Synode de Kells

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Synode de Kells ou Synode de Kells-Mellifont s'est tenu en 1152, sous la présidence du Cardinal Johannès Papiron Légat du Pape. Il poursuit le processus mis en place lors du Synode de Ráth Breasail destiné réformer le christianisme irlandais. Les sessions du synode se sont tenues alternativement dans l'Abbaye de Kells et de l'Abbaye de Mellifont, c'est pourquoi il maintenant couramment désigné sous le nom de « Synode de Kells-Mellifont ». La principale innovation du synode est d'avoir porté le nombre d'archevêchés irlandais de deux à quatre en redéfinissant la taille des diocèses. Le primatie d'Irlande étant dévolue à l'Archidiocèse d'Armagh.


Le synode de Kells[modifier | modifier le code]

En 1148, un synode d'évêques se rassemble Inispatric. Malachie ex archevêque d'Armagh se met en route pour un second voyage à Rome, mais il est meurt sur le chemin, en novembre, à l'abbaye de Clairvaux, en France. Un synode est convoqué à Kells en 1152. Ce synode décide la consécration de quatre archevêques. Toirdelbach Ua Conchobair, Ard ri Erenn c'est-à-dire « Haut-Roi d'Irlande », approuve les décisions prises, et les palliums sont remis par le Légat apostolique le cardinal Giovanni Paparoni. l'Irlande est divisés entre 36 sièges, et 4 archevêchés: Armagh, Cashel, Tuam, et Dublin. Armagh se voit gratifié de la Primatie.

Le diocèse de Dublin, cité ou règnent des dirigeants Hiberno-Norse, est détaché de l'archeveché de Cantorbéry et uni avec Glendalough. Gréne dit Gregorius, l'évêque en place dans la ville[1], accepte le nouveau titre d'archevêque et le séparatisme religieux des « Ostman » se termine[2].

L' Organisation diocésaine[modifier | modifier le code]

Le système diocésain est en outre réorganisé, le nombre de provinces métropolitaines étant passé de deux à quatre, en augmentant les diocèses de Dublin et de Tuam devenus archidiocèses. Les quatre provinces ecclésiastiques de Armagh, Cashel, Dublin et Tuam correspondent respectivement aux frontières contemporaines des provinces d'Ulster, Munster, Leinster et Connacht

La structure des diocèses établie par le synode a perduré avec quelques ajustement mineurs jusqu'au XVIe siècle, et forme encore la base, malgré les fusions de sièges intervenues, de la répartition territoriale de l'Église catholique et de l'Église d'Irlande.

Provinces et diocèses[modifier | modifier le code]

Province d'Armagh[modifier | modifier le code]

Province de Cashel[modifier | modifier le code]

  • Archidiocèse de Cashel
  • Ardfert: perd des territoires en faveur de l'Île Scattery
  • Cloyne: formé à partir de Cork
  • Cork: perd des territoires en faveur de Cloyne et Ross
  • Emly
  • Kilfenora: formé à partir de Killaloe; corresponded au sous royaume de Corco Mruiad
  • Killaloe: perd des territoires en faveur de Kilfenora, Roscrea et l'Île Scattery
  • Limerick: territoire enlevé à l'Île Scattery
  • Lismore: formé à partir de Waterford
  • Roscrea: formé à partir de Killaloe, existe seulement jusque dans la décennie 1160
  • Ross: formé à partir de Cork
  • Île Scattery: formé à partir d'Ardfert, Killaloe et Limerick. Incorporé dans Limerick à la fin du XIIe siècle
  • Waterford: territoire réduit lors de la création de Lismore

Province de Dublin[modifier | modifier le code]

Province de Tuam[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. consacré évêque le 2 octobre 1121, archevêque en mars 1152, mort le 8 octobre 1161
  2. (en) Edmund Curtis, A History of Ireland from Earliest Times to 1922, New York, Routledge,‎ 2002 (ISBN 0-415-27949-6), p. 38–39

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Synod of Kells » (voir la liste des auteurs), édition du 9 février 2013.
  • (en) T.W Moody, F.X. Martin, F.J. Byrne A new history of Ireland Oxford University Press réédition 2011 (ISBN 9780199593064), tome IX, « Succession lists: Bishops, 1111-1534 » p. 264-331 & « Dioceses as definided at the Synod of Kells-Mellifont 1152 », Table 25 p. 26.