Syndrome délétion 22q13.3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La délétion sur le locus q13.3 du chromosome 22 provoque chez l'être humain une affection, connue sous le nom du syndrome délétion 22q13.3, ou syndrome de Phelan-MacDermid.

Ce syndrome microdélétionnel associe :

  • Une hypotonie néonatale ;
  • Une croissance normale de l’enfant ou accélérée ;
  • Un retard ou une absence d’acquisition du langage ;
  • Un développement général retardé ;
  • Des caractéristiques faciales mineures.

Étiologie[modifier | modifier le code]

  • Délétion atteignant le locus q13.3 du chromosome 22. Cette délétion atteint le gène SHANK3 606230 (en), responsable des déficits neurologiques de ce syndrome.
  • La taille de la délétion va de 100 000 paires de base à 9 000 000 de paires de base. Il semble exister une faible corrélation entre la taille de la délétion et les signes cliniques.

Incidence & prévalence[modifier | modifier le code]

Incidence et prévalence inconnue en raison du caractère récent de ce syndrome dont l’étiologie a été mise récemment en évidence par les techniques génétiques avancées.

Description[modifier | modifier le code]

  • Le visage peut présenter des signes mineurs, comme un allongement du crâne par rapport à la largeur, un front haut, un ptosis, de longs cils, une nez aplati avec une base large, un nez bulbeux, de grandes oreilles. Outre ces signes, les enfants peuvent présenter de grandes mains, des ongles de pied dysplasiques, une absence de transpiration et une fossette sacrée. Ils sont relativement insensibles à la douleur, ont des mouvements masticatoires incessants, associés au bruxisme nocturne. L’ensemble de ces signes font parler d’attitude autistique chez ces enfants.
  • Le périmètre crânien est conservé chez ces enfants.
  • La croissance est accélérée surtout pour la taille faisant de ces enfants des sujets minces.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Clinique[modifier | modifier le code]

Génétique[modifier | modifier le code]

Le diagnostic est confirmé par la mise en évidence d’une délétion du locus 13.3 situé sur le chromosome 22. Le caryotype standard ne mettant pas en évidence les microdélétions, il est important de préciser les zones de délétion à rechercher pour le généticien. L'hybridation in situ fluorescente est souvent nécessaire pour confirmer la présence de cette délétion.

  • 75 % des personnes atteintes ont une délétion terminale ou interstitielle.
  • Le reste des sujets atteints ont une translocation déséquilibrée ou d’autres mutations.

Diagnostic différentiel[modifier | modifier le code]

Prise en charge[modifier | modifier le code]

Conseil génétique[modifier | modifier le code]

Mode transmission[modifier | modifier le code]

Le plus souvent résultat d’une mutation de novo parfois héritage d'une translocation.

Famille d’un patient[modifier | modifier le code]

  • Le chromosome en cause est souvent le chromosome paternel.

Dépistage prénatal[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Lien Âge
Andrew fait ses premiers pas 3 ans 2 mois
Dane monte à cheval pour la première fois
Dane monte à cheval, 6 semaines plus tard
Dane rit
Dane communique
Olivia visite le centre commercial 3 ans 6 mois
Olivia fait du ski adapté 3 ans 6 mois
Luz et Slide 2 ans 9 mois

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Online Mendelian Inheritance in Man, OMIM (TM). Johns Hopkins University, Baltimore, MD. MIM Number: 606230[1]
  • (en) GeneTests: Medical Genetics Information Resource (database online). Copyright, University of Washington, Seattle. 1993-2005 [2]