Symphonie nº 8 de Mahler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Symphonie n° 8.

La Symphonie nº 8 en mi bémol majeur dite « des Mille » de Gustav Mahler, fut écrite en grande partie en 1906, et terminée (orchestration et touches finales) en 1907. Cette symphonie dure approximativement 80 minutes (elle n'est pas aussi longue que la troisième symphonie qui, avec ses 95 minutes, est la plus longue du répertoire après la symphonie N°1 dite "gothique" de Havergal Brian, 105 minutes), mais certaines interprétations plus rapides ne durent que 70 minutes et d'autres plus longues 85 (Kent Nagano par exemple) voire 90 minutes (Christoph Eschenbach).

La symphonie se divise en deux grandes parties :

  1. Hymnus : Veni Creator Spiritus, Allegro Impetuoso
  2. Schluss Szene aus « Faust » [Scène Finale de « Faust »] Poco Adagio, etwas bewegter

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre: Symphonie no 8 en mi bémol majeur
    • Surnom : Des mille (en allemand Der Tausend), non mentionné sur la partition
  • Composition : De 1906 à 1907
  • Durée : 1 heure 20–25 minutes
  • Création : Munich, , dirigée par le compositeur.
  • Publication : 1910

Orchestration[modifier | modifier le code]

L'orchestration de la huitième symphonie est une des plus vastes de la musique symphonique.

Nomenclature de la Symphonie no 8
Voix
3 sopranos, 2 altos, 1 ténor

1 baryton, 1 basse, 1 chœur d'enfants

2 chœurs d'adultes

Cordes
Premiers violons, seconds violons, altos,

violoncelles, contrebasses,

2 parties de harpes, 1 partie de mandoline

Bois
4 flûtes, 2 piccolos, 4 hautbois

1 cor anglais, 1 clarinette en mi bémol

3 clarinettes en si ♭ et en la, 1 clarinette basse

4 bassons, 1 contrebasson

Cuivres
8 cors en fa, 4 trompettes

4 trombones, 1 Tuba

Percussions
3 timbales, 1 triangle, 3 cymbales

1 grosse caisse, 1 tam-tam

des cloches, 1 glockenspiel

1 celesta

Instruments dans la salle
4 trompettes, 3 trombones
Claviers
1 piano, 1 orgue, 1 harmonium

Histoire[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

La première représentation de cette symphonie eut lieu à Munich le 12 septembre 1910. Les huit solistes, les chœurs comprenant 850 chanteurs (dont 350 enfants) et l'orchestre se composant de 171 instruments (dont 84 cordes), portèrent les effectifs de l'orchestre à 1029 personnes. Pour cette raison, Emil Guttmann, l'impresario de Mahler, qualifia l'œuvre de symphonie des mille. Mahler n'approuvera jamais vraiment ce titre, mais c'est sous cette dénomination qu'on appelle aujourd'hui le plus souvent la huitième symphonie de Mahler.

La première américaine (1916), avec Leopold Stokowski, dirigeant 1068 musiciens et choristes

La première de la symphonie, à laquelle assistèrent de nombreuses personnalités (Arnold Schönberg, Anton Webern, Leopold Stokowski, Bruno Walter, Georges Clemenceau, …) remporta un vif succès. Ce fut l'une des rares œuvres de Mahler à recevoir un accueil favorable du vivant du compositeur. La première de la huitième symphonie sera la dernière première d'une de ses œuvres à laquelle Mahler assistera de son vivant. Par la suite, il terminera encore seulement deux œuvres, le cycle des Das Lied von der Erde, et la symphonie no 9.

Analyse[modifier | modifier le code]

La symphonie est divisée en deux grandes parties:

1/ Erster Teil. [Première Partie.]: Hymnus: Veni, Creator Spiritus, Allegro Impetuoso

2/ Zweiter Teil. [Deuxième Partie.]: Schluss Szene aus « Faust » [Scène Finale de « Faust »] Poco Adagio, etwas bewegter

1. Erster Teil[modifier | modifier le code]

La première, Hymnus: Veni, Creator Spiritus, qui est un arrangement d'un hymne latin médiéval de Hrabanus Maurus, dure généralement entre 25 et 30 minutes. Une des trois sopranos solistes n'intervient pas dans ce premier mouvement. Celui-ci est presque exclusivement vocal, l'hymne étant chanté principalement par les chœurs. Bien qu'elle pourrait paraître très complexe, sa structure se rapproche de celle de la sonate.

Texte[modifier | modifier le code]

2. Zweiter Teil[modifier | modifier le code]

La seconde partie Schluss-szene aus « Faust » dure approximativement une heure : elle est donc plus longue que beaucoup de symphonies entières. Le texte est extrait de la scène finale du Faust de Johann Wolfgang von Goethe. Elle est parfois considérée, à cause des nombreuses interventions des chanteurs solistes, plus comme une cantate que comme une symphonie. La musique ne comporte pas d'interruption, mais elle peut néanmoins être divisée en trois sections correspondantes aux trois derniers mouvements d'une symphonie classique : la première section se compose d'un lent adagio, la deuxième d'un scherzo, et la dernière est un finale rapide et animé. Le mode change à chacune de ces sections, mais les limites qui les séparent ne sont pas claires. Quelques thèmes du premier mouvement sont répétés, mais ceux-ci ont légèrement changé. Le gigantesque final de la symphonie est décrit par Mahler en ces termes : « Essayez d'imaginer l'univers tout entier commençant à tonner et à résonner »

Texte[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la scène finale du Faust de Johann Wolfgang von Goethe.

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]