Système d'évaluation des jeux vidéo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un système de classification permet, aux personnes qui ne connaissent pas bien un domaine, de leur y faciliter l'accès. Pour le jeu vidéo en particulier, plusieurs systèmes existent dans le monde principalement pour aider à faire un choix de jeu en fonction par exemple de l'âge du joueur. C'est surtout un moyen de protection des mineurs, destiné aux parents désireux d'acheter un jeu vidéo en toute confiance.

Les différents organismes[modifier | modifier le code]

Les principaux systèmes[modifier | modifier le code]

Computer Entertainment Rating Organization (CERO), est le système d'évaluation utilisé par le Japon. Il est basé sur l'âge minimum du joueur et prévient si le jeu est violent, fait référence à l'alcool, aux drogues ou au sexe.

Entertainment Software Rating Board (ESRB), est le système de classification utilisé par les États-Unis d'Amérique et le Canada. Il a été créé en 1994 par la Entertainment Software Association. En 2003 il évalue plus de 8 000 titres de jeu vidéo. Il préconise un intervalle d'âge pour le jeu, et informe d'éléments qui peuvent choquer, comme la violence, l'alcool, le sexe… Il est de loin le plus précis des systèmes, en informant sur pas moins de 30 éléments pouvant heurter.

Pan European Game Information (PEGI) est le système d'évaluation mis en place depuis 2003 par l'Union européenne et est promu par l'Interactive Software Federation of Europe (ISFE). Il reprend les éléments des anciens systèmes de chaque pays de l'union. Le système est ainsi basé sur l'âge du joueur, et indique des éléments du jeu pouvant heurter la sensibilité du joueur. Sur les 27 membres de l'Europe, 26 l'ont adopté.

D’autres systèmes[modifier | modifier le code]

Departamento de Justiça, Classificação, Títulos e Qualificação (DJCTQ) évalue les films au Brésil, et depuis octobre 2002 les jeux. Pour les deux médias l'évaluation est la même : un système d'âge conseillé. La classification ESRB est toutefois utilisée par certains distributeurs brésiliens, mais comme le système n'est pas traduit en portugais, il est très peu pratique pour les consommateurs.

Office of Film and Literature Classification (OFLC) est représenté indépendamment en Australie (1990) et en Nouvelle-Zélande (1993), mais fonctionne pareil. Les médias sont tout d'abord séparés en deux, selon la nécessité de les restreindre. Aux médias sans restriction est associé un conseil pour la tranche d'âge cible, les autres sont évalués plus finement avec un âge précis autorisé, ainsi qu'une information sur le contenu choquant. La Nouvelle-Zélande utilise ce système principalement pour les films et quelques jeux vidéo. L'Australie utilise le système depuis 1990 pour les jeux vidéo, c'est-à-dire à la sortie de jeux tels que Night Trap ou Mortal Kombat. Ils n'utilisent pas de classification « adulte » le maximum étant M15+ (15 ans minimum requis), au-delà le jeu est simplement interdit. Certains jeux, comme Duke Nukem 3D (1997), Grand Theft Auto III (2001), Manhunt se sont même vus retirer la limitation M15+ après la commercialisation du jeu. Cela fait polémique dans le pays, car pourquoi pouvoir regarder un film interdit aux moins de 18 ans, plutôt qu'un jeu vidéo du même type. Le gouvernement a prévu un changement prochain de sa politique.

British Board of Film Classification (BBFC) classifie principalement les films en Grande-Bretagne, mais à quelques occasions, elle a également évalué des jeux vidéo. Pour les jeux très réalistes avec des thèmes adultes, les éditeurs doivent les soumettre au BBFC. En 1997, Carmageddon a par exemple été refusé, une version modifiée a alors été réalisée et a pu être certifiée 18 (18 ans et plus).

Unterhaltungssoftware Selbstkontrolle (USK) est l'organisation allemande d'évaluation des logiciels. Cette classification est basée exclusivement sur l'âge en la divisant en 5 catégories. Elle existe encore à côté du système d'évaluation PEGI.

Les systèmes obsolètes[modifier | modifier le code]

Les systèmes de classifications évoluent, certains deviennent obsolètes car ils sont remplacés par d'autres. Certains restent, mais ne s'appliquent plus aux jeux vidéo.

Entertainment and Leisure Software Publishers Association (ELSPA) existe depuis 1989 au Royaume-Uni. Elle est connue depuis 2002 sous le nom de European Leisure Software Publishers Association. Entre 1994 et 2003, cette association a évalué les jeux vidéo en fonction de l'âge du joueur, pour être remplacée ensuite par le système d'évaluation PEGI.

