Syndicate (jeu vidéo, 1993)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Syndicate (jeu vidéo))
Aller à : navigation, rechercher
Syndicate
Éditeur Electronic Arts,

Mindscape (Amiga CD32)

Développeur Bullfrog
Concepteur Peter Molyneux (producteur)[1]

Date de sortie 1993
Genre Stratégie temps réel
Mode de jeu Un joueur, 4 joueurs sur Super Nintendo au moins
Plate-forme Versions micro-ordinateurs :
Amiga, Acorn Archimedes, MS-DOS, FM Towns, Mac OS, PC-98

Versions consoles :
3DO, Amiga CD32, Jaguar, Mega Drive, Mega-CD, Super Nintendo

Média 4 disquettes, cartouche
Contrôle Souris, manette

Évaluation PEGI : 12+

Syndicate est un jeu vidéo développé par Bullfrog Productions et édité par Electronic Arts en 1993 sur Amiga et MS-DOS.

Syndicate est jeu mêlant le jeu d'action et le jeu de stratégie en temps réel dans un univers futuriste à l'ambiance cyberpunk. Ce jeu a eu une extension, Syndicate: American Revolt, et a été porté sur diverses consoles de jeu.

Description[modifier | modifier le code]

Le joueur est à la tête d'une organisation criminelle, un « syndicat du crime », souhaitant faire main basse sur le monde.

Le joueur doit accomplir un ensemble de missions sans se préoccuper de la morale : espionnage industriel, meurtre, sabotage de matériel et enlèvement (avec un équipement appelé « persuadatron », qui sert à capturer des personnes importantes, notamment des scientifiques).

Le joueur possède à cet effet une équipe d'agents qu'il doit adapter et perfectionner pour accomplir les divers objectifs. Les hommes qui composent l'équipe du joueur sont en fait des cyborgs, des hommes que l'on a assassinés dans la rue et dont on a pris les corps pour les transformer en soldats sans âme, totalement dévoués et programmés pour leur nouvelle mission.

Le but du jeu est de devenir le Syndicat numéro un dans le monde, en éliminant tous ses ennemis ainsi que les syndicats rivaux.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule en deux temps :

  • Une première phase de gestion :
Face à un pupitre, le joueur sélectionne les recherches technologiques disponibles (recherche sur les armes - qui vont du fusil à pompe au minigun, voire le fusil à plasma -, et la recherche sur de nouveaux équipements).
Il est possible de gérer des implants cybernétiques de ses hommes. On peut remplacer certaines parties du corps pour les rendre plus efficaces : par exemple, on peut remplacer les bras pour des version plus puissantes (port de charge augmenté), mettre une armure corporelle, changer les yeux pour afin d'avoir une meilleure visée, etc. Il est même possible d'accroitre les capacités du cerveau, afin de rendre ses cyborgs plus autonomes et réactifs en mission.
Il ne reste plus qu'à équiper son groupe de 4 cyborgs avant de sélectionner une nouvelle mission. Chaque mission réussie rapporte une somme d'argent, qui peut être réinvestie dans l'achat de matériel ou bien pour financer des nouvelles recherches scientifiques.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

  • CU Amiga (94%)[2] : « Innovative and phenomenally violent. » : « Innovant et phénoménalement violent ».
  • Amiga Power (91%)[3] : « An instant classic. » : « [Un jeu devenant] instantanément un classique ».

Portages sur d'autres supports[modifier | modifier le code]

La série[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Syndicate for DOS », Mobygames
  2. Syndicate, CU Amiga, p. 48-52, juillet 1993.
  3. Syndicate, Amiga Power, n°28, p. 28-31, août 1993.