Syndrome de Noé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le syndrome de Noé, appelé aussi animal hoarding (« accumulation d'animaux » en anglais), est une maladie mentale qui consiste à posséder trop d'animaux de compagnie[1]. Plus exactement, on possède plus d'animaux que l'on en peut héberger, nourrir et soigner correctement et dans le même temps, on renie cette incapacité. Les malades sont vraiment attachés à leurs animaux et n'envisagent pas de s'en séparer. Le plus souvent ils ne veulent pas admettre qu'ils les font souffrir. Cette maladie atteint plus particulièrement des femmes, d'autant plus quand elles sont âgées de plus de 60 ans et vivent seules[2].

Exemples[modifier | modifier le code]

Situations réelles[modifier | modifier le code]

En 2011, on a par exemple retrouvé près de 200 animaux entassés dans un studio en France, à Rochefort (Charente-Maritime), dans des conditions sanitaires déplorables : 17 chats, un furet, un écureuil de Corée, une quarantaine de rats, des perruches, pigeons, tourterelles, tortues de Floride, cochons d'Inde, hamsters, souris, gerbilles, octodons, lapins et quatre poissons tropicaux[3].

Le mercredi 29 mai 2013, 36 bichons sont trouvés dans une maison à Bruère-Allichamps dans le Cher. Ils y vivaient depuis 2009 entassés dans 40 m2 et dans le noir. Leur état sanitaire était déplorable. Leur propriétaire, un sexagénaire, vivait seul ; il avait perdu sa femme quelques années auparavant[4].

Fictions, culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans le dessin animé Les Simpson, Eleanor Abernathy, surnommée « la folle aux chats », est atteinte de cette maladie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Animal hoarding sur le site d’Agir pour le droit animal (APDA), consulté en février 2013
  2. (en) Don Jefferys et Kathleen A Moore, « Pathological hoarding » Australian Family Physician 2008;37(4):27-41. [PDF] PMID 18398520
  3. Sylvain Cottin, « 200 animaux enfermés dans un studio à Rochefort », Sud Ouest,‎ 4 juin 2011 (lire en ligne)
  4. « Trente-six bichons maltraités et sous-alimentés saisis par la justice », Berry Républicain,‎ 2 juin 2013 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]