Syndrome de Niikawa-Kuroki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Syndrome Kabuki)
Aller à : navigation, rechercher
Syndrome de Niikawa-Kuroki
Classification et ressources externes
KabukiSyndrome2.jpg
CIM-10 Q87.0
CIM-9 759.89
OMIM 147920
DiseasesDB 32161
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le syndrome de Niikawa-Kuroki, plus communément surnommé syndrome kabuki est une maladie congénitale associant :

  • un retard psychomoteur ;
  • un visage caractéristique présentant quelques similarités avec le maquillage des acteurs du théâtre japonais kabuki ;
  • un retard de croissance d'apparition le plus souvent après la naissance ;
  • des particularités des plis des mains (dermatoglyphes) et la persistance de l'aspect fœtal des pulpes des doigts (aspects en gouttes d'eau) ;
  • et des anomalies du squelette, dont une scoliose et un raccourcissement du cinquième doigt.

Le nom de ce syndrome est en rapport avec les acteurs du kabuki, théâtre traditionnel japonais.

Étiologie[modifier | modifier le code]

  • Des mutations « faux-sens » et « non-sens » dans le gène MLL2 ont été identifiées chez certains patients[1].

Incidence[modifier | modifier le code]

Au Japon, où ce syndrome a été pour la première fois décrit, la prévalence serait de 1 sur 32 000.

Plusieurs cas sont maintenant décrits dans différentes populations.

Description[modifier | modifier le code]

À la naissance, l'enfant présente un poids normal mais il existe parfois une microcéphalie. Les enfants atteints par cette maladie présentent plus de neuf fois sur dix :

Dans 40 % des cas, on retrouve une cardiopathie congénitale. La coarctation de l'aorte semble être l'anomalie la plus fréquente. 20 % des patients présentent également des malformations génito-urinaires. De très nombreuses autres manifestations cliniques (en particulier apparitions de maladies auto-immunes) sont également observées dans le syndrome de Kabuki.

Transmission[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ng SB, Bigham AW, Buckingham KJ, Hannibal MC, McMillin MJ, Gildersleeve HI, Beck AE, Tabor HK, Cooper GM, Mefford HC, Lee C, Turner EH, Smith JD, Rieder MJ, Yoshiura K, Matsumoto N, Ohta T, Niikawa N, Nickerson DA, Bamshad MJ, Shendure J. « Exome sequencing identifies MLL2 mutations as a cause of Kabuki syndrome » Nat Genet. 2010 Sep;42(9):790-3, PMID 20711175

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]