Système d'exploitation mobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un système d'exploitation mobile est un système d'exploitation conçu pour fonctionner sur un appareil mobile. Ce type de système d'exploitation se concentre entre autres sur la gestion de la connectivité sans fil et celle des différents types d'interface.

Système d'exploitation des smartphones[modifier | modifier le code]

Parts de marché des systèmes d'exploitation mobiles sur smartphone au deuxième trimestre 2011. D'après Gartner[1]

On trouve ces systèmes d'exploitation sur des smartphones : Symbian OS de Nokia, iOS de Apple's, BlackBerry OS de RIM's, Windows Phone de Microsoft, Linux, Palm webOS, Android de Google, Bada de Samsung.

Android, Bada, Firefox OS, Maemo, Tizen et WebOS sont construits sur un noyau Linux ; par contre le système d'exploitation iPhone dérive de BSD et de NeXTSTEP qui sont tous deux liés à Unix.

Les 4 principaux systèmes sont Android, iOS, Windows phone 8.1 et Blackberry OS, représentant la quasi-totalité des parts de marché en 2014.

Systèmes d'exploitation utilisés par les smartphones[modifier | modifier le code]

Android de Google Inc.[modifier | modifier le code]

Android (4.0) pour smartphone sur Galaxy Nexus

(85 % de parts de marché Q2 2014)[2]

Android de Google Inc. fut développé par une petite startup qui fut acheté par Google qui poursuit activement son développement. Android distribué sous licence open source, est une variante de Linux. Google a lancé Open Handset Alliance qui regroupe des grands constructeurs et développeurs de logiciels (tel qu'Intel, HTC, ARM, Samsung, Motorola and eBay). Ce système est assez nouveau (relativement parlant) auprès des programmeurs. Il a eu douze versions, chacune portant un « nom de code » spécifique - Android 1.0, 1.1, 1.5 (cupcake), 1.6 (donut), 2.0 (éclair), 2.1 (éclair), 2.2 (froyo/frozen yoghourt), 2.3 (gingerbread), 3.0 (honeycomb), 4.0 (ice cream sandwich), 4.1 (jelly bean) et 4.2 (jelly bean) 4.3 (jelly bean) et la derniere version de se nomme 4.4 (KitKat). Chaque version a subi des mises à jours, il n'est donc pas rare de rencontrer une version telle que 2.3.3, 4.0.4 ou encore 4.1.2

Depuis l'introduction du téléphone HTC Dream (T-Mobile G1, le premier smartphone sous Android) on constate une explosion du nombre de téléphones qui l'ont adopté. De Q2 de 2009 au second trimestre 2010, la part de marché d'Android est passé de 1,8 % à 17,2 % avec un taux de croissance de 850 %. Et le nombre d'applications a fortement augmenté.

Le 15 novembre 2011, Android atteint les 52,5% de part du marché mondial des smartphones[3].

En septembre 2014, la part de marché mondiale d'Android est passée à 85 %[2].

iOS de Apple Inc.[modifier | modifier le code]

(11,7 % part de marché Q2 2014)[2] (closed source, propriétaire)

Le téléphone iPhone, l'iPod Touch et la tablette iPad utilisent tous le système d'exploitation iOS, qui est dérivé de Mac OS X. Les applications tierces sont supportés depuis juillet 2008. La boutique Apple propose 300 000 applications.

En septembre 2014, la part de marché d'iOS était de 11%[2].

Windows Phone de Microsoft[modifier | modifier le code]

(3 % de part de marché en Q2 2014) (closed source, propriétaire)

Le système Windows CE était largement distribué en Asie. Les deux variantes de ce système d'exploitation et Windows Mobile 6 standard lancé en février 2007 ont été peu adoptées.

La part de marché de Windows mobile a décliné ces dernières années pour une part de marché de 5 % au 2e trimestre de 2010.

Le 15 février 2010 Microsoft a lancé un nouveau système d'exploitation pour mobile, Windows Phone 7. Il inclut des services de Microsoft comme Windows Live, Zune, Xbox Live et Bing. Il intègre aussi des fonctionnalités média sociaux tels Facebook, Twitter, Snapchat etc... Comme Windows Phone 7 est une nouvelle plate-forme, il n'existe aucune compatibilité avec les anciennes applications Windows Mobile.

Les versions actuelles sont Windows Phone 7. Windows Phone 8 et Windows Phone 8.1.

