Système écologique fermé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Des Systèmes écologiques clos (en anglais : Closed Ecological Systems) sont des écosystèmes qui ne réalisent pas d'échanges de matière avec l'extérieur.

Bien que la Terre elle-même correspond à cette définition, ce terme est plus souvent utilisé pour décrire plus précisément certains écosystèmes artificiels. Un système écologique clos n'est jamais un système réellement clos, puisque l'énergie (lumière et la chaleur) peut entrer et sortir du système.

De tels systèmes sont scientifiquement intéressants, et leur développement pourrait servir lors des missions spatiales ou sous-marines.

Dans un système écologique clos, chaque produit rejeté par une espèce doit être utilisé par d'autres espèces. Puisque l'on a pour objectif la survie d'une forme de vie complexe, comme une souris ou un être humain, les produits formés (dioxyde de carbone, fèces, urine...) doivent être convertis en oxygène, nourriture et eau.

Un système écologique fermé doit contenir au moins un organisme autotrophe. Bien qu'à la fois les chimiotrophes et phototrophes soient tout à fait envisageables, la plupart des systèmes écologiques fermés à ce jour sont basés sur un organisme phototrophe tel qu'une algue verte.

Principaux systèmes écologiques fermés[modifier | modifier le code]

Écosphère[modifier | modifier le code]

Une écosphère est une boule de verre dans laquelle se maintient un écosystème fermé autonome. Elle est principalement vendue comme cadeau ou curiosité. Elle peut inclure des crevettes microscopiques, des algues, des graviers, des coquillages décoratifs, ou des gorgones.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]