Symphonie nº 29 de Mozart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Symphonie nº 29 en la majeur, KV. 201 est l’une des dernières symphonies dites « Salzbourgeoises » (c’est-à-dire celles composées en « série » à Salzbourg entre 1770 et 1774) par Wolfgang Amadeus Mozart.

Composée début 1774, elle se détache du style galant des autres symphonies de cette époque : nos  24, 26, 27 et 28.

Structure[modifier | modifier le code]

Œuvre gaie, parfait contraste de la Symphonie no 25 en sol mineur, KV. 183, elle se découpe traditionnellement en quatre mouvements :


\relative c'' {
  \tempo "Allegro moderato"
  \key a \major
  a4\p a, r8 a' a a |
  \repeat unfold 2 { gis8( a) a-. a-. } |
  b4 b, r8 b' b b |
  \repeat unfold 2 { ais8( b) b-. b-. } |
  cis4
}
Début de l'Allegro moderato à la mesure 13 avec l'entrée en imitation
  1. Allegro moderato (en la majeur, 4/4, 206 mesures)
  2. Andante (en ré majeur, 2/4, 109 mesures)
  3. Menuetto et Trio (en la majeur, 3/4, 32+22 mesures)
  4. Allegro con spirito (en la majeur, 6/8, 187 mesures)

Durée : environ 25 à 30 minutes

Malgré ses tendances à la joie caractéristiques de la tonalité la majeur, la Symphonie no 29 repousse, comme la sol mineur, les limites de la musique de cour qui régissait les symphonies salzbourgeoises. L’Allegro moderato initial en est un parfait exemple, l’Andante, qui dépasse la dimension fine et élégante pour s’approcher du lyrisme, plus encore ; quant au finale éclatant de joie, il est incomparable avec les autres productions mozartiennes en termes de symphonies de cette époque.

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de la symphonie nº 29
Cordes
premiers violons, seconds violons,
altos, violoncelles, contrebasses
Bois
2 hautbois
Cuivres
2 cors en la

Liens externes[modifier | modifier le code]