Synagogue de Belgrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photo de la façade de la synagogue

La Synagogue de Belgrade (ou la Synagogue Sukkat Shalom (en serbe : Београдска синагога, Beogradska sinagoga) est actuellement le seul lieu de culte en activité de la communauté juive de Belgrade. Toutes les autres synagogues sont fermées.

Elle est située dans le centre-ville de Belgrade près de la place Obilićev venac et de l'avenue Knez Mihailova. Lors de la cérémonie marquant le début de la construction de l'édifice, une pierre fut déposée qui contenait un texte en hébreu et en serbe signé par le roi Alexandre Ier de Yougoslavie et la reine Maria de Roumanie. La construction des murs fut achevée le 1er novembre 1925, les finitions pour les décorations intérieures au cours de l'été 1926, datent de son inauguration. Le rabbin actuel de la synagogue est le grand rabbin de Serbie, Isak Asiel. Le bâtiment abrite un centre communautaire pour les jeunes juifs de la ville ainsi qu'un espace servant à la communauté pour diverse cérémonies.

Juifs à Belgrade[modifier | modifier le code]

La première trace écrite de présence des Juifs à Belgrade date du XVIe siècle quand la ville était sous domination ottomane. À cette époque, la communauté séfarade parlait le ladino. Le quartier juif était dans le centre-ville dans la zone de Dorćol. Les juifs ashkénazes quant à eux venaient de la proche Autriche-Hongrie et vivaient dans le quartier proche du fleuve de la Save où se situe la synagogue. L'âge d'or de la communauté est le XVIIe siècle quand la ville abritait une yeshiva (école talmudique) ainsi que de nombreux centres communautaires et culturels, des associations caritatives, des commerces etc.

Le plus grand bâtiment de la ville était à l'époque une magnifique synagogue séfarade du XIIe siècle qui abrita rue Cara Uroša un mikve (bain rituel). Les bombardments durant la guerre ont détruit une très grande partie de la ville ainsi que la plupart des monuments juifs de celle-ci. La communauté fut décimée pendant la Shoah, la plupart des hommes juifs de Belgrade qui ne périrent pas au Camp de concentration de Banjica furent tués sur le site d'Autokomanda proche du centre ville, à Topovske Šupe et à Trostruki Surduk. Les femmes et les enfants quant à eux furent tués dans le camp de Staro Sajmište.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes[modifier | modifier le code]


44° 48′ 55″ N 20° 27′ 26″ E / 44.8153, 20.4572