Synthétisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Synthétisme est un terme utilisé par des artistes post-impressionnistes comme Paul Gauguin, Emile Bernard et Louis Anquetin pour distinguer leur œuvre de l'impressionnisme.

Cadre[modifier | modifier le code]

Le synthétisme fut d'abord associé au cloisonnisme avant de l'être au symbolisme.

Ces artistes voulaient effectuer la synthèse des trois caractéristiques suivantes :

  • L'apparence extérieure des formes naturelles.
  • Les sentiments de l'artiste sur son sujet.
  • La pureté esthétique de la ligne, de la couleur et de la forme.
Affiche de l'exposition au café Volpini (1889).

Le terme est utilisé en 1877 pour faire une distinction entre les impressionnismes scientifique et naturaliste, puis en 1889, lorsque Gauguin et Emile Schuffenecker organisent une exposition de peintures du groupe impressionniste et synthétiste au Café Volpini à l'Exposition Universelle de Paris. Ce titre confus fut associé à tort à l'impressionnisme.

Le synthétisme met l'accent sur des motifs plats à deux dimensions, ce qui est différent de l'art impressionniste et de la théorie.

Maurice Denis résume le synthétisme de la manière suivante : « Il est bon de rappeler qu'une image avant d'être un cheval de bataille, une femme nue, ou une quelconque anecdote, est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées »[1].

Peintres et peintures synthétistes[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Définition du Néo-traditionalisme », revue Art et Critique, 30 août 1890)
  2. Charles Laval Retrieved April 6, 2011