Symboles européens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne les symboles paneuropéens. Pour une liste des drapeaux nationaux, voir galerie des drapeaux des pays du monde.
Symboles adoptés
Symbole UE Conseil
Drapeau oui Oui oui Oui
Hymne oui Oui oui Oui
Devise oui Oui Non Non
Journée
de l'Europe
9 mai 5 mai
Monnaie oui Oui Non Non

Un certain nombre de symboles européens ont émergé à travers l'histoire. Selon le symbole, ils peuvent s'appliquer à toute l'Europe, à l'unité européenne ou simplement à l'Union européenne (UE). La plupart des symboles connus ont été créés par le Conseil de l'Europe dans les années 1950 et 1960. Ces symboles sont supposés représenter l'Europe entière et ne se réfèrent pas uniquement à l'UE. En plus de ces symboles liés à une identité paneuropéenne, l'UE a créé ses propres symboles au cours de son intégration.

Europe et le taureau[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Europe fille d'Agénor.
Enlèvement d'Europe par Noël-Nicolas Coypel, c. 1726

Dans la mythologie grecque, Europe (grec moderne : Ευρώπη) était une noble phénicienne. Selon la légende, Zeus s'était amouraché d'Europe et avait décidé de la séduire. Il se transforma en un taureau blanc apprivoisé et se mêla aux troupeaux de son père. Alors qu'Europe et ses domestiques cueillaient des fleurs, elle vit le taureau, et grimpa sur son dos. Zeus profita de cette occasion et courut vers le mer puis se mit à nager, avec elle sur son dos, jusqu'à l'île de Crète. Là il révéla sa véritable identité, et Europe devint la première reine de Crète. Zeus lui offrit un collier créé par Héphaïstos et trois cadeaux supplémentaires : le géant de bronze Talos, le chien Laelaps qui attrapait toujours sa proie et un javelot qui atteignait toujours sa cible. Zeus recréa plus tard la forme du taureau blanc dans les étoiles, qui est maintenant connue sous le nom de constellation du Taureau.

L'histoire de son enlèvement est le mythe fondateur derrière le nom « Europe », et le continent Europe a finalement reçu son nom de cette histoire. Au huitième siècle, son nom était utilisé par les ecclésiastiques pour désigner l'Empire carolingien de Charlemagne. C'est la source du terme géographique moderne. Le nom de l'Europe comme terme géographique a été utilisé par des géographes de la Grèce antique comme Strabon[1]. Il est dérivé du mot grec Europa (Ευρώπη) en latin et toutes les langues romanes qui en sont les dérivés, et dans les langages celtiques, germaniques, slaves, baltes, et finno-ougriennes.

« Europe montant un taureau » est resté un motif fréquent de l'art européen depuis l'époque gréco-romaine[2]. Aujourd'hui, des statues d'Europe avec le taureau sont à l'extérieur de plusieurs institutions européennes, ainsi que sur les pièces grecques de 2 €. Le nom d'Europe apparaît sur des timbres postaux commémorant le Conseil de l'Europe, publié pour la première fois en 1956.[réf. nécessaire] De plus, le dôme du bâtiment Paul-Henri Spaak du Parlement européen contient une grande mosaïque d'Aligi Sassu représentant l'enlèvement d'Europe avec d'autres éléments de la mythologie grecque[3]. Le personnage d'Europe sert de figure allégorique nationale pour l'Europe.[réf. nécessaire]

Drapeau[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Drapeau européen.


Le drapeau européen est constitué d'un cercle d'étoiles dorées (jaune) sur un fond bleu. Il est plus couramment associé à l'Union européenne (UE), autrefois Communauté européenne, qui a adopté le drapeau dans les années 1980. Cependant, il a d'abord été adopté par le Conseil de l'Europe, qui l'a créé en 1955.

L'UE et le Conseil sont des organisations séparées ; tandis que l'UE a 28 membres, le Conseil en a 47 et 5 observateurs comprenant non seulement les 28 états membres de l'UE mais aussi tous les pays européens à l'exception de la Biélorussie, du Kazakhstan et du Vatican. Quand il a été adopté par le Conseil de l'Europe, il ne devait pas représenter que le Conseil, mais l'intégralité de l'Europe. Puisque l'UE et le Conseil représentent tous deux l'unité européenne, les deux organisations utilisent le même drapeau.

Hymne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Hymne européen.
Fichier audio
Ode à la joie (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?
Beethoven a écrit en 1793 l'Ode à la joie, un mouvement de sa neuvième symphonie.

