Symphonie nº 13 de Chostakovitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La symphonie no 13 en si bémol mineur (op. 113, sous-titrée Babi Yar) de Dmitri Chostakovitch, pour voix basse, chœur d'homme et orchestre, fut créée le 18 décembre 1962 à Moscou par l'Orchestre philharmonique de Moscou et le chœur de l'Institut Gnessin sous la direction de Kirill Kondrachine (après que Evgeni Mravinski eut refusé de diriger l'œuvre). Le soliste était Vitali Gromadsky.

L'œuvre est composée de cinq mouvements :

  1. Adagio : Babi Yar
  2. Allegretto : Humour
  3. Adagio : Au magasin
  4. Largo : Peurs
  5. Allegretto : Une carrière

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Orchestration[modifier | modifier le code]

Instrumentation de la Symphonie n° 13
Cordes
premiers violons, seconds violons, altos,

violoncelles, contrebasses,

Bois
2 hautbois,

2 clarinettes si bémol, 1 clarinette basse en si bémol,

2 bassons, 1 contrebasson,

Cuivres
4 cors en fa,

3 trompette en si bémol,

Percussions
1 timbales, tympanon, célesta, fouet, piano

Histoire[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

La symphonie présente des poèmes de Evgueni Evtouchenko sur le massacre de Babi Yar et autres violences antisémites y compris l'affaire Dreyfus, le Pogrom de Bialystok et la vie d'Anne Frank ainsi que d'autres textes. La symphonie fut composée alors que régnait la censure en Union soviétique et Nikita Khrouchtchev menaça de stopper l'exécution de l'œuvre. La création eut bien lieu dans des conditions dramatiques mais en 1965 Evtouchenko fut contraint de réécrire la première strophe de son poème pour proclamer que des Russes et des Ukrainiens non juifs avaient péri aux côtés des juifs à Babi Yar. La partition avec le texte original a été à nouveau publiée en 1970.

version originale version remaniée
  • Je me sens un Juif
  • Ici je marche dans l'ancienne Égypte
  • Ici je meurs cloué sur la croix
  • Et maintenant j'en porte les plaies
  • Je deviens un cri gigantesque
  • Au-dessus de milliers d'hommes enterrés là
  • Je suis chaque vieux assassiné ici,
  • Je suis chaque enfant assassiné là
  • Ici je suis à la source de la fontaine
  • Ça me donne foi en la fraternité
  • Ici reposent les Russes, les Ukrainiens
  • Ensemble avec les Juifs sur cette terre
  • Je pense aux héros morts pour la patrie
  • Car ils ont barré la route au fascisme
  • Jusqu'au plus petit grain de poussière, elle est proche de moi
  • Dans ce qu'elle est et dans son destin

Création et réception[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

L'œuvre est fortement influencée par Mahler et Moussorgski.

Adagio : Babi Yar[modifier | modifier le code]

Allegretto : Humour[modifier | modifier le code]

Adagio : Au magasin[modifier | modifier le code]

Largo : Peurs[modifier | modifier le code]

Allegretto : Une carrière[modifier | modifier le code]

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Direction Orchestre Soliste Année Label Note
Rudolf Barshai WDR Sinfonieorchester Köln 2000 Brillant Classics
Bernard Haitink Chœur et Orchestre royal du Concertgebouw Marius Rintzler 1984 Decca
Mariss Jansons Orchestre de la Radio Bavaroise Sergei Aleksaskin janvier 2005 Emi
Kirill Kondrachine Orchestre philharmonique de Moscou

Orchestre philharmonique de Moscou
Orchestre de la Radio Bavaroise

Gromadsky

Arthur Eisen
Shirley-Quirk

1962

1967
1980

Russian Disc

Melodiya
Philips

Création

Enregistrement officiel
Concert

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]