Symphonie nº 46 de Mozart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Symphonie en do majeur «nº 46», K. 96/111b[1], a probablement été écrite par Wolfgang Amadeus Mozart à Milan en 1771.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans sa révision du catalogue Köchel, Alfred Einstein émet l'opinion que cette symphonie a été composée en octobre-novembre 1771 à Milan et que le menuet a été ajouté plus tard. L'authenticité de la symphonie est incertaine car l'autographe est perdu.

La Alte Mozart-Ausgabe (publiée en 1879–1882) attribue les nombres 1–41 aux 41 symphonies portant des numéros. Les symphonies non numérotées (certaines, dont K. 96, publiées dans les suppléments du Alte-Mozart Ausgabe jusqu'en 1910) ont été parfois numérotées avec les nombres de 42 à 56, bien qu'elles aient été écrites avant la Symphonie nº 41 de Mozart (écrite en 1788). La symphonie K. 96 a ainsi reçu le numéro 46.

Structure[modifier | modifier le code]


\relative c' {
  \override Score.NonMusicalPaperColumn #'line-break-permission = ##f
  \tempo "Allegro"
  \partial 8 \times 2/3 { g16(\f a b) } |
  c4 e g r8 r16 \times 2/3 { g,32( a b) } |
  c4 e g r8 r16 \times 2/3 { c32\p( d e) } |
  f8 r e r d r c r |
  d8 r b r c r
}

Elle comprend quatre mouvements

  1. Allegro, 4/4, en ut majeur, 69 mesures
  2. Andante, 6/8, en ut mineur, 43 mesures, les trompettes et les timbales ne jouent pas
  3. Menuetto, 3/4, en ut majeur, 51 mesures
  4. Molto allegro, 2/4, en ut majeur, 120 mesures

La durée de la symphonie est d'environ 15 minutes.

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de la symphonie nº 46
Cordes
premiers violons, seconds violons,
altos, violoncelles, contrebasses
Bois
2 hautbois
Cuivres
2 cors en ut,
2 trompettes en ut
Percussions
timbales (en do et sol)

Dans les orchestres d'aujourd'hui, on ajoute habituellement des bassons et un clavecin pour renforcer les basses et le continuo.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. La symphonie porte le numéro 111b dans la sixième édition du Catalogue Köchel.