Symphonie nº 4 de Nielsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Symphonie nº 4.

La Symphonie op. 29, "Inextinguible" ((da) : det Uudslukkelige) est la quatrième des 6 symphonies, écrite par Carl Nielsen entre 1914 et 1916 (soit près de trois ans après sa troisième symphonie).

Il en commence l'écriture en août 1914, peu après avoir quitté ses fonctions de direction de l'orchestre royal de Copenhague. Son dessein original était d'écrire une œuvre décrivant la puissance du flux vital, ce qui donna son titre Inextinguible. Sa genèse fut longue et difficile. Elle s'achève le 27 janvier 1916, soit cinq jours avant sa création (le 1er février 1916 sous la direction du compositeur, auprès d'un public choisi). La première, publique, a lieu le 14 avril 1916.

Nielsen rédige en une notice explicative : « La musique est Vie : dès qu'une note isolée résonne dans l'air ou l'espace, c'est le résultat de la Vie et du mouvement. C'est pourquoi la musique est l'expression la plus sensible de la pulsion de Vie. Cette symphonie décrit les sources les plus primitives du flux vital et le bonheur de sa perception, c'est-à-dire, ce qui touche l'être humain, le monde animal et végétal comme il peut être perçu ou vécu. Cette musique n'est pas basée sur un programme décrivant son évolution dans un espace et un temps limité, mais un aperçu des couches émotionnelles vitales qui restent semi-chaotiques et primitives…». Il conclut par cette phrase : « La musique est la vie, comme elle, inextinguible »[1]

Elle comporte quatre mouvements et son exécution demande environ un peu plus d'une demi heure. Comme la précédente symphonie, chaque partie est jouée en continu, sans rupture temporelle.

  1. Allegro
  2. Poco allegretto
  3. Poco adagio quasi andante
  4. Allegro

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]