L'hymne européen se base sur le prélude de l'Ode à la joie, quatrième mouvement de la neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven. Du fait du grand nombre de langues en Europe, ce n'est qu'une version instrumentale et les paroles originales en allemand n'ont pas de statut officiel. L'hymne a été annoncé le 19 janvier 1972 par le Conseil de l'Europe après avoir été arrangé par le chef d'orchestre Herbert von Karajan. L'hymne a été lancé par une campagne d'information majeure lors de la Journée de l'Europe du 5 mai 1972.

Il a été adopté par les leaders de la Communauté européenne en 1985. Il ne remplace les hymnes nationaux, mais a pour objectif de célébrer les valeurs communes aux états membres[4]. Il est joué lors d'occasions officielles aussi bien par le Conseil de l'Europe que par l'Union européenne.

En plus de l'Ode à la joie, d'autres œuvres classiques célèbrent le paneuropéanisme. L'Union européenne de radio-télévision utilise le prélude du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier comme hymne. Il est joué avant et après chaque concours Eurovision de la chanson. L'hymne de la ligue des champions de l'UEFA a été depuis 1992 joué avec chaque match de la ligue des champions de l'UEFA. C'est un arrangement du Zadok the Priest de Georg Friedrich Haendel, venant des Coronation Anthems.

Journée de l'Europe[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Journée de l'Europe.
Les célébrations du Jour de l'Europe au parc du Cinquantenaire à Bruxelles

La journée de l'Europe est une célébration de l'Europe tenu annuellement le 5 ou le 9 mai du fait de différences entre le Conseil de l'Europe et l'Union européenne. Le 9 mai 1950 était le jour de la déclaration Schuman, qui proposait d'unir les industries du charbon et de l'acier françaises et allemandes. Elle est considérée comme un moment fondateur de ce qui est maintenant l'UE et a été adoptée comme jour du drapeau au sommet du Conseil européen de Milan en 1985. Le Conseil a été fondé le 5 mai 1949 et a donc choisi cette date pour ses célébrations. Il a établi cette date en 1964 et, malgré une préférence pour le 9 mai, elle est encore commémorée par certains européens à cause du rôle du Conseil de l'Europe dans la défense des droits de l'homme, des démocraties parlementaires et de l'état de droit, là où la déclaration Schuman ne faisait que proposer la création de la fusion des industries du charbon et de l'acier françaises et allemandes. De plus, le 9 mai coïncide avec le jour de la victoire, la fin de la Seconde Guerre mondiale (célébrée le 8 mai en Europe occidentale), dans les anciens États de l'Union soviétique.

Union européenne[modifier | modifier le code]

Les symboles du Conseil de l'Europe sont aussi ceux de l'Union européenne (à l'exception d'une mince différence pour la célébration de la Journée de l'Europe, voir ci-dessus). Les symboles suivants sont des symboles supplémentaires créés par l'UE mais, contrairement à ceux cités ci-dessus, ils ne sont pas liés au Conseil de l'Europe.

Devise[modifier | modifier le code]

Article détaillé : In varietate concordia.

Unie dans la diversité a été adopté comme devise de l'Union européenne en 2000 après un processus non-officiel. Il a été choisi à partir de propositions faits par des écoliers sur le site www.devise-Europe.org, et ensuite accepté par la présidente du Parlement européen, Nicole Fontaine. La devise était citée dans le préambule de la constitution européenne abandonnée, et apparait maintenant sur les sites officiels de l'UE.

La devise est traduite dans les 23 langues officielles ainsi que le latin[5] :

L'euro et son symbole[modifier | modifier le code]

L'euro est devenu l'un des symboles les plus tangibles de l'intégration européenne.
Articles détaillés : Euro et Euro (symbole).

L'euro est devenu un symbole depuis qu'il a remplacé 12 monnaies nationales en 2002[7]. Il est maintenant utilisé par la plupart des états membres de l'UE et ainsi il est devenu (avec son symbole) l'un des symboles les plus tangibles de l'unité européenne pour les citoyens de l'Union européenne (même s'il n'est pas prévu qu'il s'applique aux états hors de l'Europe).

Logo de la présidence[modifier | modifier le code]

Depuis les années 1990, chaque présidence du Conseil de l'UE a eu son propre logo, qui accompagne la majorité de la vie politique de l'UE durant les six mois de chaque présidence.

