Symphonie nº 85 de Joseph Haydn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Symphonie n° 85 en si bémol majeur, Hob. I: 85, « La Reine » de Joseph Haydn a été composée avant 1785. C'était la favorite de Marie-Antoinette d'Autriche, alors reine de France. Sa forme est celle de la symphonie classique en quatre mouvements.

Orchestration[modifier | modifier le code]

L'œuvre est écrite pour flûte, 2 hautbois, 2 bassons, 2 cors et cordes.

Analyse[modifier | modifier le code]

Adagio - Vivace[modifier | modifier le code]

L'introduction lente fait référence à l'ouverture à la française et est suivie par un mouvement en forme sonate.

Romance : allegretto [modifier | modifier le code]

Variations sur la chanson La gentille et jeune Lisette.

Menuetto : allegretto[modifier | modifier le code]

Presto[modifier | modifier le code]

Le finale est en forme sonate et en forme rondo.

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

L'impératrice du Saint-Empire romain germanique Marie-Thérèse, mère de Marie-Antoinette, a également une symphonie de Haydn qui porte son nom. Il s'agit de la symphonie n° 48, dite "Marie-Thérèse".

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]