Synthèse sonore soustractive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La synthèse sonore soustractive est un procédé de synthèse sonore qui consiste à filtrer un signal périodique riche en harmoniques à l'aide de filtres fréquentiels.

Le signal de base est le plus souvent un signal simple, de la fréquence de la note voulue : signal carré, triangulaire, ou en dents de scie. Comme leur nom l'indique, ils sont faciles à générer (un oscillateur analogique peut produire un signal carré en produisant un courant continu et en inversant périodiquement les bornes). La partie soustractive de la synthèse provient du filtrage fréquentiel qui va atténuer une partie du spectre fréquentiel du son, et donc modifier son timbre en ne conservant qu'une partie de ses harmoniques. Le plus souvent, on utilise un filtre passe-bas mais d'autres types de filtres peuvent également être utilisés : filtre passe-haut, passe-bande, coupe-bande.

Comme pour les autres types de synthèse sonore, il peut être souhaitable de faire évoluer dans le temps l'amplitude du signal avec une enveloppe temporelle, pour lui donner un caractère percussif (comme une note de piano) ou au contraire constant (comme un son d'orgue).

La synthèse soustractive est une des techniques les plus utilisées en musique électronique.

Elle a été utilise par exemple dans le synthétiseur RSF Polykobol II.

Voir aussi[modifier | modifier le code]