Valtion elokuvatarkastamo (VET) en finnois ou Statens filmgranskningsbyrå (SFB) en suédois et l'institution officiel dépendant du ministère de l'éducation évaluant les films et les jeu vidéo en Finlande. Depuis 2003, les jeux vidéo sont évalués par PEGI.

Kijkwijzer, le système des Pays-Bas utilisé pour les films, et jusqu'en 2003 pour les jeux vidéo, remplacé maintenant par l'évaluation PEGI.

Asociación Española de Distribuidores y Editores de Software (aDeSe), depuis 1997 s'occupait d'évaluer les jeux vidéo commercialisés en Espagne, elle préconise maintenant d'utiliser le système PEGI mise en place depuis 2003.

Le syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL), s'occupait d'évaluer les jeux vidéo en France avant l'arrivée en 2003 du système PEGI.

Moyens de classification[modifier | modifier le code]

Âge[modifier | modifier le code]

Classification Âge Notes
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 Autres[NB 1]
Drapeau de l'Australie ACB G PG M MA15+ R18+ / X18+
Drapeau de l'Espagne ADESE Remplacé par le PEGI.
Drapeau du Royaume-Uni BBFC U PG 12 15 18 Remplacé par le PEGI.
Drapeau du Portugal CCE Remplacé par le PEGI.
Drapeau du Japon CERO A B C D Z
Drapeau de Hong Kong COIAC
Drapeau de la République de Chine CSRR 0+ 6+ 12+ 15+ 18+
Drapeau du Brésil DJCTQ L 10 12 14 16 18
Drapeau de l'Afrique du Sud DP Remplacé par le FPB.
Drapeau du Royaume-Uni ELSPA[1] 3-10 11-14 15-17 18 Remplacé par le PEGI.
Drapeau du Japon EOCS/CSA General R 18+ Utilisé principalement pour les jeux de type bishōjo.
Drapeau de l'Iran ESRA +3 +7 +12 +15 +18 +25
Drapeau des États-Unis Drapeau du Canada Drapeau du Mexique ESRB EC E E10+ T M AO
Drapeau de l'Afrique du Sud FPB A PG 10 / 10M 13 16 18
Drapeau de la Corée du Sud GRB All 12 15 18
Drapeau de l'Irlande IFCO Remplacé par le PEGI.
Drapeau du Portugal IGAC M/4 M/6 M/12 M/16 M/18
Drapeau de l’Argentine INCAA ATP 13 16 18
Drapeau de la Finlande KAVI
Drapeau des Pays-Bas Kijkwijzer AL 6 9 12 16 Remplacé par le PEGI.
Drapeau de la Corée du Sud KMRB A 12 15 18 Remplacé par le GRB.
Drapeau de Singapour MDA G PG PG 13 NC 16 M 18 R
Drapeau de la Finlande MEKU Remplacé par le KAVI.
Drapeau de l'Australie OFLC G PG M MA15+ R18+ / X18+ Remplacé par l’ACB.
Drapeau de la Nouvelle-Zélande OFLC G PG R13 R15 R16 R18
Drapeau de l’Union européenne Drapeau de la Suisse Drapeau de la Norvège Drapeau de l'Islande Drapeau du Québec PEGI 3 7 12 16 18 Au Portugal, certaines classifications peuvent différer des standards PEGI.
TIGRS Family Friendly Teen Content Adult Content Créé pour classifier les jeux produits par des développeurs indépendants.
Drapeau de l'Allemagne USK 0 6 12 16 18
Drapeau de la Finlande VET 3 7 12 15 16 18 Remplacé par le PEGI.

Légende :

  •  Spring Green : Destiné au jeune public.
  •  Lime Green : Tous les âges.
  •  Jaune : Surveillance parentale.
  •  Orange : Non recommandé pour un public plus jeune, mais ne se limite pas.
  •  Rouge : Exclusivement réservé à un public plus âgé mais accompagnés d'un adulte.
  •  Marron : Exclusivement réservé à un public plus âgé mais accompagné par un adulte, mais il existe pour les films.
  •  Bleu : Exclusivement réservé à un public plus âgé.
  •  Noir : Réservé aux adultes.

Contenu[modifier | modifier le code]

Usage[modifier | modifier le code]

La carte du monde ci-dessous présente le Système d'évaluation des jeux vidéo à travers le monde.

Video game rating systems map.svg

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L’âge au-dessus duquel un individu est considéré comme adulte dépend du pays.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]