Évènements récents[modifier | modifier le code]

« La Belgique, la Bulgarie, l'Allemagne, la Grèce, l'Espagne, l'Italie, Chypre, la Lituanie, le Luxembourg, la Hongrie, Malte, l'Autriche, le Portugal, la Roumanie, la Slovénie et la Slovaquie déclarent que le drapeau représentant un cercle de douze étoiles d'or sur fond bleu, l'hymne tiré de «l'Ode à la joie» de la Neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven, la devise «Unie dans la diversité», l'euro en tant que monnaie de l'Union européenne et la Journée de l'Europe le 9 mai continueront d'être, pour eux, les symboles de l'appartenance commune des citoyens à l'Union européenne et de leur lien avec celle-ci. »

— Dernière partie, Journal officiel de l'Union européenne, 2007 C 306-2[8]

Les 16 États (en bleu foncé) ayant déclaré dans l'acte final du traité de Lisbonne leur attachement au drapeau étoilé sur fond bleu, à l'hymne européen, à l'euro et au 9 mai en tant que Journée de l'Europe.

La Constitution européenne abandonnée aurait légalement déclaré le drapeau, la devise, l'hymne et l'euro comme symboles officiels de l'UE. Le traité de Lisbonne ne mentionne cependant pas les symboles, sauf l'euro déclaré monnaie officielle de l'Union. Bien qu'ils fussent supprimés du nouveau traité, les symboles de l'UE continueront à être utilisés comme avant. En comparaison, certains pays comme le Royaume-Uni n'ont pas adopté leur drapeau national dans des textes officiels, mais ils sont tout de même utilisés de facto.

Bien que les symboles ne soient pas mentionnés dans les textes du traité de Lisbonne lui-même, une déclaration de seize états membres sur les symboles, comprenant le drapeau, a été incorporée dans la dernière partie du traité de Lisbonne déclarant que le drapeau, l'hymne, la devise, la monnaie et la Journée de l'Europe « continueront d'être, pour eux, les symboles de l'appartenance commune des citoyens à l'Union européenne et de leur lien avec celle-ci[8] ».

Le Parlement européen, défavorable à l'absence des symboles dans le traité de Lisbonne, a soutenu une proposition visant à utiliser les symboles comme le drapeau plus souvent au Parlement, le député Jo Leinen suggérant que le Parlement devrait une fois encore se montrer à l'avant-garde dans leur utilisation[9]. Plus tard, en septembre 2008, la commission des affaires constitutionnelles du Parlement a proposé un changement de forme dans les règles de procédure de l'institution pour faire meilleur usage des symboles : le drapeau serait présenté dans toutes les salles de réunion (pas seulement l'hémicycle) et durant tous les évènements officiels ; l'hymne serait joué à chaque renouvellement du Parlement après des élections et aux séance solennelles ; la devise serait imprimé sur tous les documents du Parlement ; et la « Journée de l'Europe » serait formellement reconnue par le Parlement[10]. La proposition est passée le 8 octobre 2008 à 503 votes contre 96 (15 abstentions)[11].

Autres organisations[modifier | modifier le code]

Le drapeau de la Communauté européenne du charbon et de l'acier

Il y eut d'autres organisations paneuropéennes qui n'ont pas adopté les mêmes symboles que le Conseil de l'Europe ou l'Union européenne, ou ont des symboles dérivés de ceux-ci. Le drapeau de la Communauté européenne du charbon et de l'acier (la première des trois Communautés européennes) a été conçu à peu près au même moment que le drapeau européen et partage l'utilisation des étoiles et de la couleur bleue, mais présente un arrangement et un symbolisme complètement différent.

Le drapeau de l'Union de l'Europe occidentale (l'organisation de défense européenne) est dérivé du drapeau européen, altéré pour son usage propre. La commission centrale pour la navigation du Rhin précède toutes ses organisations, mais son drapeau utilise aussi la couleur bleue et un cercle d'étoiles, bien qu'avec un symbolisme différent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Strabon, Géographie 8.1.1
  2. Odile Wattel de Croizant (dir.), D'Europe à l'Europe, vol. I-IV., I-III, Tours ; IV, Lausanne-Paris, I-III, Caesarodunum ; IV, éditions de l'Âge d'Homme,‎ 1998-2007
  3. Thierry Demey, Brussels, capital of Europe, Brussels, Badeaux,‎ 2007 (ISBN 978-2-9600414-2-2), p. 387
  4. Emblemes
  5. European motto In varietate concordia, Eurominority
  6. EUROPA - Sracfhéachaint ar an AE - Siombailí an AE - Aontaithe san éagsúlacht
  7. Europe Day Europa
  8. a et b Official Journal of the European Union, 2007 C 306-2 , p. 267
  9. Mark Beunderman, « MEPs defy member states on EU symbols », EU Observer,‎ 11/07/2007
  10. « EU Parliament set to use European flag, anthem », EU Business,‎ 11/09/2008
  11. Lucia Kubosova, « No prolonged mandate for Barroso, MEPs warn », EU Observer,‎ 9 octobre 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]