Syngès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Syngès ou Syggès serait un roi du Bosphore qui aurait régné d'environ 258 à 276 (?).

Règne[modifier | modifier le code]

Syngès ou Syggès serait un roi du Bosphore d'origine inconnue, classé parmi les « usurpateurs scythes » par Bernard Karl von Koehne. Son règne potentiel s'intercale entre ceux de Pharsanzès et de Teiranès. Il n'est connu que par le biais de monnaies avec la légende « BACI(ΛEΩC) CYΓΓHC ». Elles représentent la tête diadémée d'un roi à droite, revêtu d'un chiton, et sur le revers Astarté ou Aphrodite (?) assise, d'un travail très grossier. Elle est tournée à gauche et tient dans sa main droite un objet (caducée ?), sa tête est dessinée par un carré, et sur sa poitrine figurent 2 ou 3 globes[1].

L'authenticité de ces pièces ne fait pas l'unanimité parmi les spécialistes, ce qui explique sans doute que ce roi Syngès soit exclu de plusieurs listes chronologiques récentes[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Karl von Koehne, Description du musée de feu le prince Basile Kotschoubey, vol. II, Saint-Pétersbourg, 1857, p. 353-354.
  2. (en) Ivan Mladjov, « Bosporus (Bosporos) » (consulté le 5 février 2012).
    (en+de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G. Saur, Munich, 1984-1988 (ISBN 978-3-598-10491-6), « Crimea/Krim », p. 2635.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • B. de Koehne, « Lettre à S. E. le comte Serge Stroganoff sur une médaille inédite du roi Syggès », 10 juin 1852, dans Mémoire de la Société impériale d'archéologie de Saint-Pétersbourg , XVII, Saint-Pétersbourg, 1852, vol VI, n° 3, p. 349-351.