Microsoft rachète en 2013 la division mobile de Nokia afin de pouvoir améliorer et faire progresser son OS.

En septembre 2014, la part de marché de Windows Phone était de 2,5 %[2].

BlackBerry OS de Research In Motion (RIM)[modifier | modifier le code]

(1 % part de marché 2014 en Q2 2014) (source fermé, propriétaire)

Ce système fut créé à l'origine en 1999 pour le marché des hommes d'affaires. Il occupait 18,2 % de parts de marché au 2e trimestre 2010. Récemment, RIM a favorisé la création d'application web et supporte les applications multimédia. À ce jour, Blackberry's App World dispose de 6 000 applications.

La part de marché de BlacBerry est descendu à 1 % en 2014[2].

Bada de Samsung Electronics[modifier | modifier le code]

(closed source, propriétaire)

Ce système d'exploitation a été développé par la société coréenne Samsung qui devrait être installé sur ses téléphones traditionnels. Confirmant, à moyen terme la fusion des mobiles simples avec les smartphones.

Le premier appareil qui exploite Bada est le Wave et fut lancé en 2010. Il s'agit d'un téléphone 100 % tactile qui dispose d'une boutique appelé Samsung Apps. Cette boutique possède maintenant plus de 5 000 applications. Samsung supporte aussi Android sur 30% de ses téléphones (en 2010).

Le 25 février 2013, Samsung annonce qu'il va arrêter le développement de Bada pour se concentrer, à la place, sur le développement de Tizen[4].

Firefox OS de Mozilla[modifier | modifier le code]

Firefox OS (précédemment connu sous le nom de Boot to Gecko ou B2G) est un système d'exploitation mobile libre proposé et développé par la Mozilla Corporation[5].

HP webOS (Palm Inc.)[modifier | modifier le code]

C'est le système d'exploitation de Palm qui fut racheté par HP. Il est relativement nouveau et marche aussi bien sur les smartphones que sur les tablettes.

Le constructeur annonce fin 2011, l'arrêt du développement en interne et la prochaine libération du projet webOS et sa distribution en logiciel libre[6].

Le 25 février 2013, LG rachète WebOS à HP[7] pour intégrer l'OS dans ces télévisions connectées.

Linux système d'exploitation (open source, GPL)[modifier | modifier le code]

Linux a une bonne part de marché en Chine grâce à Motorola et au Japon avec la société DoCoMo.

MeeGo (Linux Foundation)[modifier | modifier le code]

Cet OS n'a été vendu avec aucun appareil, il a été timidement soutenu par les fabricants. Seul Nokia aura vendu un smartphone reposant sur MeeGo, le Nokia N9, à partir de septembre 2011, puis, suite au changement de direction de la société, celle-ci s'oriente vers du tout Microsoft. Lenovo s'est intéressé à lui, pour finalement le laisser de côté. Intel qui s'était aussi engagé dans ce projet, l'a finalement laissé tomber. Le projet sera repris et évoluera sous le nom de Tizen.

Sailfish OS (Jolla)[modifier | modifier le code]

OS basé sur Mer et développé par Jolla (anciens employés de Nokia). L'OS utilise le framework Qt.

Mer[modifier | modifier le code]

Dérivé de Meego il sert de base au développement de Sailfish OS. Cependant il ne possède pas d'interface graphique il faut donc lui coupler Nemo Mobile pour obtenir un OS exploitable graphiquement parlant.

OpenMoko[modifier | modifier le code]

OS open-source crée pour être exécuté sur les modèles Neo1973, Neo Freerunner ainsi que sur les cartes GTA03 et GTA04.

QtMoko[modifier | modifier le code]

OS open-source basé sur QT Extendeded . Le système est prévu pour s’exécuter sur un Neo Freerunner ou sur une carte Golden Delicious GTA04.

L'interface encore en développement de MeeGo

Symbian OS de Symbian ltd[modifier | modifier le code]

L'équipe de Symbian OS a annoncé le 7 janvier 2013 l'arrêt du système d'exploitation.

Tizen (Linux Foundation)[modifier | modifier le code]

Samsung est le premier à présenter un smartphone sous Tizen, sous le numéro de modèle SM-Z9005, en août 2013. Celui-ci reprend des atouts de Bada, l'OS maison et de Meegoo.

Ubuntu Touch (Canonical Ltd et la communauté Ubuntu)[modifier | modifier le code]

(Licence open source) Lancé début 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]