coûteux et n'est pas adapté à une installation sur des navires de petite taille.

Thumb

À compter de juillet 2013, pour exercer les fonctions de capitaine de navire, de second capitaine et d'officier chargé du quart à la passerelle d'un navire de commerce ou de plaisance armé avec un rôle d'équipage et équipé d'un système de visualisation des cartes électroniques et d'information (ECDIS), tout marin doit détenir le brevet ou le visa de reconnaissance correspondant à la fonction occupée et doit, en outre, pouvoir attester avoir suivi une formation à l'ECDIS[1].

ECS[modifier | modifier le code]

Sigle anglais de Electronic Chart System (système de cartes électroniques). Norme: ISO 19379[2]. Système électronique capable de visualiser la position d'un mobile sur la représentation d'une carte à l'écran, mais non approuvé pour obtenir l'appellation ECDIS.

Cartes électroniques[modifier | modifier le code]

Il faut tout d'abord distinguer les cartes officielles des cartes privées selon qu'elles sont respectivement produites par un organisme privé ou par un État (généralement son service hydrographique). Qu'elles soient officielles ou privées, les cartes peuvent être soit vectorielles, soit matricielles. Pour les cartes officielles :

  • La carte matricielle officielle (Raster Navigational Chart ou carte de navigation Raster) est une numérisation, (un scan) d'une carte papier existante. Elle correspond à la norme S-61 de l'Organisation hydrographique internationale (OHI).
  • La carte vectorielle officielle (Electronic Navigational Chart ou carte électronique de navigation). Contrairement aux cartes papier, pour une zone géographique et une échelle données, il n'existe qu'une seule ENC. Chaque service hydrographique ne produit que des ENC couvrant les eaux ou les zones placées sous la juridiction de son État ou pour le compte d'autres États dans le cadre d'accords bilatéraux. Les éléments qui composent la carte peuvent être interdépendants. Le format d'échange de données est défini par la norme S-57 de l'OHI, et les modalités d'affichage sont définis par la norme S-52 de l'OHI. Elles sont l'équivalent légal des cartes marines papier.

Leur utilisation suppose leur mise à jour de manière régulière.

La vente et les mises à jour des cartes se font par l'intermédiaire d'un RENC (Regional Electronic Navigational Chart Coordinating Centre), le transfert des cartes ainsi que les corrections s'effectuent de manière cryptée, ce cryptage permet d'assurer l'authenticité des modifications ainsi que leur intégrité. Il y a à ce jour deux RENC : Primar[3], une organisation basée en Norvège avec qui travaille notamment le service hydrographique français, et IC-ENC[4], une organisation présidée par le service hydrographique britannique.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le système visualise les cartes de navigation électroniques, fournit en temps réel sur un écran les différentes informations concernant la navigation, les dangers que peuvent rencontrer les navigateurs (hauts fonds, etc.), la position instantanée du navire en corrélation avec le Système de positionnement par satellites, les éphémérides nautiques comme pour les calculs de levers et couchers du soleil, les caractéristiques des feux côtiers (Signalisation maritime) ainsi que le système radar anti-collision ARPA. Il est nécessaire de veiller à la mise à jour régulière des cartes dans l'ECDIS (mises à jour reçues par CD, connexion internet via Inmarsat). L'achat des cartes comprend leurs mises à jour pour un trimestre, un semestre ou une année. Ce système permet de soulager l'officier chargé des corrections et apporte une plus grande rapidité dans la mise à jour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Texte de loi
  2. [PDF](en) [1] Norme Iso
  3. Primar
  4. IC-ENC

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]