Syndrome cordonal postérieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le syndrome cordonal postérieur correspond à une atteinte des cordons postérieurs de la moelle épinière[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le syndrome cordonal postérieur associe :

Atteinte de la sensibilité proprioceptive avec:

  • Altération du sens de position du gros orteil
  • Hypopallesthésie
  • Agraphesthésie
  • Astéréognosie
  • Ataxie proprioceptive avec signe de Romberg
  • Douleurs cordonnales postérieures (sensation de striction, d'étau)

Atteinte du tact épicritique

Signe de Lhermitte

Les troubles sont homolatéraux à la lésion

Il peut s'intégrer à un syndrome de Brown-Séquard

Causes[modifier | modifier le code]

  • Compression médullaire postérieure
  • Arrêt de vascularisation par l'artère spinale postérieure
  • Sclérose combinée de la moelle par carence en vitamine B12
  • Tabes dorsalis (syphilis tertiaire)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loïc Guillevin, Sémiologie médicale, Médecine Sciences Publications,‎ 2011, 560 p. (ISBN 978-2257204691), p. 393