Syrian Arab Airlines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Syrian Arab Airlines

Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
RB SYR SYRIANAIR
Repères historiques
Date de création 1946
Généralités
Basée à Aéroport International de Damas
Autres bases Aéroport International d'Alep
Aéroport International de Lattaquié
Programme de fidélité Syrian Air Frequent Flyer
Alliance Arab Air Carriers Organization
Taille de la flotte 9 (+ 4 en commandes)
Nombre de destinations pas connu
Siège social Syrie Syrie Damas
Dirigeants Mrs Ghaida Abdullatif (CEO)
Site web www.syriaair.com
Boeing 747SP de la compagnie Syrian Arab Airlines
Bureau de Syrian Arab Airlines à 1 Rue Auber, 9ème arrondissement, Paris

Syrian Arab Airlines (مؤسسة الطيران العربية السورية), ou Syrianair (السورية) est le transporteur compagnie aérienne de la Syrie, basée à Damas. Elle exploite des services réguliers internationaux à plus de 40 destinations en Asie, le Moyen-Orient, Europe et Afrique du Nord, ainsi que les services domestiques. Sa base principale est l'Aéroport international de Damas.

Syrian Arab Airlines est un membre de la Arab Air Carriers Organization.

Histoire[modifier | modifier le code]

La compagnie aérienne a été créée par le gouvernement syrien en octobre 1961 pour succéder à Syrian Airways qui a été créée en 1946. Le nouveau Syrian Arab Airlines a repris les routes auparavant contrôlées par Syrian Airways et United Arab Airlines. Cette dernière avait été une compagnie éphémère formée par la fusion de la Syrian Airways et Misrair en janvier 1961 au cours de l'union entre la Syrie et l'Égypte.

Syrian Arab Airlines a commencé ses opérations avec trois Douglas DC-6, deux Douglas DC-4 et trois Douglas DC-3, desservant à la fois les lignes intérieures et internationales, vers l'est. En été 1963, Syrianair commence son expansion vers l'ouest, à partir de Rome et Munich, puis Londres et Paris. Sud-Aviation Caravelle 10B3 a rejoint la flotte en octobre 1965. En 1976, la compagnie a acquis un Boeing 727-200 et un 747SP.

Dans les années 1970, en raison des liens politiques plus étroits entre la Syrie et l'Union soviétique, Syrianair acquis des avions soviétiques, ce qui inclut un Antonov An-26, Iliouchine Il-76 et un Yakovlev Yak-40 dans les années 1970, puis un Tupolev Tu-134B-3 et un Tupolev Tu-154 M dans les années 1980. Un service commun avec Royal Jordanian à New York a été ouvert en juillet 1978.

Lorsque les États-Unis ont imposé des sanctions sur la Syrie, les liaisons ont été interrompues jusqu'en octobre 1998, lorsque des Airbus A320-200 furent achetés.

En août 2006, Syrianair est en négociations pour acheter trois Iliouchine Il-96-400 (avions long-courriers) et de quatre Tupolev Tu-204 (avions moyen-courriers)[1],[2].

En octobre 2008, la compagnie a conservé l'usage de l'un de ses deux anciens Boeing 747SPs pour les vols à destination de Dubaï, mais cet appareil doit avoir rejoint son frère à l'aéroport de Damas en zone de stockage.

En 2008, des négociations ont eu lieu avec airbus pour renouveler la flotte syrienne avec une cinquantaine de commandes en prévision d'ici 2028, mais les négociations sont gelées à cause de l'embargo sur les produits manufacturés aux États-Unis, qui requiert une dérogation pour vendre à la Syrie tout produit ayant plus de 10 % de produits manufacturés aux États Unis. Pour les mêmes raisons, ils ont été dans l'incapacité de négocier avec les constructeurs Embraer et Bombardier. En 2010, l'état syrien négocie avec les russes Tupolev pour acheter six Tu-204[3].

Le 16 octobre 2012, suite à des sanctions causé par la guerre civile syrienne, elle a été interdite dans tous les aéroports de l’Union européenne[4].

La compagnie aérienne est entièrement détenue par le gouvernement syrien et emploie 5 325 collaborateurs.

Sami Khiyami, ambassadeur syrien actuel[Quand ?] à Londres, Angleterre, est un ancien haut responsable de la compagnie aérienne.

Destinations[modifier | modifier le code]

La quasi-totalité des vols internationaux de la compagnie se font à partir de la capitale, Damas.

De Damas : Casablanca - Prague - Alger - Amsterdam - Athènes - Barcelone - Madrid - Bahraïn - Benghazi - Beyrouth - Berlin - Bombay - Francfort - Bruxelles - Bucarest - Le Caire - Caracas - Copenhague - Alep - Deir ez-Zor - Jeddah - Kameshli - Karachi - Koweit - Lattaquié - Dehli - Dammam - Riyad - Doha - Abou Dhabi - Dubai - Sharjah - Istanbul-Atatürk - Khartoum - Larnaca - Londres - Manchester - Marseille - Munich - Paris-Orly - Milan - Rome - Moscou - Sanaa - Stockholm - Téhéran - Tripoli - Tunis - Vienne

D'Alep : Abu Dhabi - Amman - Amsterdam - Athènes - Berlin - Beyrouth - Bruxelles - Bucarest - Charjah - Francfort - Le Caire - Damas - Doha - Dubai - Jeddah - Koweit - Milan - Rome - Paris-Orly - Riyad - Rome - Stockholm - Erevan - Vienne

De Lattaquié : Damas - Le Caire

De Deir ez-Zor :(nouveau) Damas - Koweit

De Kameshli : Damas

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :