Symphonie nº 34 de Mozart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Symphonie no 34 en ut majeur, KV 338, de Wolfgang Amadeus Mozart fut composée au mois d'août 1780 (la date finale de la partition est le 29 août 1780).

Historique[modifier | modifier le code]

La symphonie, contrairement à l'habitude de Mozart, ne comporte que trois mouvements. Un menuet avait bien été composé (achevé ou commencé ?) juste après le premier mouvement, mais les pages en ont été arrachées et les 14 mesures sur la page restante barrées, sans qu'on sache bien si cela exprime une volonté de Mozart de laisser la symphonie avec trois mouvements. Il a été avancé qu'un menuet plus tardif (KV 409, de 1782) fut composé par Mozart pour cette symphonie, mais rien ne prouve cette hypothèse ; aussi n'est-il que rarement joué et enregistré, en tant que troisième mouvement. Des tentatives de reconstruction du menuet original comme deuxième mouvement ont été faites, mais la symphonie est le plus souvent jouée avec ses trois mouvements originels :

Début de l'Allegro vivace

\relative c''' {
  \tempo "Allegro vivace"
  <<
    { \stemDown c2\f } \\
    { <e, g,>4 s }
  >>
  r4 r8. c,16 |
  c2. r8. \times 2/3 { g32( a b } |
  c4) e-. g-. c-. |
  b8.\trill a16 g4 r c\p |
  \repeat unfold 2 { b8.[\trill a16 g8 c] } |
  b8.\trill a16 g4 r2
}
  1. Allegro vivace (en ut majeur, 4/4, 264 mesures)
  2. Andante di molto (più tosto Allegretto) (en fa majeur, 2/4, 174 mesures)
  3. Finale: Allegro vivace (en ut majeur, 6/8, 304 mesures)

Durée : environ 21 minutes

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de la symphonie nº 34
Cordes
premiers violons, seconds violons,
altos, violoncelles, contrebasses
Bois
2 hautbois,
2 bassons
Cuivres
2 cors en ré,
2 trompettes en ré
Percussions
timbales (en ré et la)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François-René Tranchefort, Guide de la musique symphonique, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique »,‎ 1998 (1re éd. 1986), 896 p. (ISBN 2-213-01638-0), p. 514